Revenir à la rubrique : Economie

Couac pour les nouvelles plaques

Les véhicules d’occasion devaient se munir à partir du 15 juin de la nouvelle plaque minéralogique de type "AA-111-11". Le ministère de l’Intérieur a repoussé cette échéance au 15 octobre suite à un bug informatique.

Ecrit par Melanie Roddier – le mercredi 10 juin 2009 à 10H42

Le système d’immatriculation des véhicules (SIV) étant en panne, les voitures d’occasions qui devaient arborer les nouvelles plaques d’immatriculation dès le 15 juin devront finalement attendre le 15 octobre. C’est un nouveau faux démarrage pour le nouveau système national d’immatriculation. Lancé le 15 avril dernier pour les véhicules neufs, il était à l’origine programmé pour le 1er janvier.

Le SIV désormais automatisé, chaque concessionnaire dispose d’un accès lui permettant d’enregistrer le nouveau véhicule mis sur le marché. Ce système avait déjà valu quelques problèmes le premier jour de la mise en place des nouvelles plaques pour les voitures neuves…

Pour cette fois, il faudra trois mois au moins pour réparer le logiciel défectueux. Le ministère a donc décidé de repousser la nouvelle procédure qui consiste à apposer une plaque de type « AA-111-AA » avec le numéro du département de son choix, sur une voiture, une moto ou un poids lourd d’occasions.

Cette démarche devrait désengorger les files d’attente des préfectures à partir du 16 octobre. Avant cela, les acheteurs devront se contenter d’une immatriculation « à l’ancienne »…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.

Chambre d’agriculture : “Une élection sans la CGPER, c’est comme un rougail sans tomate”

La CGPER de Jean-Michel Moutama a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature pour les élections professionnelles de janvier prochain à la Chambre d’Agriculture. Pour “donner une nouvelle dynamique à l’agriculture réunionnaise” et revenir à la tête de l’instance agricole, la CGPER propose “une liste d’ouverture” à l’attention également des militants qui ne se retrouvent plus dans les organisations syndicales adverses.