Revenir à la rubrique : National

Bolivie : Troisième mandat présidentiel pour Evo Morales

Le président bolivien, Evo Morales, repart pour un troisième mandat à la tête de la Bolivie. Il a été triomphalement élu hier avec plus de 61% des voix et dès le premier tour, face à Samuel Doria Medina, qui récolte 24 % des voix. Evo Morales a dédié sa victoire électorale à tous ceux qui « luttent […]

Ecrit par S.I – le lundi 13 octobre 2014 à 10H27

Le président bolivien, Evo Morales, repart pour un troisième mandat à la tête de la Bolivie. Il a été triomphalement élu hier avec plus de 61% des voix et dès le premier tour, face à Samuel Doria Medina, qui récolte 24 % des voix.

Evo Morales a dédié sa victoire électorale à tous ceux qui « luttent contre l’impérialisme », notamment « à Fidel Castro et à Hugo Chavez ». Il l’a emporté largement dans tous les départements du pays à l’exception du Beni (nord-est), qui va à son rival Samuel Doria Medina.

Son parti, le Mouvement vers le socialisme (MAS), obtiendrait également 111 des 130 députés de la Chambre basse et 25 des 36 sièges de sénateurs.

Arrivé au pouvoir en 2006 avec 54% des voix dès le premier tour, Evo Morales avait été triomphalement réélu en 2009 avec 64% des suffrages. Actuellement, il est le plus ancien président en exercice du continent sud-américain.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron fixe sa feuille de route

Juste avant de reprendre l’avion pour Paris, le chef de l’Etat a fait un point sur la teneur des échanges qu’il a eus avec les élus locaux. Si des aides à la reconstruction ont été promises, les principales annonces concerne un nouveau délai pour que les parties trouvent un accord. Il devra ensuite être validé par référendum par les habitants de l’archipel.

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron est arrivé à Nouméa

Le chef de l’Etat fait une visite éclair de quelques heures sur l’archipel pour tenter d’apaiser les tensions et trouver une sortie de crise. Emmanuel Macron veut installer sa mission de dialogue et aborder la reconstruction de la Nouvelle-Calédonie, dont l’économie est à l’arrêt depuis le début du mouvement.