Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Dimitri Payet : « Ça fait partie de mes objectifs de laisser une trace plus importante au club »

Alors que la deuxième partie de saison va débuter ce jeudi pour l’Olympique de Marseille, Dimitri Payet est déterminé à reprendre sa place dans le 11 titulaire. Dans une interview à la Provence, le capitaine marseillais fait part de ses ambitions pour cette dernière partie de saison. Il a également rendu hommage aux entraîneurs qui ont joué un rôle crucial dans sa carrière.

Ecrit par GD – le jeudi 29 décembre 2022 à 14H59

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. La blessure du Marocain Amine Harit, qui l’a privé de Mondial et devrait l’écarter des terrains pour environ 6 mois, laisse une place libre sur le front de l’attaque marseillaise. Plus exactement, c’est le poste de prédilection de Dimitri Payet qui est actuellement disponible.

Le Réunionnais, qui n’est pas vraiment dans les petits papiers de son entraîneur Igor Tudor, pourrait donc avoir du temps de jeu pour lui prouver qu’il a tort. Lors de la 1ère partie de saison, il n’a disputé qu’un tiers des matchs de son équipe. « C’est difficile, mais je le garde pour moi. Si je jouerai plus en deuxième partie de saison ? Je n’ai pas la réponse. Je pense que le coach attend de moi que je sois plus décisif, plus tranchant, que ce soit sur 15-20 minutes ou quand je suis titulaire », a-t-il confié dans les colonnes de La Provence.

Malgré cette situation, l’ex-international ne compte pas quitter son club de cœur. Son contrat s’achève en 2024 avec une clause de reconversion au bout, mais hors de question de parler de retraite ou de départ. « Seul le corps peut décider si on continue ou pas. On en discutera (avec Pablo Longoria) autour d’une table à ce moment-là, je n’ai pas envie de mélanger les deux. Je suis encore un joueur. »

Dimitri Payet reste ambitieux et souhaite surtout gagner un trophée avec l’OM. « Se qualifier pour la Ligue des champions, c’est l’objectif fixé. Puis la Coupe de France doit être un objectif aussi, évidemment. Personnellement, ça fait partie de mes objectifs, de laisser une trace plus importante au club, avec un trophée à la clé », prévient-il.

L’hommage aux entraîneurs qui l’ont marqué

L’ex-international est revenu sur le parcours des Bleus lors de la Coupe du monde, notamment au travers d’un hommage à Didier Deschamps. « Il se fait tirer dessus à chaque liste, tout le monde se demande pourquoi il n’a pas pris untel ou untel, mais à la fin, généralement, on lui dit merci de nous faire vibrer. […] On peut dire ce qu’on veut, mais on a le meilleur sélectionneur au monde, le meilleur faiseur de groupes qui existe parmi les sélectionneurs », assure-t-il.

Interrogé sur les autres entraîneurs qui l’ont marqué, le numéro 10 marseillais a rendu hommage à Jorge Sampaoli, qu’il qualifie comme son « coup de cœur.(…) Un coach avec une vision du foot qui est la mienne, qui correspond à ce que j’aime quand je suis sur le terrain. Un entraîneur avec une relation paternelle, et une confiance à toute épreuve. »

Le coach argentin avait claqué la porte du club l’été dernier, comme son compatriote Marcelo Bielsa quelques années plus tôt. « El Loco » a également laissé un souvenir impérissable au Saint-Philippois. « C’est l’une de mes meilleures saisons, avec un nouveau coach, une nouvelle façon de jouer et de voir le football. C’est celui qui m’a transformé, qui m’a donné une vision du foot qui me sert encore aujourd’hui. Il m’a fait prendre des responsabilités, autres que celles que je prenais déjà. »

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un diagnostic global du Sport à La Réunion pour façonner demain

La Conférence régionale du sport va lancer ses ateliers de concertation afin d’aboutir à un diagnostic général du sport à La Réunion et d’adopter un Projet sportif territorial (PST). C’est pourquoi tous les acteurs gravitant autour du monde du sport sont invités à venir donner leur avis pour préparer au mieux l’île à la pratique sportive de demain.

La Plus Fashion Week fait son show à l’hôtel Créolia

La première édition de La Plus Fashion Week océan Indien organisé par l’association Ô Cœur des Femmes, s’est tenu hier soir à l’hôtel Excel Créolia à Saint-Denis. Un show de trois heures, mélange de catwalk de collections et de tableaux artistiques qui ont ravi un public nombreux venu apprécier la diversité des mannequins et le professionnalisme des organisateurs.

Après vingt ans de conflit, l’élevage bovin de la famille Bègue pourrait être régularisé

Entre nécessité de préservation de l’environnement d’un côté, et appel à la défense d’une activité pastorale de l’autre, le débat sur l’élevage bovin de la famille Bègue, dans le fond de la rivière de l’Est, symbolise les fortes tensions entre autorités de tutelle et agriculteurs installés dans le cœur du Parc national. Après un an de médiation avec l’ONF, le Département, le Parc national et la Daaf, la possibilité d’un règlement à l’amiable, par le biais de la signature d’une convention d’occupation temporaire, semble être envisagée. Même si le Parc national, échaudé, requiert de solides garanties, notamment en matière de lutte contre les espèces exotiques invasives.