Revenir à la rubrique : Faits divers

Coup de fusil à Salazie : Un homme placé en garde à vue

Un individu a été interpellé vendredi soir à Sainte-Anne après des faits de violences contre son ex-conjointe.

Ecrit par 1167938 – le lundi 07 février 2022 à 13H10

Un homme était recherché pour des faits de violences avec un fusil sur son ex-compagne. Les gendarmes ont été mobilisés en nombre pour le retrouver. Ils ont œuvré dans des conditions très difficiles liées au passage du cyclone Batsirai, la commune de Salazie étant privée d’électricité et de réseau GSM. 

Des militaires du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG), les réservistes du PSIR (Peloton de surveillance et d’intervention de réserve), des membres de la brigade de recherches et des gendarmes de la compagnie de Saint-Benoît et de Salazie ont été mobilisés pour retrouver l’homme en fuite, mais aussi pour mener les investigations et la mise en sécurité de la victime.

Interpellé vendredi soir à Saint-Anne, l’individu sera jugé cet après-midi en comparution immédiate. 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.