Conseil départemental : Un nouveau pacte avec les territoires

- Département -

par Département de La Réunion – le mercredi 27 mars 2024 à 14H53

Réuni en séance plénière le mercredi 27 mars, le Conseil départemental de La Réunion a adopté un nouveau cadre d’intervention en faveur des communes, la troisième génération du Pacte de Solidarité Territoriale dont l’appellation devient Pacte Département et Territoires 2024-2026.

Les deux premiers dispositifs ont représenté un accompagnement financier de 197 millions d’euros, dont 167 millions d’investissements, pour plus de 800 actions en maîtrise d’ouvrage communale, ce qui a permis de soutenir chaque année environ 1 600 emplois directs et indirects. Ce nouveau Pacte Département et Territoires représente, lui, une enveloppe de 90 millions d’euros sur trois ans : un socle commun d’investissement de 75 millions d’euros, un volet consacré aux « Petites villes de demain » (11 communes de l’île) de 5 millions d’euros, et 10 millions d’euros consacrés aux actions en faveur des publics vulnérables.

« Un travail minutieux sera engagé avec chaque territoire pour évaluer les besoins et les possibilités, l’objectif étant de renforcer la solidarité territoriale en bâtissant un écosystème favorable au bien-être et à l’épanouissement de nos publics », expliquait Cyrille Melchior. Le Président du Conseil départemental soulignait aussi que cette démarche s’inscrit dans les efforts sans précédent engagés par la Collectivité dans le cadre de sa stratégie d’évolution de l’offre visant à augmenter qualitativement et quantitativement les structures d’accueil adaptées.

La séance plénière du Conseil départemental a également été l’occasion d’adopter le Pacte local des solidarités 2024, qui remplace la Convention d’appui à la lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi. Ce nouveau partenariat État-Département permettra de consolider les dispositifs existants en matière d’action sociale, tout en intégrant de nouvelles actions correspondant aux besoins de la population, pour un montant prévisionnel global de plus de 16 millions d’euros. Quatre axes stratégiques sont identifiés :

–         L’investissement social pour prévenir la reproduction de la pauvreté

–         La sortie de la pauvreté par le travail en lien avec France Travail

–         La lutte contre la grande pauvreté par l’accès aux droits et l’aller vers

–         La construction du volet solidaire de la transition écologique.

Après le grand succès de la première édition – 123 initiatives présentées, 55 lauréates -, le Département a aussi validé une seconde édition du Budget d’initiatives citoyennes (BIC), pour un montant identique d’un million d’euros, pour soutenir les projets portant notamment sur la lutte contre la vie chère, la transition écologique et solidaire, et désormais la culture et l’action sociale.

Cette séance plénière a également débuté par un débat sur les phénomènes de violences urbaines qui secouent périodiquement La Réunion. Une motion, portée par le groupe majoritaire et adoptée à l’unanimité, apporte son soutien aux victimes, rappelle l’engagement du Département dans la mise en œuvre d’actions de prévention et de médiations dans les quartiers, et demande à l’État de renforcer la coordination entre les services de sécurité. Elle lui demande également d’engager une réflexion sur les politiques publiques de sécurité, de justice et de contrôle des arrivées dans l’île, surtout des enfants mineurs.

Cyrille Melchior a rappelé qu’il ne s’agit pas de stigmatiser mais au contraire de traiter ces dossiers avec humanité. Il a aussi regretté la tentation de l’État de faire des économies sur des politiques publiques essentielles au maintien du lien social et du bien-vivre ensemble réunionnais. « Nous avons à reconstruire le pacte citoyen, expliquait-il. Il faut que chacun trouve sa place dans la société et puisse se projeter. C’est ce qui doit guider notre travail. »

 

CHARTE DES COMMENTAIRES

——
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

– Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes – que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l’équipe de Zinfos974.
– Tout contenu contraire à la loi : l’incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l’humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.
– Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.
– Merci d’éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.
– La répétition d’un même commentaire, assimilée à du spam.
– La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d’un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande « signaler un commentaire abusif » plutôt que d’envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d’indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos974 via l’adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos974 est seul juge des messages qu’il publie ou modère – y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l’adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

——
Toute l’équipe de Zinfos974 vous remercie

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x