Revenir à la rubrique : National

Bientôt plus de jus d’orange dans les rayons

Les commandes auprès des fournisseurs de concentrés de jus sont désormais sous quotas. La faute aux aléas climatiques et à la sécheresse qui touchent les producteurs comme le Mexique ou l'Espagne. La situation devrait perdurer jusqu'aux prochaines récoltes qui débutent le mois prochain.

Ecrit par Nicolas-Payet – le mercredi 17 mai 2023 à 04H55

L’union interprofessionnelle de la filière française du jus de fruits, l’Unijus, prévoit une pénurie mondial e  de concentré de jus d’orange. En effet, cette matière première utilisée pour fabriquer le jus d’orange à base de concentré et de nectar d’orange est devenue très difficile à trouver pour tous les acheteurs de la filière des jus. Les commandes auprès des fournisseurs de concentré sont désormais sous quotas pour toutes les sociétés désirant en acheter. « Une situation jamais rencontrée par les plus anciens », indiquent les services d’Unijus.

Comment en est-on arrivé là ? Plusieurs facteurs ont mené à cette situation. Les aléas climatiques tout d’abord qui ont touché plusieurs régions productrices d’orange comme par exemple la Floride dont la production n’a jamais été aussi basse à la suite de l’ouragan de septembre 2022. Mais aussi la pression est montée d’un cran au Brésil, premier fournisseur mondial de jus d’orange depuis longtemps. Les Brésiliens sont ainsi incapables d’honorer toutes les commandes qui proviennent de tous les continents.

« La demande mondiale de jus d’orange maintient une pression sur les stocks au plus bas », rapporte l’Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits. Il faut donc arbitrer vers une préférence pour une production de pur jus et la mise en place de quotas de livraison pour répondre à toutes les demandes de la clientèle bien supérieures à l’offre.

D’autre part, « le réchauffement climatique accélère les choses », indique le président d’Unijus. La Floride se désengage progressivement de la culture des agrumes et préfère la construction immobilière. Aussi, les industriels américains se tournent vers le Brésil. Les flux qui étaient jusque-là réservés à l’Europe sont détournés vers les États-Unis ce qui crée une tension des prix. La tonne de jus concentré est passée de 3400 € la tonne contre 2500 lors de la précédente récolte. Et en Espagne et au Mexique, la sécheresse a fait drastiquement baisser la production.

La situation pourrait perdurer jusqu’en septembre-octobre 2023, c’est-à-dire jusqu’à la prochaine récolte de jus d’orange qui devrait commencer le mois prochain.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme grièvement mordue par des loups dans un zoo

Une femme de 37 ans a été grièvement blessée tôt ce matin après avoir été mordue par des loups au zoo de Thoiry (Yvelines).
La victime, qui avait passé la nuit dans un hébergement hôtelier du parc, s’était levée tôt pour faire un footing et s’était introduite dans l’enclos des loups.

Nouvelle-Calédonie : 7 leaders indépendantistes arrêtés et transférés en Hexagone

En Nouvelle-Calédonie, onze militants indépendantistes kanaks, dont le porte-parole Christian Tein, ont été arrêtés la semaine dernière pour leur implication présumée dans les troubles liés à la réforme électorale.
Parmi eux, sept ont été transférés en métropole pour y être incarcérés, une décision qui a suscité une vive émotion au sein de la communauté kanak et des partisans de l’indépendance.

Jean-Luc Mélenchon confirme qu’il se verrait bien à Matignon

« J’ai l’intention de gouverner ce pays », a assuré Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de C l’hebdo. Bien qu’il affirme qu’il pourrait s’effacer pour un autre prétendant, il rappelle son exigence, dans l’hypothèse ou Le Nouveau Front Populaire l’emporterait à l’issue du second tour le 7 juillet prochain, de voir le parti comptant le plus de députés au sein de l’union désigner le futur locataire de Matignon. Et dans son esprit, ça ne fait aucun doute que ce sera LFI…