Revenir à la rubrique : Social

Aujourd’hui, nouvelle journée de grève nationale à l’ANPE

Mardi 25 novembre, les différents syndicats nationaux de l’Agence nationale pour l’emploi, ont appelé à une manifestation contre le projet de fusion de l’assurance chômage et de l’ANPE. Le mot d’ordre de grève de ce lundi: défendre les salaires et les conditions de travail.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 01 décembre 2008 à 06H27

Le message est clair: les syndicats nationaux et leurs représentations régionales ne veulent pas de la fusion ASSEDIC – ANPE. “Ce serait mauvais, aussi bien pour les demandeurs d’emploi que pour le personnel salarié des deux institutions« .
Les syndicalistes reprochent à l’Etat de vouloir créer un organisme “juge et partie”, c’est-à-dire d’instaurer un dispositif capable de sévir (indemnisation supprimée ou radiation de l’ANPE), si un demandeur n’accepte pas rapidement un emploi…
Cette fusion “met en danger” le statut de salarié des deux organismes. Il y a avant tout menace sur l’indépendance des fonctionnaires.
Les syndicats ont ajouté deux autres revendications pour l’appel à la grève d’aujourd’hui : la défense des salaires et l’amélioration des conditions de travail.
Il faut donc s’attendre à des perturbations dans les ANPE de La Réunion et de la métropole, ce matin.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial