Revenir à la rubrique : Communiqué

Conférence sur le bonheur

ATHENA a le plaisir de vous confirmer à nouveau la tenue de sa prochaine conférence philosophique le mardi 26 mai 2009 (et non pas le jeudi 28 mai comme cela a été annoncé par erreur par les journaux) à 18H30 à l’I.A.E., 24 avenue de la Victoire à Saint-Denis, face à la cathédrale. Elle sera donnée par […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 25 mai 2009 à 11H11

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

ATHENA a le plaisir de vous confirmer à nouveau la tenue de sa prochaine conférence philosophique le mardi 26 mai 2009 (et non pas le jeudi 28 mai comme cela a été annoncé par erreur par les journaux) à 18H30 à l’I.A.E., 24 avenue de la Victoire à Saint-Denis, face à la cathédrale. Elle sera donnée par Bernard JOLIBERT, agrégé de philosophie, docteur es lettres, professeur émérite des universités, et aura pour sujet : « Bonheur et société. Sigmund FREUD, malaise dans la civilisation« .
Nous espérons avoir le plaisir de vous y accueillir.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Attaque de chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé : Des cages de captures disposées sur le site

Alors qu’une nouvelle personne a été mordue par des chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé, la CIVIS indique avoir mis en place un dispositif pour « sécuriser le lieu ». Depuis la première attaque au début du mois, 12 chiens ont été capturés par les agents de la fourrière.
Rappelons que La Réunion totalise à elle seule 20% des euthanasies pratiquées au niveau national, preuve s’il en est de l’urgence de modifier les comportements. De leur côté, les associations ne cessent de prôner la stérilisation et d’appeler à la responsabilité des propriétaires pour espérer endiguer le fléau.