Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Coefficient géographique réévalué : La Fédération hospitalière de France Océan Indien réagit

La Fédération hospitalière de France Océan Indien s'exprime dans un communiqué suite à la hausse du coefficient géographique du CHU de La Réunion.

Ecrit par N.P. – le mardi 14 novembre 2023 à 22H11

Communiqué

Coefficient géographique revalorisé à 34% pour les hôpitaux Réunionnais : la FHF-OI remercie le Ministre de la Santé et de la Prévention Aurélien ROUSSEAU pour sa confiance

La Fédération Hospitalière de France Océan Indien a initié dès 2018 une étude ayant permis de porter auprès du Gouvernement la nécessité de revaloriser le coefficient géographique (bloqué à 31%), censé compenser l’éloignement et l’insularité des hôpitaux Réunionnais.

Le Gouvernement a entendu cette exigence d’un financement équitable des établissements de santé Réunionnais et, prenant en compte les surcoûts de toute nature (y compris nos éléments de rémunération notamment liés à la majoration applicable aux traitements), a décidé hier de porter le niveau du coefficient géographique appliqué à la tarification à l’activité de 31 à 34%. Cela signifie environ 20 Millions d’euros de recettes par an pour accompagner le développement des activités du CHU, du CHOR et du GHER.

Cette étape est une marque de reconnaissance de notre travail collectif. Elle est aussi un arbitrage historique car le coefficient géographique n’avait été revalorisé qu’une fois à La Réunion (en 2013) depuis qu’a été créée la tarification à l’activité, soit en près de 20 ans.

Cette décision pourra nous permettre de développer nos activités de soins sur des bases plus saines, solides, pérennes, et à nos soignants de se concentrer sur leurs métiers. Il était décourageant pour nos personnels de considérer qu’une augmentation d’activité, en clair du nombre de patients pris en charge en hospitalisation, s’accompagnait d’une augmentation du déficit.

C’est un travail collectif qui a payé entre politiques du territoire, direction, organisations syndicales représentatives du personnel et corps médical.

D’autres sujets ont par ailleurs été portés à la connaissance du Ministère de la santé et de la prévention, car notre CHU porte de nombreuses missions : une partie importante de l’enseignement en santé et de la formation du territoire, un nombre grandissant d’Evasan de Mayotte (400 il y a 10 ans, 1600 aujourd’hui), des lignes de gardes et astreintes garantissant dans toutes les spécialités l’accès aux soins des patients du territoire 24h sur 24, 365 jours par an, des activités de recours essentielles pour nos patients et insuffisamment ou non compensées financièrement (allogreffes de moelle osseuse, chirurgie cardiaque des malformations congénitales, oncologie pédiatrique pour ne citer que quelques exemples). Ces sujets ne sont pas arbitrés mais sont aujourd’hui identifiés par l’ARS, discutés conjointement avec le Ministère et dans l’attente d’une validation nationale. La FHF-OI soutient le CHU dans cette démarche essentielle.

Gérald INCANA, Président de la Fédération Hospitalière de France Océan Indien

 

Thèmes : Grève au CHU
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».