Le nitazène à l’origine de trois overdoses mortelles à La Réunion

Si la drogue dénommée B13 est régulièrement citée dans les affaires judiciaires liées aux stupéfiants ou sur les réseaux sociaux, sa composition ou même ses effets demeurent peu documentés. Selon Jacques Navon, psychologue clinicien en addictologie, le marché des drogues de synthèse évolue plus rapidement que les moyens à disposition pour les analyser. En témoigne le boom des nitazènes, des opioïdes de synthèse à l'origine de trois décès cette année à La Réunion.