Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Deux Réunionnaises sans ressources à Berlin à cause de bourses en retard

(NDLR: Cette lettre que nous avons reçue de Marion aurait dû figurer en Courrier des Lecteurs. Mais la gravité de sa situation et l'urgence d'y trouver des solutions font que nous avons choisi de lui accorder une place plus "visible", à la Une de Zinfos. Nous essayons de contacter Marion, et ne manquerons pas de vous tenir au courant de l'évolution de sa situation et de celle de son amie réunionnaise).

Ecrit par marion.sautron@orange.fr – le lundi 03 novembre 2008 à 15H23

Je suis actuellement en Allemagne en tant qu’étudiant Erasmus. Cela fait 1 mois que je suis arrivée en Allemagne et pour l’instant je n’ai encore percu aucune bourse (hormis l’avance de la bouse du CROUS du mois de septembre qui m’a servi à payer mon 1er mois de loyer et mon billet Paris/Berlin) et je trouve ça scandaleux!
Ce mois ci, je n ai rien perçu, mon loyer s’élève a 345 euros/mois. A cela, faut ajouter les dépenses de rentrée (environ 150 euros de livres et encore, je n ai pas tout acheté, il m’en reste 6 à acheter, dont 2 pour la semaine prochaine, mais si je n ai aucune entrée d’argent, je ne pourrai pas les acheter), j’ajoute aussi le fait que je dois faire des courses pour manger (oui ça me semble quand même vital)!
Ah oui j’oubliais, il faut aussi ajouter les dépenses en habillement (manteau, pull, ect… oui en Allemagne soleil i pet pa comme à la Réunion) et aussi près de 200 euros de frais d’inscription inattendus une fois arrivée ici (inattendus puisque le bureau Erasmus de la Réunion nous avait dit que du fait de notre statut Erasmus, nous n’aurions rien à payer une fois sur place en frais d’inscription! Or, on les a bel et bien payés et lorsque j’en ai fait part a la direction des relations internationales a la Réunion, on m’a répondu « c’est pas normal, on vous a fait payer quoi exactement?« , j’ai renvoyé un mail pour préciser ce qu on a dû payer et depuis plus de nouvelles de la DRI).
Heureusement que j ai travaille pendant les vacances universitaires et que j’avais un peu de sous de côté, mais d’autres non pas cette chance. Une autre reunionaise ici à Berlin ne peut pas payer son loyer ce mois ci, puisqu’elle n a toujours rien perçu des bourses qui lui sont accordées (tout comme moi, mais elle n’a pas eu la « chance » de travailler pendant les vacances universitaires).
C’est quand même scandaleux de dire aux jeunes: « la mobilité c’est bien, faites des programmes d’échanges, on vous aidera » et puis, une fois arrivé dans le pays, on patiente 1 mois, on ne perçoit rien!
Si nous devons patienter encore un mois, vous aurez de quoi écrire une rubrique fait divers: deux jeunes Réunionaises découvertes mortes sous un pont de la Spree a Berlin!
Petite précision, voici ce que normalement je dois percevoir en tant qu’Eramus: Bourse du CROUS: 427 euros par mois, bourse Erasmus: 75 euros par mois, plus 600 euros à « l’arrivée » parce qu’on vient des DOM, bourse du Conseil régional: entre 200 et 400 euros par mois, bourse du Conseil général: 1000 euros l’annee. Voila, ça a l’air d’être amplement suffisant tout ça pour vivre, encore faut il en voir le bout…

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une journée solidaire

Le 15 février 2024 l’association solidarité réunionnaise pour un meilleur lendemain a fait une distribution de denrées alimentaire d’envergure.

Pathétique Poutine ou la maladie du pouvoir

Si je devais évoquer le flair d’un animal face à Poutine, je m’identifierais à un vieux « renard » afin de me rendre compte de sa structure psychologique névrotique complexée sous-jacente. Biden et...

Groupes électrogènes : « Un audit est nécessaire »

Cette lettre s’adresse aux responsables de la Sécurité Civile : l’Etat et les Collectivités. Lors du dernier phénomène cyclonique, des commerçants ont fait la promotion de groupes électrogènes. Anticipant des coupures d’électricité prolongées, des clients faisaient la queue devant certains magasins. La peur des avaries alimentaires a poussé de nombreux Réunionnais à se doter de ce moyen de secours. 

Le nouveau Ministre Frédéric Valletoux va-t-il sacrifier ses convictions ?

Onze ans à la Présidence de la Fédération hospitalière de France (FHF), chevronné du système de santé et défenseur de l’hôpital public, Frédéric Valletoux, arrive au chevet de l’hôpital. Armé de ses convictions, il a toujours mis sa voix au service de la santé et se voit ainsi récompensé par un poste de Ministre.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial