Revenir à la rubrique : Politique

Elections au PS : le seul adversaire de Gilbert Annette, c’est Gilbert Annette

Jean-Jacques Vlody, soutenu par Patrick Lebreton, peut-il battre et succéder à Gilbert Annette, au poste de premier secrétaire fédéral du parti socialiste réunionnais? Les résultats du vote des motions, il y a quelques jours, donnent une avance confortable au maire de Saint-Denis.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le mercredi 19 novembre 2008 à 06H19

Gilbert Annette qui soutenait la motion Delanoé, avait capitalisé un millier de voix. Il a devancé Patrick Lebreton et Jean-Jacques Vlody, porteurs de la motion Ségolène Royal, d’environ quatre cents voix. L’écart plaide largement en faveur de l’actuel premier secrétaire du PS.
Il est vrai que la section socialiste de Saint-Denis, pèse au moins pour deux tiers sur le résultat final. Il est difficile de croire que le “mauvais” choix de Gilbert Annette, celui d’appeler à soutenir la motion Delanoé arrivée derrière celles présentées par Ségolène Royal et Martine Aubry, puisse changer la donne.
Et, même si le revirement du maire de Saint-Denis en faveur de Ségolène Royal à l’issue de ce tour initial, paraît avant tout “opportuniste”, mathématiquement, le premier secrétaire fédéral du PS local, part avec une marge confortable.
Son concurrent espère tout de même profiter de l’effet Royal. Jean-Jacques Vlody qui est resté fidèle à l’ancienne candidate à l’élection présidentielle, croit malgré tout que Gilbert Annette a perdu de sa dynamique croissante, “après sa décision de soutenir la motion Delanoé”..
Le Sudiste bénéficie également du soutien de Patrick Lebreton. Le député-maire de Saint-Joseph a déjà fédéré le Sud, il travaille désormais à obtenir l’appui des socialistes de l’Est. Jean-Luc Saint-Lambert, maire de la Plaine-des-Palmistes, est depuis le début dans le camp de Ségolène Royal.
Michel Vergoz, conseiller régional et ancien maire de Sainte-Rose, pèsera aussi sur cette élection. Selon quelques militants, il serait “plus proche de Patrick Lebreton que de Gilbert Annette”. Nous avons tenté de le joindre pour lui poser la question. En vain.
Jean-Jacques Vlody pourra aussi compter sur le vote de Didier Gopal, actuel secrétaire de section à Sainte-Marie et de ses proches. “Jean-Jacques Vlody a les moyens de faire évoluer notre parti dans le bon sens”, affirme le conseiller municipal d’opposition de Sainte-Marie, en conflit ouvert avec son co-listier, Christian Annette, le frère du premier secrétaire fédéral.
Jean-Jacques Vlody a également le soutien de Michel Tamaya. L’ancien député-maire de Saint-Denis, n’a pas encore digéré le traitement que lui a réservé Gilbert Annette, avant, pendant et après les municipales de mars 2008. Mais que pèse aujourd’hui Michel Tamaya sur Saint-Denis et au sein de son parti?
Cela suffira-t-il a ébranler un Gilbert Annette, droit dans ses bottes, soutenu par un Jean-Claude Fruteau et une puissante section socialiste de Saint-Benoît ?
Verdict des urnes, demain soir.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sainte-Marie fait un grand pas sur la résorption de son déficit

Le second conseil municipal de l’année à Sainte-Marie s’est déroulé ce vendredi et a été principalement marqué par les discussions autour des orientations budgétaires. Avec des marges de manœuvres financières quasi retrouvées, le maire de Sainte-Marie, Richard Nirlo, annonce que la commune pourra enfin relancer de nombreux chantiers à l’arrêt, comme l’école de Beauséjour, dont la livraison est attendue pour 2025.

Une délégation de sénateurs en visite pour deux missions d’étude à La Réunion

Quatre sénateurs multiplient cette semaine les visites de terrain et les rencontres avec les représentants des institutions et collectivités dans le cadre de deux études portant sur l’« Adaptation des moyens d’action de l’État dans les Outremer » et la « coopération et l’intégration régionales des Outremer ». Des propositions de loi sont attendues avant la fin de l’année.

La complexe campagne des Européennes

C’est l’heure de la rentrée politique. Les partis lancent à reculons, à demi-mot ou en misouk leur campagne pour une élection qui a la particularité de ne vraiment pas passionner les Réunionnais.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial