Revenir à la rubrique : Social

Cantine : St-André dénonce « une communication mensongère » sur les réseaux sociaux

Alors que certains parents d'enfants scolarisés à Saint-André se sont indignés de la qualité des repas servis à la cantine suite à la détection d'un cas de Covid-19, la municipalité réagit. Le communiqué :

Ecrit par N.P – le vendredi 18 juin 2021 à 17H27

La municipalité de Saint-André informe les parents d’élèves demi-pensionnaires que le service de la restauration centrale a été autorisé à ouvrir ce vendredi 18 juin et que la production en liaison chaude des 9000 repas a été assurée normalement dans l’ensemble des 30 écoles et structures de la petite enfance.

Une communication mensongère et erronée a été réalisée ces derniers jours sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi, il est important de rappeler que la collectivité a assuré correctement, en partenariat avec les professionnels du secteur, la restauration dans l’ensemble des écoles et des structures de la petite enfance évitant notamment une fermeture des services scolaires.

Par ailleurs, le service de restauration a l’obligation d’appliquer la règlementation en matière d’hygiène, de sécurité ainsi que les recommandations du GEM – RCN (Groupement d’Étude des Marchés en Restauration Collective et de Nutrition) au niveau des obligations nutritionnelles.

M. Le Maire, Joé Bédier, a demandé à ce que la facture du mois de juin soit réévaluée à la baisse pour prendre en compte la fermeture exceptionnelle du vendredi 11 juin et afin d’intégrer l’approvisionnement en liaison froide qui a été réalisée pendant 3 jours.

Enfin, il est essentiel de rappeler que la cuisine centrale de Saint-André est la plus grande cuisine en liaison chaude de France et que la nouvelle municipalité est fortement attachée à la bonne gestion et la qualité des repas servis aux écoliers de notre commune. Le Maire tient à remercier les services responsables de la cuisine d’avoir pu assurer normalement la livraison des repas dans les écoles. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise du BTP : Sans accord, « le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous »

Les syndicats du BTP ont suspendu leur grève et vont participer à plusieurs réunions de travail tout au long de la semaine prochaine. Une nouvelle table ronde avec tous les acteurs du secteur est prévue vendredi prochain. Si un accord n’est pas trouvé, les manifestants reprendront leur mobilisation. « Le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous », assure Johny Lagarrigue de la CFDT-BTP.

Crise du BTP : La grève est suspendue, des réunions de travail prévues la semaine prochaine

Les syndicats qui ont démarré mercredi un mouvement de grogne annoncent jeudi suspendre la grève. Une décision prise au sortir d’une réunion organisée à la CCIR avec le préfet, le Département et la Région, notamment. Les manifestants avaient organisé un barrage filtrant mercredi et avait bloqué le Barachois toute la journée de jeudi, provoquant de très importants embouteillages dans le chef-lieu et sur la Nouvelle Route du Littoral.

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.