Revenir à la rubrique : Société

David Storm baptise plusieurs personnes dans le lagon de l’Hermitage

Ses conférences prévues en février à la halle des manifestations du Port ayant été annulées, le prédicateur a fait son show sur la plage de l’Hermitage hier comme l’indique le JIR. Plusieurs dizaines de personnes ont été baptisées par David Storm dans l’eau du lagon, sous les yeux des baigneurs.   Le prédicateur fait toujours […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 29 avril 2019 à 07H28

Ses conférences prévues en février à la halle des manifestations du Port ayant été annulées, le prédicateur a fait son show sur la plage de l’Hermitage hier comme l’indique le JIR. Plusieurs dizaines de personnes ont été baptisées par David Storm dans l’eau du lagon, sous les yeux des baigneurs.
 
Le prédicateur fait toujours l’objet de poursuites pour « provocation à la haine à l’égard d’un groupe de personnes en raison de leur appartenance religieuse ». Des enquêteurs venus de Lyon avaient perquisitionné son domicile de Bras-Panon le mois dernier suite à des transferts d’argent suspect. Mais le prédicateur était alors en déplacement à Dallas, son épouse avait notamment été placée en garde à vue.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trésor de La Buse : Les pièces trouvées à Maurice pourraient être des roupies indiennes

Sur le littoral d’Albion, dans l’ouest de l’île Maurice, les recherches menées par l’archéologue kényan George Abungu sur le site d’une prétendue cache du pirate La Buse ont permis de mettre au jour des pièces de monnaie. De l’avis de scientifiques ayant obtenu des photos, la présence d’une boîte de conserve, la forme des pièces et le fait que des montants y soient inscrits discréditent la théorie d’un trésor pirate.