Revenir à la rubrique : Faits divers

Cour d’assises : 10 et 20 ans de réclusion pour les meurtriers de Yassine Gangate

Pierre-Emmanuel Vincent et Pascal Thiéry ont écopé respectivement de 20 et de 10 ans de réclusion criminelle pour avoir tué Yassine Gangate, en juillet 2003. Le verdict est tombé hier après une heure et demi de délibérés.

Ecrit par Magali Payet – le vendredi 19 juin 2009 à 09H14

Le sujet fait la Une de la presse du jour. Le procès aura duré trois jours à la Cour d’assises. Le verdict est tombé hier en fin de journée dans le dossier du meurtre, en 2003, de Yassine Gangate ,cet homme d’affaire endetté qui entretenait une relation intime et ambiguë avec l’un des protagonistes présent dans le box des accusés.

Pierre-Emmanuel Vincent, avide de pouvoir et d’argent, a écopé de 20 ans de réclusion pour le meurtre de son associé « amant » Yassine Gangate.
Pascal Thiéry, ami du bourreau des cœurs et avare, a écopé de dix années de prison pour « coups mortels en réunion avec préméditation. »

Les réquisitions de l’avocat général n’ont pas été suivie au plus près par les jurés. Il avait requis 25 ans de prison pour assassinat à l’encontre de Pierre-Emmanuel Vincent, et 20 ans de réclusion pour meurtre à l’encontre de Pascal Thiéry.

Le Journal de l’île précise par ailleurs que les jurés n’ayant pas retenu « la coaction », les avocats de la défense et leurs clients vont certainement « réfléchir à la possibilité de faire appel. »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Stupéfiants : Une tête de réseau et une mule lourdement condamnées

Un homme et une femme comparaissaient devant le tribunal judiciaire ce lundi pour des faits de transport et détention de stupéfiants. Il s’agit en réalité d’une mule et, pour une fois, c’est qui est assez rare pour le souligner, de celui qui était en charge de réceptionner le chargement de drogue à son arrivée sur l’île.

Ste-Marie : Les gendarmes interviennent et mettent fin à un rodéo

Alors qu’ils intervenaient pour intercepter un jeune homme qui faisait du rodéo, les gendarmes de la brigade de Sainte-Marie ont été pris à partie par des individus qui leur ont jeté des pierres. Comme indiqué sur la page Facebook de la gendarmerie, les militaires ont appréhendé le contrevenant qui est convoqué devant le tribunal pour répondre de ses actes.