Revenir à la rubrique : Faits divers

Cycléa : « Un incendie probablement criminel »

L'incendie du centre de trie Cycléa dans la zone Cambaie de Saint-Paul serait d'origine criminelle selon les responsables de l'entreprise.

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 08 juin 2009 à 13H18

L’incendie qui s’est déclenché hier vers midi à Cycléa, le Centre de pré tri et de tri de déchets industriels et ménagers, de régénération de plastiques et de négoce des matériaux, serait d’origine criminelle selon Mélanie Menanteau, chargée de communication du centre. « Une cellule de crise a été mise en place dès hier soir pour rassurer les familles ».

Les 80 employés de l’entreprise seront dispersés sur d’autres sites, pour qu’il n’y ait pas de chômage technique. « Il n’y aura aucun chômage technique et aucun licenciement », assure Mélanie Menanteau.

Le feu se serait déclenché entre 12h15 et 12h30, selon les premiers résultats de l’enquête. « On a de fort doute que se soit un incendie criminel puisqu’il semblerait qu’il y a eu plusieurs foyers de départ de feu, c’est-à-dire un départ de feu à l’intérieur du bâtiment et un départ à l’extérieur, sans qu’il n’y ait de lien entre les deux . Avec le départ de feu en simultané sur le terrain du TCO, Mélanie Menanteau déclare que « ça fait beaucoup de coïncidences »...

Une perte de 11 millions d’euros

C’est l’intégralité du centre de trie des bacs jaunes du TCO qui a brûlé, et toute la ligne de recyclage plastique, ainsi que toute la plateforme de traitement des encombrants, ce qui représente une perte totale d’environ 11 millions d’euros.

Les pompiers sont arrivés sur les lieux au bout d’un quart d’heure hier. Ce sont six casernes de pompiers venus de Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Louis, Les Avirons et La Possession, qui se sont employées à maîtriser l’incendie.

Pour le moment, les responsables d’exploitation et de la qualité sécurité Environnement prennent contact avec les instances réglementaires, les assurances, la DRIRE et la gendarmerie. Les pompiers sont toujours sur place afin de neutraliser complètement l’incendie. Ce sont les résidus de déchets trop « compactés » qui ont continué de brûler.

Collecte suspendue

Cette semaine, le TCO a averti que la collecte sera suspendue, le temps de trouver une alternative pour les déchets ménagers des bacs jaunes. « Nous allons dévier tous les flux des collectes sélectives du TCO vers VALOI, géré par la Cinor à Sainte-Marie », assure Mélanie Menanteau.

Dès aujourd’hui, les encombrants seront déroutés vers l’entreprise Métal Réunion au Port. Les déchets industriels tels que les déchets métalliques et le bois iront vers l’entreprise SNRCI, tout fraîchement rachetée par Cycléa, pour le trie des déchets industriels banals (DIB). « Nous avons acquis la société SNRCI il y a deux mois. Nous allons devoir réorienter tous les flux de déchets là-bas », affirme Mélanie Menanteau.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Colis suspect : Suspicion de poudre blanche à l’agence Citya de St-Denis

Déploiement impressionnant des forces de l’ordre vendredi soir à l’agence immobilière Citya de Saint-Denis. Une dizaine d’engins de la police et des secours sont présents. Une équipe de déminage et des ambulanciers ont fait le déplacement suite à une alerte au colis suspect au sein de l’entreprise située au carrefour de la Rue de Paris et de la rue Sainte-Marie. Le dispositif a été levé peu avant 20 heures. La substance découverte n’était ni chimique, ni explosive. Elle a été envoyée dans un laboratoire pour analyses. Une information exclusive de Zinfos974.

Indemnités de logement : Didier Robert poursuivi pour concussion et prise illégale d’intérêts

Didier Robert, toujours sous enquête pour des indemnités de résidence perçues entre 2016 et 2019, potentiellement supérieures à son loyer devra en répondre prochainement devant le tribunal correctionnel. Après une condamnation en 2021 pour abus de biens sociaux et une relaxe en 2024 pour l’affaire des emplois de cabinet, c’est la troisième comparution pénale pour l’ancien président de la Région Réunion. Une information Zinfos974.

Un homme violenté puis séquestré dans le coffre de sa voiture

Un homme de 30 ans comparaissait ce lundi dans le cadre de la comparution immédiate pour des faits de séquestration et de violences. La victime a reçu une ITT de 60 jours. Tout est parti du témoignage d’un chauffeur-livreur qui a assisté à la scène d’enlèvement en pleine rue.