Revenir à la rubrique : National

Bernard Cazeneuve : « Nous sommes face à un terrorisme en libre accès »

Invité de RTL ce mardi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, est revenu sur la menace jihadiste qui pèse sur la France, à quelques heures de son discours sur la sécurité. Le locataire de la place Beauvau a indiqué qu’il y avait « une augmentation de 74% des ressortissants français qui sont partis, sur le chemin […]

Ecrit par S.I – le mardi 30 septembre 2014 à 12H04

Invité de RTL ce mardi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, est revenu sur la menace jihadiste qui pèse sur la France, à quelques heures de son discours sur la sécurité.

Le locataire de la place Beauvau a indiqué qu’il y avait « une augmentation de 74% des ressortissants français qui sont partis, sur le chemin du retour, sur le chemin de la Syrie ou ont émis le souhait de partir ». « Nous sommes face à un terrorisme en libre accès (…) Je rappelle la nécessité de la mobilisation totale (…) Nous devons faire trois choses : empêcher les départs, faire en sorte que ceux qui reviennent soient signalés et démanteler les filières », a-t-il ajouté.

Pour empêcher le retour sur le territoire français de jihadistes, le ministre a indiqué qu’il travaillait actuellement sur deux dossiers, à savoir le signalement de combattants étrangers dans le système d’identification Schengen et la mise en place d’un système d’identification des passagers à l’échelle de l’UE.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron fixe sa feuille de route

Juste avant de reprendre l’avion pour Paris, le chef de l’Etat a fait un point sur la teneur des échanges qu’il a eus avec les élus locaux. Si des aides à la reconstruction ont été promises, les principales annonces concerne un nouveau délai pour que les parties trouvent un accord. Il devra ensuite être validé par référendum par les habitants de l’archipel.

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron est arrivé à Nouméa

Le chef de l’Etat fait une visite éclair de quelques heures sur l’archipel pour tenter d’apaiser les tensions et trouver une sortie de crise. Emmanuel Macron veut installer sa mission de dialogue et aborder la reconstruction de la Nouvelle-Calédonie, dont l’économie est à l’arrêt depuis le début du mouvement.