Revenir à la rubrique : International

Corruption : deux eurodéputés belges avouent des voyages non déclarés payés par le Qatar

Ce dimanche, deux autres eurodéputés, les Belges Marc Tarabella et Marie Arena, ont avoué ne pas avoir déclaré des voyages au Qatar payés par l’émirat. Ils plaident tous les deux l’oubli.

Ecrit par JC-Robert – le mercredi 18 janvier 2023 à 10H01


Les révélations ne s’arrêtent pas là

Le Parlement européen est actuellement secoué par un scandale de corruption présumée qui a éclaté en décembre dernier. Les enquêteurs belges ont mis sous les verrous l’eurodéputée socialiste grecque Eva Kaili, alors l’une des vice-présidentes du Parlement, ainsi que son conjoint et un ex-eurodéputé italien, tous inculpés pour corruption présumée au profit du Qatar. Les perquisitions ont également permis la saisie d’un million et demi d’euros en petites coupures. Mais les révélations ne s’arrêtent pas là.

Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à l’année 2020. L’eurodéputée socialiste grecque Eva Kaili, alors l’une des vice-présidentes du Parlement européen, est invitée à un congrès organisé par le Qatar. Elle décide de s’y rendre accompagnée de son conjoint, assistant parlementaire, et d’un ex-eurodéputé italien influent. Les enquêteurs belges soupçonnent que ce voyage était en réalité un prétexte pour recevoir des pots-de-vin de la part de l’émirat qatari. Les perquisitions menées chez ces individus ont permis la saisie d’un million et demi d’euros en petites coupures.

Mais la révélation de ces voyages non déclarés par les eurodéputés belges, Marc Tarabella et Marie Arena, vient élargir encore plus le champ des suspicions. Ces élus ont tous les deux avoué ne pas avoir déclaré des voyages au Qatar payés par l’émirat, plaidant tous les deux l’oubli.

Marie Arena a même démissionné de sa présidence à la sous-commission Droits de l’homme du Parlement européen, expliquant que cette décision avait été prise en raison des attaques politico-médiatiques qui nuisaient à son image et à celle de la sous-commission. Les autorités judiciaires belges ont également demandé la levée de l’immunité de Marc Tarabella, proche de Pier-Antonio Panzeri, l’ex-eurodéputé italien au cœur du scandale, chez qui 600 000 euros en espèces avaient été saisis.

Ces révélations viennent contester davantage la crédibilité du Parlement européen, déjà ébranlée par des accusations de corruption.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Boeing : un ingénieur signale de graves défauts de sécurité sur les 787 et 777

Un ingénieur qualité de Boeing, Sam Salehpour, a exprimé mercredi de graves préoccupations concernant la sécurité des Boeing 777 et 787 lors d’une audition au Sénat américain.
Il a révélé des problèmes potentiellement dangereux dans la production de ces avions, malgré les assurances de l’entreprise sur leur intégrité structurelle.

Israël promet une riposte à l’Iran

Le chef de l’armée israélienne a annoncé une « riposte au lancement de ces si nombreux missiles, missiles de croisières et drones sur le territoire de l’État d’Israël. » Une déclaration faite quelques heures avant des prises de position des Etats-Unis et de la Russie en faveur d’une désescalade des tensions.