Revenir à la rubrique : Communiqué | Culture

[Communiqué] 6e édition du Festival d’arts urbains de l’île de La Réunion

Le Festival Réunion Graffiti revient pour sa 6ᵉ édition, du 2 au 20 octobre 2024, célébrant les arts urbains sous toutes leurs formes.

Ecrit par N.P. – le jeudi 30 mai 2024 à 15H59

Le Festival Réunion Graffiti est de retour pour sa 6ème édition du 2 au 20 octobre 2024 qui mettra à l’honneur les arts urbains sous toutes ses formes :

‭→ Le street art avec une programmation réunissant artistes réunionnais, nationaux et internationaux que nous vous dévoilerons bientôt !

‭→ La photographie avec la venue exceptionnelle de la photographe et photojournaliste MARTHA COOPER.

‭→ La musique, la danse, et le cinéma puisque des concerts, une battle de danse et une projection de film seront organisés en plein air mais également au centre culturel La Cité des Arts.

‭→ Le skateboard qui sera aussi de la partie avec une compétition visant à devenir internationale en 2025.

Le Festival Réunion Graffiti, c’est aussi depuis sa création en 2019 un événement festif et engagé qui offre à toutes et tous la possibilité de participer à de nombreux événements, à l’image des ateliers d’initiation au street art. Une sensibilisation qui a notamment permis à plus de 2000 jeunes issus des quartiers populaires de la Ville de Saint-Denis d’ouvrir leur regard à une nouvelle forme de créativité et d’expression artistique.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.