Revenir à la rubrique : Social

Aujourd’hui, nouvelle journée de grève nationale à l’ANPE

Mardi 25 novembre, les différents syndicats nationaux de l’Agence nationale pour l’emploi, ont appelé à une manifestation contre le projet de fusion de l’assurance chômage et de l’ANPE. Le mot d’ordre de grève de ce lundi: défendre les salaires et les conditions de travail.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 01 décembre 2008 à 06H27

Le message est clair: les syndicats nationaux et leurs représentations régionales ne veulent pas de la fusion ASSEDIC – ANPE. “Ce serait mauvais, aussi bien pour les demandeurs d’emploi que pour le personnel salarié des deux institutions« .
Les syndicalistes reprochent à l’Etat de vouloir créer un organisme “juge et partie”, c’est-à-dire d’instaurer un dispositif capable de sévir (indemnisation supprimée ou radiation de l’ANPE), si un demandeur n’accepte pas rapidement un emploi…
Cette fusion “met en danger” le statut de salarié des deux organismes. Il y a avant tout menace sur l’indépendance des fonctionnaires.
Les syndicats ont ajouté deux autres revendications pour l’appel à la grève d’aujourd’hui : la défense des salaires et l’amélioration des conditions de travail.
Il faut donc s’attendre à des perturbations dans les ANPE de La Réunion et de la métropole, ce matin.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les journalistes du Quotidien campent devant le tribunal

Une vingtaine de journalistes du Quotidien de La Réunion se sont installés devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Une décision est attendue ce mercredi sur le sort du média placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre.

Débrayage des préparateurs en pharmacie au CHOR

Une vingtaine de préparateurs en pharmacie hospitalière ont manifesté leur colère ce jeudi et ont pris part au mouvement de grogne nationale. Ils demandent notamment une révision des échelons et l’officialisation du diplôme d’État.

L’avenir du Quotidien de La Réunion entre les mains du tribunal de commerce

Alfred Chane-Pane et Henri Nijdam ont défendu leur projet respectif de reprise du Quotidien, mercredi après-midi à la barre du tribunal de commerce de Saint-Denis. Le premier a fait valoir le fait qu’il détenait une imprimerie ultra-moderne, tandis que le second a rehaussé son compte courant d’associés à 1,5 million d’euros. Le délibéré interviendra le 3 avril.