Revenir à la rubrique : International

Attaque de Salman Rushdie : le FBI découvre peu à peu le profil du suspect

​Inculpé pour tentative de meurtre, le suspect de l’attaque sur Salman Rushdie serait un sympathisant de l'extrémisme chiite et des gardiens de la révolution islamique d'Iran.

Ecrit par LG – le dimanche 14 août 2022 à 07H52

Les images de l’attaque au couteau subie par l’écrivain britannique Salman Rushdie ont fait le tour du monde. Alors que son état de santé semble s’améliorer – « il a pu prononcer quelques mots samedi et n’est plus sous respirateur artificiel », selon son agent – le FBI découvre peu à peu le profil de l’auteur de cette attaque. 

Le suspect est Hadi Matar, un homme de 24 ans originaire de Fairview dans l’état du New Jersey. Ali Tehfe, maire de Yaroun, dans le sud du Liban, a déclaré que le suspect était le fils d’un homme originaire de la ville mais les parents du suspect ont émigré aux États-Unis et il y est né et a grandi, a ajouté le maire.

Hadi Matar est né en Californie et a récemment déménagé dans le New Jersey, selon un article de NBC New York, qui ajoute qu’il portait sur lui un faux permis de conduire utilisant le patronyme « Mughniyah », nom du fondateur du Hezbollah chiite pro-iranien, éliminé par le Mossad en Syrie en 2008.

Le suspect, interpellé juste après avoir porté plusieurs coups de couteau à l’auteur d’origine indienne Salman Rushdie et blessé l’animateur situé à ses côtés, avait acheté un billet pour une conférence sur la liberté artistique organisée à la Chautauqua Institution.

L’analyse des comptes des réseaux sociaux de Hadi Matar par les forces de l’ordre a montré qu’il était un sympathisant de l’extrémisme chiite et des gardiens de la révolution islamique d’Iran (IRGC), bien qu’aucun lien définitif n’a été trouvé, selon NBC New York.

Vendredi soir, des agents du FBI se sont rendus à sa dernière adresse connue, à Fairview, pour perquisitionner son domicile.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

États-Unis : Barack Obama suggère à Joe Biden de reconsidérer sa candidature

Sa position était attendue. Barack Obama aurait récemment exprimé à ses proches que les chances de victoire de Joe Biden en 2024 se sont considérablement réduites. Selon le Washington Post, l’ancien président pense que Joe Biden devrait sérieusement évaluer la viabilité de sa candidature. De plus, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, a également averti Biden en privé que les démocrates risquent de perdre le contrôle de la Chambre s’il poursuit sa campagne.

Dubaï : une princesse divorce de son mari infidèle via un post Instagram

Sheikha Mahra bint Mohammed bin Rashid Al Maktoum, fille du souverain de Dubaï, a annoncé son divorce via son compte Instagram, une première dans l’histoire des Émirats arabes unis. Et peut-être dans l’histoire des pays musulmans. Sans en avoir peut-être vraiment conscience, la princesse vient de faire basculer sa religion dans l’islam 2.0.

Accusation de viol en Argentine : Des « preuves vidéo très positives » pour les rugbymen français

Le 8 juillet dernier, deux rugbymen français, Hugo Auradou et Oscar Jegou, 20 et 21 ans, étaient arrêtés à Mendoza en Argentine pour viol aggravé sur une femme de 39 ans, deux jours après un match du XV de France contre les Pumas.
Hier, les auditions des différents témoins de la soirée ont commencé et réservent leur lot de surprises. Par exemple, le chauffeur de taxi qui a récupéré la victime à l’hôtel des deux joueurs et qui l’a conduite à son domicile, affirme qu’elle était « normale » et qu’elle ne portait pas de traces de coups ni d’œil au beurre noir.

Gaza : et pendant ce temps-là, la guerre continue avec son cortège de morts civiles

Depuis le feuilleton des suites de la dissolution de l’Assemblée nationale en France et de l’attentat contre Donal Trump, le drame que vivent quotidiennement les Gazaouis a disparu des Unes de nos journaux.
Pour autant, la guerre continue avec son chapelet de morts civiles.
L’armée israélienne a même intensifié ses bombardements mercredi sur plusieurs secteurs de la bande de Gaza, provoquant la mort d’au moins neuf Palestiniens, selon les autorités sanitaires locales. Dans le même temps, des chars de Tsahal ont effectué une incursion limitée à Rafah, dans le sud du territoire, marquant une nouvelle escalade du conflit.