Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs | Non classé

Citoyen français, allemand, ukrainien, palestinien, … ou Citoyen du Monde ?

- Courrier des lecteurs -

Ecrit par François-Michel Maugis – le dimanche 02 juin 2024 à 12H43
Courrier des lecteurs 2024

Mon cardiologue que j’adore, s’est permis de transmettre à mon généraliste que j’étais contre tout ! Parfaitement exact, à une nuance près. J’aime ma planète, j’aime mon humanité et j’adore mon pays d’adoption, l’ile de La Réunion. Autrement dit, j’aime les humains en général, tous les humains. Pourquoi ? Parce que j’ai appris une vérité simple : « Connaitre c’est aimer » et, sur cette maudite planète, je n’ai rencontré aucun humain indigne d’amour. Oh, bien sûr, nous avons tous notre histoire, familiale, génétique, épigénétique, etc., nos qualités et nos défauts mais, échangez, parlez longuement en confiance et les yeux dans les yeux, avec un humain et vous finirez toujours par l’aimer. Pourquoi ? S’il est gentil, vous allez finir par comprendre pourquoi et vous allez l’aimer. S’il est méchant, vous finirez par comprendre pourquoi et vous allez finir par l’aimer aussi. Alors, me direz-vous, pourquoi certains pensent que je suis contre tout ?

C’est une longue histoire, l’histoire d’un enfant excessivement curieux et qui a eu la chance de conserver cette curiosité tout au long de sa vie. J’ai passé mon enfance à la campagne dans le Sud-Ouest de la France avec un passage en Afrique de l’Ouest. Plus que l’école, cela m’a construit (Il faut tout un village pour élever un enfant, disent les Africains). J’ai fait quasiment le tour du Monde pour des déplacements professionnels ou touristiques. J’ai connu de nombreux peuples, de nombreuses civilisations, de nombreuses cultures. J’ai travaillé comme ouvrier agricole chez mon oncle alsacien, comme employé puis comme cadre dans des petites entreprises, dans des grandes aussi puis dans des multinationales. J’ai fréquenté des petits, des moins que rien mais aussi le haut du panier, des riches, des puissants et j’ai appris, sur le tas, à l’école de la vie.

Alors, croyez-moi. Avec toutes ces aventures, on relativise. Puis un beau jour, je me suis posé la question qui tue : Mais comment se fait-il que règne ici sur Terre, tant de misère, tant d’inégalité. Mes meilleurs professeurs eux-mêmes n’y croyaient pas. « Mes enfants, nous disaient-ils, ne vous inquiétez-pas, le progrès va mettre de l’ordre dans tout ça ». Quarante ans après, c’est pire. Alors, j’ai cherché pourquoi. Et j’ai fini par trouver. Aucun humain, pris individuellement, n’est coupable mais tout s’explique par notre longue histoire et l’évolution imperceptible des choses. Nos lointains ancêtres, mammifères fragiles au sein d’une nature relativement cruelle, ont beaucoup souffert, à tel point que notre propre espèce a bien failli disparaitre de la surface de la Terre. Les quelques survivants ont dû déployer des trésors de débrouillardise pour survivre et se développer. Cela a duré plus d’un million d’années. Ce n’est pas rien. Et cela, indubitablement, nous a marqué. Alors, comment s’étonner que, jusqu’à aujourd’hui, nous ayons continué sur notre lancée et atteint cette folie du « Toujours plus » dénoncée par certains ? Oui, nous avons dépassé les limites du raisonnable. Oui, nous avons mis en place un système socioéconomique pervers qui privilégie la puissance de certains au moyen de la finance, au détriment de l’humain, c’est-à-dire, de nous-même. Conclusion : L’humanité est devenue inhumaine, un paradoxe ahurissant dont nous commençons seulement à prendre conscience. Il est plus que temps car l’évolution des choses pourrait bien aboutir à ce que nous avons fui tout au long de notre histoire : notre propre disparition.

Et, pour tout vous dire, ma Grand-Mère maternelle est italienne, elle s’est mariée en Chine avec un Allemand du temps ou l’Alsace était allemande. Elle est donc devenue allemande mais ne put obtenir la nationalité française que plusieurs années après la victoire de novembre 1918. Alors vous comprendrez peut-être mieux que, si j’aime mon pays la France, le pays des Droits de l’homme et son siècle des lumières, je me sens tout autant, sinon plus, Citoyen du Monde.

François-Michel MAUGIS

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Regain de violences en Nouvelle-Calédonie après l’incarcération de militants indépendantistes

La Nouvelle-Calédonie connaît une intensification des violences après la mise en examen et le transfert en métropole de sept militants indépendantistes, dont Christian Tein, le chef de la Cellule de Coordination des Actions de Terrain (CCAT).
Les événements de la nuit du dimanche 23 au lundi 24 juin 2024 ont été marqués par des affrontements généralisés, des incendies criminels et des blocages de routes.