Revenir à la rubrique : Culture

Droit de réponse de Jacques Dambreville : L’acharnement continue

Monsieur, Vous avez publié ce jour sous le titre « [Succession de Jacques Dambreville….]urlblank:http://www.zinfos974.com/Succession-de-Jacques-Dambreville-Les-forces-en-presence_a7555.html  » un document intitulé « Analyse des offres« . Ayant été mise en cause par cet article, je vous demande de bien vouloir publier le droit de réponse qui suit : L’acharnement continue Une certaine presse avait déjà annoncé le résultat de la mise […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le vendredi 12 juin 2009 à 17H20

Monsieur,

Vous avez publié ce jour sous le titre « [Succession de Jacques Dambreville….]urlblank:http://www.zinfos974.com/Succession-de-Jacques-Dambreville-Les-forces-en-presence_a7555.html  » un document intitulé « Analyse des offres« . Ayant été mise en cause par cet article, je vous demande de bien vouloir publier le droit de réponse qui suit :

L’acharnement continue

Une certaine presse avait déjà annoncé le résultat de la mise en concurrence pour la DSP avant que la commission permanente du Conseil Général ne statue.  Un groupe de personne soutenu  par un journaliste ne cesse d’affirmer que le rapport technique serait défavorable à l’ODC et que la présidente du Département aurait déjà pris sa décision allant dans ce sens. Beaucoup de personnes semblent être dans la confidence
Pour couronner le tout, voici que vous publiez ce document intitulé « L’analyse des offres« .
L’ODC s’insurge contre la diffusion publique d’éléments de son offre déposée dans le cadre d’une procédure de consultation éminemment confidentielle.
Nous sommes d’autant plus outrés que des grossières erreurs sont contenues dans ce document. Erreurs défavorables au point que parfois nous nous demandons s’il s’agit bien de notre projet ou d’un document  accréditant la thèse de l’acharnement voire du lynchage médiatique dont nous faisons l’objet.
La mise sur la place publique de ce rapport vise-t-elle à influencer les décisions du Département ? La cause serait elle entendue ?
En tout état de cause l’ODC se réserve le droit de donner à cette affaire la suite qui s’impose.

Jacques Dambreville

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Gaïa Elsey présente deux nouveaux extraits de son EP

Pas de clips traditionnels pour l’éclectique artiste Gaïa Elsey, mais plutôt une interprétation en live et filmée de « Lam Fam » et « Requin ». Après « Lisez-moi », la chanteuse dévoile ainsi originalement deux nouveaux titres de son EP « Volcan ».

Emmanuelle Ivara et la lumière au bout du tunnel

La ségatière émérite, Emmanuelle Ivara, a mis en ligne son nouveau projet, « Espoir », au lendemain de la fête de la musique : un hymne à la persévérance et à la détermination. Un séga inspirant qui parle des tracas de la vie, des plus petits au plus grands.

L’appel du Séga

C’Cile livre Séga Rézoné, à temps pour les vacances scolaires, et les pique-niques familiaux des moits de juillet et d’août.

Le séga des mauvais conducteurs

Emilie Ivara chante « Pass a twé », un séga qui devrait résonner sur les routes de La Réunion. La ségatière dénonce avec véhémence les mauvais comportements des automobilistes.

« Mon P’tit loup » : Quand les artistes locaux et nationaux donnent le la contre l’inceste

Le 25 octobre prochain, le livre-disque « Mon P’tit Loup » abordant l’inceste et les violences sexuelles sur les enfants, verra le jour. Ce projet ambitieux, initié par Nicolas Puluhen, vise à devenir un outil pédagogique pour libérer la parole des enfants et former les adultes à l’écoute. Parmi les artistes ayant collaboré, on retrouve des grands noms de la scène musicale nationale et des artistes locaux engagés dans cette cause.