Revenir à la rubrique : Politique

Cantonale partielle de Ste-Suzanne : sept candidats en lice

Le dépôt des candidatures à l’élection cantonale de Sainte-Suzanne a été clos hier à midi. Sept candidats tenteront de succéder à Maurice Gironcel, démissionnaire après que la Cour de cassation ait confirmé son inéligibilité. Constat important, la gauche est unie et la droite divisée.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 05 mars 2009 à 07H35

Ils sont sept candidats et voici leurs noms par ordre alphabétique: Eddie Mitchell Adekalom, Max Daniel Alamélou, Marius Françoise, Jovany Govindin, Julius Antonio Grondin, Samir Messai, Nadia Ramassamy.
Il est clair que l’actuel premier adjoint au maire, Daniel Alamélou, avec le soutien de la majorité et l’appareil municipaux, du PS et du PSR, part largement favori. “Nous voulons qu’il fasse un meilleur score que moi”, avait dit Maurice Gironcel, conseiller général sortant.
Le candidat de la mairie aura face à lui, Jullius Antonio Grondin, principal opposant au conseil municipal, et Eddie Adekalom. Paradoxalement, c’est le retour de Nadia Ramassamy, conseillère générale de 1998 à 2003 qui excite les curiosités. “Je viens reprendre mon poste”, a-t-elle dit sur notre site.
Le challenge s’annonce complexe. D’une part, Antonio Grondin a depuis pris sa place, et a inscrit son combat dans le temps. D’autre part, il y a une question à laquelle elle ne cesse de répondre depuis le début de ses porte à porte: “pourquoi avoir abandonné le terrain à Sainte-Suzanne ?”
Sa réponse n’a pas changé depuis. “J’avais dit que je reviendrais lorsque la justice aurait fait son travail”, explique-t-elle à chaque fois. Nadia Ramassamy qui s’affiche ni à droite, ni à gauche “mais pour la population de La Réunion” tient un discours qui augure d’une participation aux prochaines régionales.
En ce qui concerne les trois autres candidats : Marius Françoise, Jovany Govindin et Samir Messai, cette cantonale partielle représente avant tout une entrée en politique. “C’est une première expérience”, avait dit Jovany Govindin, ancien directeur de campagne d’Alain Sinaretty, concurrent aux municipales de 2008.
Le début officiel de la campagne électorale est prévu le lundi 9 mars, le premier tour du scrutin se déroulera le dimanche 22 mars, et en cas de second tour, ce sera le 29 mars.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

[Communiqué] « L’insalubrité des logements sociaux est un phénomène complexe et multifactoriel »

Karine Lebon annonce une bataille parlementaire cruciale le 22 mai 2024. Celle-ci pourrait contribuer à résoudre la crise du logement social à La Réunion, exacerbée par une forte croissance démographique, des coûts de construction élevés et des procédures administratives complexes. C’est pourquoi la députée de la 2e circonscription de La Réunion a proposé au vote la création d’une commission d’enquête visant à analyser et à remédier à ces problèmes urgents afin d’améliorer les conditions de vie des Réunionnais.