Revenir à la rubrique : Culture

Antoine Clamaran à La Réunion pour un set ce samedi soir à Saint-Denis

L'une des légendes de la musique électronique vient d'atterrir sur l'île. Antoine Clamaran a été invité à mixer ce samedi soir au Honey, à Saint-Denis. Il a accepté de se livrer à notre rédaction avant sa performance de ce week-end.

Ecrit par La-rédaction – le vendredi 02 décembre 2022 à 17H51

Est-ce votre première visite à La Réunion ?
 
J’ai déjà eu la chance de me produire, mais c’était en 1996, alors le temps a un peu passé. Mais je suis ravi d’être de retour. J’ai toujours eu un lien particulier avec les îles, il y règne une ambiance spéciale. J’y retrouve mes repères. Je redémarre après quatre ans de pause loin de la scène, donc c’est un plaisir
 
Vous êtes de retour pour une soirée assez intimiste, avec seulement 400 personnes, est-ce différent des grandes scènes ou des festivals ?
 
Il y a de moins en moins de clubs avec des salles modestes, et les festivals nous permettent d’avoir des publics plus importants, mais je ne pense pas que jouer devant 30.000 personnes soit plus grisant que dans des petites salles. Enfin, il y a aussi les radios qui nous permettent de mixer aussi. J’observe également que la scène musicale française évolue avec le temps. On voit qu’une plus grande place est accordée aux musique urbaines et à la chanson française, et un peu moins aux musiques électroniques.

Pourtant, ce style n’a sans doute jamais été aussi grand public ?
 
C’est vrai, mais j’ai le sentiment qu’on s’adresse de plus en plus à un public de niche. Les gens viennent écouter un style en particulier. J’ai même un peu l’impression que l’auditoire est moins ouvert. C’est devenu difficile de faire quelque chose de grand public.
 
Comment vous vous préparez à un set ?
 
Pour moi, l’expérience commence dès le départ de l’avion. Le voyage permet déjà de se préparer mentalement. L’objectif pour moi c’est d’être au top pendant tout le set, donc en général, j’essaie de manger deux heures avant. Mais avec le décalage je tente de dormir un peu, surtout si je suis aux États-Unis car le décalage horaire n’est pas dans le bon sens pour nous ! J’essaye aussi toujours d’avoir un moment avec les DJ en résidence pour ne pas juste arriver comme cela.
 
Justement, quelle est votre relation avec les DJ résidents des clubs où vous mixez ?
 
J’ai moi-même été résident pendant très longtemps, alors je les comprends. Je suis toujours en relation des années après avec des artistes que j’ai rencontrés dans ce genre de moment. C’est important de créer un feeling et de pas juste débarquer. C’est juste montrer du respect pour les gens qui vont chauffer le public pour le passage des artistes un peu plus installés.
 
Antoine Clamaran se produira ce samedi soir au Honey, sur réservation uniquement.
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le clip officiel du séga Ich An

Emmanuel est la star incontestée du karaoké du Four à Chaux de Saint-Leu. Son interprétation de la chanson « Jalousie » de Tessa a fait le tour des réseaux sociaux. Consécration ultime, Emmanuel a tourné un clip avec sa chanteuse préférée.

Fête de la musique : Le programme dans chacune des villes

Ce vendredi, jour le plus court de l’année pour La Réunion, le plus long dans l’hémisphère nord, a été choisi pour célébrer la musique. Les artistes sont à la fête tout le week-end aux quatre coins de l’île. Tour d’horizon des plateaux musicaux ville par ville.

Chapitre consacré à mon idole Françoise Hardy

Alors que Françoise Hardy nous a quittés cette semaine, Gillette Aho tient à partager avec les lecteurs de Zinfos 974 le chapitre qu’elle lui avait consacré dans son futur ouvrage à paraître cette année.