Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Dimitri Payet se rappelle au bon souvenir de son entraîneur… et des Niçois

Après trois matchs débutés sur le banc, Dimitri Payet a retrouvé sa place et son brassard de capitaine. Associé à la recrue phare Alexis Sanchez sur le front de l’attaque, il a guidé les siens vers la victoire, là même où il avait été victime d’un jet de bouteille l’année dernière. Les Marseillais sont premiers ex-aequo du championnat avec les Parisiens et les surprenants Lensois.

Ecrit par 1776023 – le lundi 29 août 2022 à 10H30

Durant trois matchs, Dimitri Payet a rongé son frein en débutant sur le banc de touche. Un choix de l’entraîneur qui alimentait les rumeurs de brouille entre les deux hommes. Finalement, Igor Tudor a décidé d’aligner pour la première fois son capitaine dans le 11 de départ. Et bien lui en a pris puisque le Saint-Philippois n’a pas laissé passer l’occasion de montrer son importance dans le collectif marseillais.

Aligné en attaque avec Alexis Sanchez et Mattéo Guendouzi, Dimitri Payet a montré une belle entente avec l’international chilien. Ce dernier a d’ailleurs inscrit ses deux premiers buts sous ses nouvelles couleurs. Surtout, le capitaine de l’OM a montré qu’il pouvait s’adapter au nouveau style de jeu voulu par l’entraîneur croate.

« Cela fait trois semaines que je prends mon mal en patience, oui je veux jouer. Aujourd’hui on m’a donné ma chance. Le but était de me faire plaisir et d’être efficace. Je suis heureux de retrouver les terrains. L’embrouille, c’est vous qui avez dit ça, pas moi. Est-ce que ça me relance ? Je n’étais pas bon jusqu’ici. Il y a eu des choix faits, il faut les respecter. Cela fait un mois que je travaille et que j’attends. Quand on vous met, il faut être performant. Il n’y a aucun problème Tudor-Payet. C’est lui qui fait des choix, c’est lui le patron », a déclaré Dimitri Payet lors du point presse à la fin du match.

La meilleure des revanches

Ce match avait une double saveur pour Dimitri Payet. La saison dernière, c’est à l’Allianz Riviera de Nice qu’il avait été victime pour la première fois d’un jet de bouteille. Venir gagner ce match et sa place de titulaire l’a doublement motivé. 

S’il n’y a pas eu de débordements des supporters hier, ce Nice-OM est à nouveau entaché d’une triste histoire. Une famille s’est vue refuser l’entrée au stade, car les deux enfants, dont un de 5 ans, portaient un maillot de Manchester United.

Cette victoire permet à l’OM de recoller au PSG en tête du classement. Les Parisiens ne sont pas parvenus à se défaire des Monégasques et ont concédé le match nul (1-1). À côté des deux rivaux du football français. On retrouve la rafraîchissante équipe du RC Lens. Les Sang et or travaillent dans la continuité et pourraient bien surprendre cette saison en décrochant une place européenne.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Avec le rachat de Bolloré Logistics, la compagnie CMA CGM s’ancre à La Réunion

Après son hub de transbordement lancé au Port en 2016, CMA CGM s’est emparé du leader local du marché des transitaires Bolloré Logistics Réunion. Dans un contexte de baisse historique du trafic au Grand Port Maritime (-9%) et de chute de son propre chiffre d’affaires annuel (-36,9%), le géant marseillais CMA CGM diversifie ses activités en prenant le contrôle d’une partie de l’empire de Vincent Bolloré.