Revenir à la rubrique : Politique

Coup de théâtre au conseil municipal de l’Etang-Salé…

C'est bien le compte administratif de 2008 qui était au programme du conseil municipal de l'Etang-Salé hier soir. Néanmoins, c'est un tout autre épisode qui s'est joué dans les rangs de la majorité municipale. Censé présider la séance de ce conseil, Jean-Jacques Morel, le 1er adjoint de Jean-Claude Lacouture, a indiqué qu'il refusait cette proposition du maire auquel il a, par ailleurs, remis une lettre dans laquelle il demande le retrait de toutes ses délégations.

Ecrit par Ludovic Robert – le vendredi 19 juin 2009 à 12H16

Le début de la séance du conseil municipal de la commune de l’Etang-Salé a débuté par un « clash », après l’intervention du 1er adjoint au maire, Jean-Jacques Morel. Celui-ci a annoncé à l’assemblée qu’il refusait la proposition de Jean-Claude Lacouture de présider la séance de ce conseil. Il a, par ailleurs, demandé le retrait de ses délégations à travers un courrier donné en main propre au maire actuel.

Jean-Jacques Morel a souhaité que ce document soit transmis à l’ensemble du conseil municipal, y compris aux membres de l’opposition. Au final, c’est à Luco Honorine qu’est revenue la responsabilité de cette présidence.

Cet épisode, qui a jeté un froid sur la présentation du compte administratif, reflète, en réalité, les scissions internes à la majorité municipale après la nomination de Yolaine Costes comme candidate UMP aux précédentes élections européennes. Une nomination que n’auraient pas apprécié les militants de la majorité présidentielle. Un autre adjoint au maire, Axel Hoarau s’est vu retirer ses délégations et les indemnités qui y étaient liées. Un retrait intervenu après demande de l’intéressé, selon les propos de Jean-Claude Lacouture.

« Ça se dispute au sein de la majorité…« 

Pour le conseiller municipal d’opposition des Verts, Vincent Défaud, cette atmosphère pesante est le résultat des tensions internes à l’UMP : « La majorité a très mal pris la candidature de Yolaine Costes aux Européennes. Il y avait anguille sous roche. Ça se dispute au sein de la majorité » précise t-il.

Concernant les indemnités de fonction des élus (retrait et attribution de délégations), le membre de l’opposition du PCR, Fabrice Hoarau, a demandé au maire de transmettre aux élus la lettre d’Axel Hoarau sur le retrait de ses délégations. En réponse à ce dernier, le directeur général des services a rappelé le secret garantissant toute correspondance.

Face à ce « silence », le secrétaire régional des Verts a interrogé la majorité sur les causes de ce retrait et le lien avec les mésententes et les rivalités de la majorité municipale. Question qui a été retirée et reportée au prochain conseil municipal où seront communiquées les lettres de Jean-Jacques Morel et d’Axel Hoarau.

On en oublierait presque les chiffres du compte administratif de 2008 ; des chiffres présentant un excédent global de 2,3 millions d’euros et un déficit en investissement de 1,6 millions d’euros…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello reçoit le président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts

La présidente de Région a exposé les enjeux stratégiques du développement de La Réunion au président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, mais aussi au directeur de la Banque des Territoires, ainsi qu’au directeur régional de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires et au directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires.

Saint-Benoit : L’opposition ne croit pas à la « métamorphose » de la ville promue par Selly

À quelques heures du vote du budget, l’opposition bénédictine ne cache pas ses critiques vis-à-vis de l’action municipale engagée par Patrice Selly. « Saint-Benoit est en mouvement mais mouvement avec un S, avec des mouvements de contestation », lance Philippe Le Constant qui, comme Jean-Luc Julie, s’interroge sur la « métamorphose » de la commune mise en avant par l’équipe municipale « au vu de la faible part allouée à l’investissement ».

Une deuxième édition réussie pour le Festival de la Participation Citoyenne

Le Festival de la participation citoyenne, qui s’est tenu à Saint-Denis le 13 avril 2024, a réuni plus de 500 personnes autour de divers dispositifs de participation citoyenne, marquant également la clôture du Congrès Océan Indien de l’ANACEJ, avec des activités visant à renforcer la démocratie directe et l’engagement civique des Dionysiens.