Revenir à la rubrique : Société

Battle of the year: Du 13 au 20 avril, le breakdance à l’honneur

Le Battle of the year, ou BOTY se tient la semaine prochaine sur toute l'île, et débute ce samedi 13 avec un une soirée de battles individuels. Le hip-hop dans tous ses aspects sera mis en lumière, l'occasion de faire connaissance avec une culture née de la rue, qui conquiert jusqu'aux Jeux Olympiques.

Ecrit par B.A – le mercredi 10 avril 2019 à 11H17

Cette semaine dédiée au breakdance, expression de la culture populaire des quartiers, est le fruit du travail acharné de danseurs impliqués, et d’acteurs culturels concernés par la « street culture ». C’est le directeur du Village Titan au Port qui a repris le flambeau du BOTY, en partenariat avec la ville du Port et l’association Hip Hop Supreme Street.

En 2016, Village Titan décide de relancer le BOTY, qui n’avait pas eu lieu depuis quatre années, faute d’organisateurs. Le directeur du Village Titan, a été convaincu (notamment par la présence dans le projet d’Eli, de Hip Hop Supreme Street, breakdancer reconnu et fédérateur), de « rebooster le Hip Hop à La Réunion, qui se mourait doucement. ». « Le soutien sans faille de la ville du Port est un appui précieux pour la culture Hip Hop », précise Nicol M’Couezou.

Il est question que le breakdance devienne discipline olympique, ce qui suscite fierté, mais aussi inquiétude de la part des « B-Boys », dont certains craignent une normatisation, tel Daïdin, de Ultimatum crew: « ce serait certes une reconnaissance méritée, mais nous ne savons pas quels seraient les critères des jurys, qui doivent absolument être des breakdancers. » Car le Hip Hop est (au risque d’enfoncer des portes ouvertes) un état d’esprit, et, comme le souligne Daïdin, « la compétition est surtout l’occasion d’échanger des techniques, des cultures, des points de vue, d’apprendre de l’autre ».

La semaine BOTY commence dès ce samedi 13 avec une soirée « one vs one », de B-Boys et B-Girls (soit des duels dansés, entre filles ou garçons, au Kabardock, en première partie d’une soirée Hip Hop: « what’s up dock ». Cette semaine de breakdance et de culture Hip Hop dans son ensemble, tourne autour de trois axes majeurs: les qualifications officielles du BOTY, des « circle vibes » (ouverts à tous, un cercle se forme autour de danseurs, qui se relaient au centre dudit cercle), et des stages de breakdance animés par les membres du jury venu de France hexagonale.

Les qualifications des danseurs qui iront à Montpellier le 4 mai se déroulent en deux temps: samedi 13 au Kabardock, les B-Boys et B-Girls s’affronteront en 1vs1, pour les finales Réunionnaises. Le Samedi 20 à la Friche culturelle, 800 personnes soutiendront leur « Crew » (équipe), et le Crew gagnant ira lui aussi à Montpellier pour le championnat national. L’année dernière, c’est Ultimatum Crew qui a représenté La Réunion, Kylian et Daïdin en étaient, une expérience inoubliable qu’ils espèrent renouveler cette année: « Pour le groupe, c’était dur, l’entrainement est intense, mais j’ai découvert un nouveau monde, un niveau de pratique élevé, c’est un challenge. », raconte Kylian.

En 2012, La Réunion, représentée par Ultimatum Crew (première génération), était arrivée en finale, où elle avait affronté une équipe mythique, les Pokemon Crew. Cette année, la finale réunionnaise du Battle of the year se tiendra à La Friche au Port, samedi 20 avril dès 18 heures. Les 6 meilleurs crews réunionnais présenteront une chorégraphie de 6 minutes. Les deux vainqueurs seront directement qualifiés pour la demi-finale , tandis que les quatre suivants s’affronteront de nouveau en quart de finale, afin de déterminer quel crew rejoindra les onze meilleurs nationaux le 4 mai à Montpellier. Durant le show, la graffeuse KAMS réalisera une fresque en live, l’occasion de découvrir plusieurs facettes du Hip Hop.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trésor de La Buse : Les pièces trouvées à Maurice pourraient être des roupies indiennes

Sur le littoral d’Albion, dans l’ouest de l’île Maurice, les recherches menées par l’archéologue kényan George Abungu sur le site d’une prétendue cache du pirate La Buse ont permis de mettre au jour des pièces de monnaie. De l’avis de scientifiques ayant obtenu des photos, la présence d’une boîte de conserve, la forme des pièces et le fait que des montants y soient inscrits discréditent la théorie d’un trésor pirate.