Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Championnats de France de karaté : La délégations péi ramène cinq médailles

Les combattants réunionnais ont brillé lors des derniers championnats de France de karaté kata, samedi 11 mars à Lille. Helvétia Taily réussit ainsi à ramener une médaille d’or sur l’île, tandis que ses camarades ont réussi à décrocher quatre médailles de bronze.

Ecrit par La-rédaction – le jeudi 16 mars 2023 à 08H06

Transformé le temps d’un weekend en capitale du karaté, Lille a vu la victoire d’Helvétia Taily dans les championnats de France de karaté. La jeune femme s’est imposé dans la catégorie kata, ce samedi 11 mars. Sa maîtrise de ses techniques lui permet de ramener à La Réunion une médaille d’or. 

À noter également les performances de Kirsten Justine, Hillies Deljoor, Métis Pillant et Rock Baronne. Ces derniers ont réussi à décrocher un podium, ramenant sur l’île quatre médailles de bronze.  

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme grièvement mordue par des loups dans un zoo

Une femme de 37 ans a été grièvement blessée tôt ce matin après avoir été mordue par des loups au zoo de Thoiry (Yvelines).
La victime, qui avait passé la nuit dans un hébergement hôtelier du parc, s’était levée tôt pour faire un footing et s’était introduite dans l’enclos des loups.

Nouvelle-Calédonie : 7 leaders indépendantistes arrêtés et transférés en Hexagone

En Nouvelle-Calédonie, onze militants indépendantistes kanaks, dont le porte-parole Christian Tein, ont été arrêtés la semaine dernière pour leur implication présumée dans les troubles liés à la réforme électorale.
Parmi eux, sept ont été transférés en métropole pour y être incarcérés, une décision qui a suscité une vive émotion au sein de la communauté kanak et des partisans de l’indépendance.