Revenir à la rubrique : Santé

Chasse aux arrêts de travail injustifiés !

D'après un bilan récent de l'Assurance Maladie, un arrêt de travail sur dix ne serait pas justifié, ou trop long en France. L'annonce hier du déficit prévisionnel de la Sécurité Sociale pour 2009 de 20,1 milliards d'euros, dont 9,4 milliards uniquement pour la branche maladie, ne fait que renforcer la volonté du gouvernement de mettre un terme aux abus.

Ecrit par Magali Payet – le mardi 16 juin 2009 à 12H21

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a annoncé hier lors de la commission des comptes de la Sécurité Sociale le renforcement du contrôle des arrêts de travail et des transports médicaux.

Ce renforcement va se traduire à la CNAMTS (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) par une multiplication des contrôles, « en augmentant le nombre de mises sous accord préalable, un renforcement de sa politique de maîtrise médicalisée et une analyse à propos des écarts constatés entre assurés, entre départements et entre entreprises. »

Désormais, les entreprises pourront solliciter la visite d’un médecin contrôleur de la CNAMTS au domicile d’un salarié en arrêt. Autre mesure annoncée : les 1.000 plus « gros prescripteurs » d’arrêts maladie recevront un courrier de mise en garde, les 150 plus « gros prescripteurs » seront placés sous tutelle des Caisses d’assurance maladie afin d’être contrôlés systématiquement, enfin les 200 établissements « surpratiquant » les transports médicaux seront également contrôlés.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.

Aurar : La plainte de la CGSS classée sans suite

Alors que le parquet a décidé de classer l’affaire et a notifié la CGSS en 2022, l’association n’a été informée de cette décision qu’en juin dernier. Une très bonne nouvelle pour l’Aurar, qui espère que la fin des investigations permette de renouer avec la confiance des patients.