Revenir à la rubrique : Faits divers

Début d’une nouvelle session d’Assises

La Cour d’assises de la Réunion a ouvert ce matin sa cinquième session de l’année. Au programme de ces trois prochaines semaines de procès, de nombreuses affaires de viols, dont une suivie de meurtre et une tentative de meurtre. Ce dernier procès en appel est celui de David Fraumens et de son frère cadet, Aldo, tous deux mis en cause dans une tentative de meurtre sur un habitant du Chaudron.

Ecrit par Thierry Alba – le lundi 15 septembre 2008 à 14H10

La nouvelle session d’assises qui débute ce matin est marquée par de multiples affaires de viols. L’une d’elles met en cause Guy Wilfrid Marie-Louise, 29 ans. Condamné en février dernier par cette même cour d’assises pour le viol d’une militaire métropolitaine en mission pour lutter contre le Chikungunya, le jeune homme comparait de nouveau les 16 et 17 septembre prochain. Cette fois, les faits reprochés à l’accusé ont été commis en réunion, avec deux autres hommes, au mois d’avril 2006.

Les violeurs présumés ont entrainé leur victime du côté du Maïdo et ont abusé d’elle après lui avoir fait boire des médicaments afin de l’empêcher de résister. Les faits avaient été révélés par la victime quelques jours après l’agression, et les auteurs présumés confondus après l’enquête des gendarmes de Saint-Paul. La bouteille, à l’intérieur de laquelle les produits administrés à la victime avaient été préparée, ainsi que des mouchoirs maculés de sang et de sperme avaient à l’époque permis de confondre les trois suspects.

Les trois hommes risquent 20 ans de réclusion criminelle.
Incarcéré en métropole en avril 2005, Mdahoa Hamidou Moandjie est identifié par son ADN dans deux affaires de viols commis en avril et juin 2001 à Saint-Pierre. Sans domicile fixe, l’homme suit les victimes, pénètre chez elles, les viole sous la menace d’un couteau puis prend la fuite. L’auteur des faits n’est à l’époque pas identifié et l’enquête piétine. Quatre ans plus tard, des croisements de fichiers d’empreintes génétiques permettent de le confondre. Mis en cause, il reconnaît les faits et déclare même aux enquêteurs avoir cru, à l’époque, violer deux fois la même femme. L’accusé encourt pour ce viol aggravé 20 ans de réclusion.

Le dernier procès de la session d’assises est celui en appel de David Fraumens. Le Chaudronnais est mis en cause, avec son frère, Aldo, pour une tentative de meurtre sur un habitant du Chaudron, Daniel Adécalom. Acquitté en décembre 2007, il sera de nouveau dans le box suite à l’appel formulé par l’avocat général François Basset. Plus de vingt témoins déposeront pendant les quatre jours de procès. Libre, David Fraumens risque la perpétuité. Son frère cadet, Aldo, sera lui aussi dans le box. Reconnu coupable de complicité lors du premier procès et condamné à quatre ans de prison dont un an avec sursis, il a fait appel. La session prendra fin le 3 octobre.
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Agression sexuelle sur mineur : Un multirécidiviste condamné à 14 ans de prison par le tribunal correctionnel

Des faits d’une particulière gravité étaient jugés ce vendredi devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis dans le cadre d’une comparution à délai différé. Un homme né en 1970 avait à répondre d’agression sexuelle sur une enfant de 9 ans. Connu de la justice pour des faits similaires, il a déjà écopé de 26 ans de prison dont 12 pour des faits de viol sur mineur.

Disparition inquiétante à Saint-Paul : Un homme de 74 ans introuvable

La gendarmerie a ouvert une enquête pour la disparition inquiétante d’une personne majeure. Il s’agit de Jean Georges Gamin, 74 ans, qui n’a plus donné signe de vie depuis mercredi. Il avait quitté le domicile de sa sœur à la Possession pour se rendre en bus à la maison de la justice et du droit de La Saline les Hauts. Toute personne ayant des informations est priée de contacter la gendarmerie de Plateau Caillou au 02.62.93.75.42 ou hors des heures ouvrées, le 17.

Domenjod : L’ex-détenu qui avait agressé un surveillant retourne en prison

Amjad G. s’en était pris à un agent de la prison de Domenjod le 17 juillet dernier alors qu’il venait d’être jugé pour des faits d’exhibition sexuelle. Relâché après sa détention provisoire, il a été arrêté pour répondre cette fois des faits de violence sur l’agent pénitentiaire. Une information Zinfos974.