Revenir à la rubrique : Communiqué

Création d’un établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires

Les différents retours d’expérience de gestion des crises sanitaires ainsi que le travail de préparation aux futures menaces ont conduit les ministres de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, et de la santé et des sports, à créer un établissement public national disposant de ressources nécessaires pour soutenir et sécuriser la réponse aux urgences […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le lundi 19 janvier 2009 à 18H32

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Les différents retours d’expérience de gestion des crises sanitaires ainsi que le travail de préparation aux futures menaces ont conduit les ministres de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, et de la santé et des sports, à créer un établissement public national disposant de ressources nécessaires pour soutenir et sécuriser la réponse aux urgences sanitaires.
 
Cette réserve sanitaire n’a vocation à intervenir qu’en situation de catastrophe, d’urgence ou de menace sanitaire grave lorsque les moyens habituels du système sanitaire ou des services chargés d’une mission de sécurité civile ne peuvent faire face. Elle permettra de mettre à disposition des préfets des moyens supplémentaires pour leur permettre de répondre à la crise.
 
La réserve sanitaire est composée :  
 
• d’une réserve d’intervention, mobilisable dans des délais très courts pour faire face à des événements graves sur le territoire national ou à l’étranger. Son effectif est fixé à 1000 réservistes.  
 
• D’une réserve de renfort destinée à faire face à des crises sanitaires majeures comme une pandémie grippale ou aux conséquences sanitaires d’un événement de longue durée. Son effectif souhaitable est fixé à 20.000 réservistes.
 
La réserve d’intervention ou de renfort est notamment accessible aux professionnels de santé, aux anciens professionnels de santé ayant cessé d’exercer depuis moins de trois ans, aux internes en médecine, en odontologie et en pharmacie. La réserve de
renfort peut en outre accueillir les étudiants poursuivant des études médicales, pharmaceutiques, ou des études de sages-femmes ou d’auxiliaires médicaux.  
 
La réserve sanitaire est constituée de volontaires qui souscrivent à un engagement de trois ans auprès de l’EPRUS. Il appartient aux volontaires d’adresser leur candidature auprès du préfet de leur département de résidence.
 
Les personnes intéressées pour s’engager dans cette réserve, trouveront sur ce site tous les renseignements nécessaires : http://www.eprus.fr

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Élections Législatives 2024 : mise sous pli et campagne électorale

– Communiqué de la préfecture –
À l’approche du 1er tour des élections législatives ce dimanche 30 juin 2024, le chantier de mise sous pli des documents électoraux s’est achevé le lundi 25 juin. Près de 700 000 électeurs réunionnais recevront ainsi les professions de foi et bulletins de vote des candidats dans leurs boîtes aux lettres. La campagne électorale du premier tour se termine le vendredi 28 juin à minuit, avec des règles strictes concernant la propagande et l’affichage électoral.

RN2 Ste-Suzanne : Des restrictions de circulations cette nuit

Sur la RN2, dans le cadre de la création d’une voie réservée aux transports en commun, pour permettre des travaux de relevé topographique, la circulation sera interdite dans le sens Est/Nord entre l’échangeur de Petit Bazar à Saint André et celui de la Marine à Sainte Suzanne de 20h à 5h la nuit du mardi 25 juin.

Une déviation sera mise en place par la RN2002.

Prix à la consommation à La Réunion : +0,2 % en mai 2024 et +3,5 % sur un an

En mai 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,2 % à La Réunion comme au mois précédent, rapporte l’Insee. Les prix des services continuent d’augmenter et ceux de l’énergie repartent à la hausse, tandis que les prix des produits manufacturés reculent. Quant aux prix de l’alimentation, ils sont stables, précise l’institut de sondage.