Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Athlécoles2024, un grand rassemblement au stade Olympique Paul Julius Bénard

Ce jeudi 8 décembre, un grand rassemblent s’est tenu au stade olympique Paul Julius BÉNARD dans le cadre du dispositif Athlécoles 2024 mis en place depuis plusieurs mois déjà dans les écoles du premier degré de Saint-Paul. Lancé de poids, saut en hauteur, sprint, les marmailles se sont amusés à découvrir quelques disciplines olympiques en présence d’athlètes paralympiques. 28 classes de 5 écoles du bassin de vie de Saint-Paul, soit 840 élèves seront présents sur ce site jeudi et vendredi 9 décembre.

Ecrit par Ville-de-Saint-Paul – le vendredi 09 décembre 2022 à 10H11

Les disciplines de l’athlétisme ont été représentées au stade de la Saline-les-Bains ce jeudi 8 décembre et les enfants se sont vraiment pris au jeu, en se montrant concentrés et motivés. Labellisée Ville active et sportive et Terre de Jeux 2024, la Ville s’est pleinement investie dans la valorisation et le renforcement du sport dès le plus jeune âge. Notamment grâce au dispositif Athlécoles 2024, “un projet d’éducation populaire”, comme le souligne le premier magistrat de la Ville. Ce dispositif novateur et moderne vise à utiliser l’athlétisme comme vecteur de santé, de cohésion sociale et d’inclusion. C’est la logique du dispositif Athlécoles généralisé dans des établissements scolaires du territoire depuis le 8 septembre dernier. En 2022-2023, “les Athlécoles touchent 6 500 élèves avec 48 écoles et 219 classes concernées. Aucune partie du territoire ne sera oubliée. Les trois écoles de Mafate (Marla, Roche Plate et Les Orangers) bénéficient d’un dispositif spécial élaboré pour la fin de l’année scolaire. Tous les élèves de CE2, CM1 et CM2 sont donc initiés à l’athlétisme d’ici les JO 2024 “, détaille le Maire de Saint-Paul, Emmanuel SERAPHIN. Athlécoles, c’est aussi 8 écoles labellisées Génération 2024. Ce label vise à développer des passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif. Afin de permettre une continuité de la pratique sportive, sur le temps périscolaire et extrascolaire, ces activités athlétiques sont proposées dans les accueils de loisirs sans hébergement (petites et grandes vacances) et les mercredis dans le cadre du dispositif d’école municipale d’athlétisme. Près de 1 000 enfants par an bénéficient de ce dispositif. En outre, un kit stadium est aussi installé dans les écoles ou sur un site sportif à proximité afin d’encourager les ateliers. Des encadrants techniques accompagnent aussi les enfants au sein de leur établissement. Ainsi, le Plan éducatif global déployé dans les Bassins de vie prévoit la déclinaison d’un plan sports en collaboration avec les écoles et les clubs sportifs du territoire. Cette découverte peut également représenter une passerelle vers l’inscription dans ces clubs.
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Environnement : Une bananeraie 100% Bio

La Bananeraie de Bourbon, nichée au pied des colimaçons à Saint-Leu, est bien plus qu’une simple plantation. C’est un site magnifique où la nature et l’homme coexistent en parfaite harmonie.  Le regard perdu dans un vaste paysage dominant la côte et le son doux du bruissement des feuilles des arbres fruitiers invitent au calme  et à la quiétude.

Agression sexuelle sur mineur : Un multirécidiviste condamné à 14 ans de prison par le tribunal correctionnel

Des faits d’une particulière gravité étaient jugés ce vendredi devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis dans le cadre d’une comparution à délai différé. Un homme né en 1970 avait à répondre d’agression sexuelle sur une enfant de 9 ans. Connu de la justice pour des faits similaires, il a déjà écopé de 26 ans de prison dont 12 pour des faits de viol sur mineur.