Revenir à la rubrique : Education

​Concours de l’enseignement : Pas assez de candidats, la date de clôture des inscriptions repoussée

La période d'inscription aux concours de l'enseignement 2023 est prolongée de deux semaines, pour permettre à un maximum de candidats de s’inscrire.

Ecrit par N.P – le lundi 14 novembre 2022 à 15H00

Les inscriptions aux concours de l’enseignement devaient être clôturées ce vendredi 18 novembre. Mais faute d’un nombre suffisant de candidats, le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse a décidé de laisser un peu de temps supplémentaire à de potentiels candidats. Les intéressés ont jusqu’au 2 décembre prochain pour effectuer leurs démarches.

La prolongation de l’ouverture des inscriptions concerne le recrutement des enseignants du premier degré et du second degré, des personnels d’éducation, des psychologues de l’éducation, des personnels d’encadrement, des personnels de la jeunesse et des sports, des personnels administratifs, sociaux, de santé et des bibliothèques mais aussi les inscriptions aux examens professionnels d’avancement de grade de la filière administrative et de la filière des bibliothèques.

Manque de candidats

Selon la presse hexagonale, à ce stade, le niveau d’inscrits serait inférieur à celui de l’année dernière à la même date, déjà historiquement bas.

Ce manque d’engouement aux concours 2023 fait écho à la crise de recrutement qui semble durable dans l’enseignement. L’an dernier, ce sont 4.000 postes qui n’avaient pas trouvé preneur, avec des déficits plus présents dans certaines matières telles que les mathématiques, la physique-chimie ou encore les lettres modernes.

 

Crise d’attractivité du métier

Le baromètre du bien-être au travail des personnels de l’Éducation nationale exerçant en établissement scolaire donne une idée de la baisse d’attractivité des métiers de l’enseignement. 

Publiés en octobre dernier, les résultats de ce baromètre réalisé par le ministère de l’Education et de la Jeunesse dresse un état des lieux peu glorieux.

Basé sur les réponses de 62.000 personnels de l’Éducation nationale exerçant en école et en établissement scolaire, le baromètre indique que 6 personnels sur 10 se disent satisfaits de leur travail, un chiffre inférieur à la moyenne des Français en emploi. Seuls 2,5/10 ont déclaré avoir le sentiment d’exercer un métier valorisé dans la société. En revanche, 7,1/10 des personnes interrogées ont indiqué aimer travailler dans leur école ou leur établissement.

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Grève des enseignants : La ministre de l’Education dans l’œil du cyclone

Partout en France ce jeudi 1er février, le corps enseignant manifeste son désaccord avec la ministre de l’Éducation Amélie Oudéa-Castéra, largement décriée pour son choix de scolariser ses enfants dans une école privée aux positions éthiques contestables, tout autant que pour sa volonté de poursuite des réformes entamées par ses prédécesseurs. À La Réunion, deux manifestations se tenaient ce matin, devant le rectorat à Saint-Denis et devant la mairie de Saint-Pierre.

Education : L’intersyndicale appelle à la grève le 1er février

L’intersyndicale FSU, UNSA, FO, CFDT, CGTR, SAIPER et Sud appelle à un mouvement de grève le jeudi 1er février sur la thématique de « L’éducation en danger ». Deux rassemblements se tiendront à 9h devant le rectorat de Saint-Denis et devant la mairie de Saint-Pierre.

Saint-Benoît : Tous les collégiens de Bouvet porteront l’uniforme dès mardi

Le collège Amiral-Bouvet présentera lundi aux médias l’uniforme qu’étrenneront dès le lendemain les 500 élèves de l’établissement. Le choix s’est porté sur des t-shirts et polos bleu ciel, tandis que le bas de la tenue reste fourni par les parents, à condition de rester dans les tons noir, bleu ou gris.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial