Revenir à la rubrique : Social

Altercation lors du CA de l’ADI : Nassimah Dindar veut la tête de Johny Imara

Mercredi, Johny Imara du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale, avec qui Nassimah Dindar a eu une violente altercation lors du Conseil d’administration de l’ADI, a été mis à pied pour quatre mois. “Le dossier de M. Imara devrait être transmis en conseil de discipline”.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le vendredi 03 octobre 2008 à 07H23

Nassimah Dindar a donc menti. Le conseil d’administration de l’Agence d’insertion ne s’est pas très bien passé. Rappelez-vous vendredi dernier sur notre site, elle expliquait entre hésitation et bégaiement : “le conseil d’Administration s’est très bien passé”. ([Cliquer ici pour voir la vidéo]url:http://www.zinfos974.com/Nassimah-Dindar-Le-CA-de-l-ADI-s-est-tres-bien-passe-_a733.html )
Si c’est vrai, pour quelles raisons, Johny Imara, membre du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale, avec qui elle a eu une violente altercation, a été suspendu de ses fonctions pour quatre mois? “Son salaire lui a été maintenu”, a précisé Jean-Pierre Lallemand du même syndicat.
“C’est une grosse injustice à l’encontre de notre représentant du personnel, qui a reçu sa lettre de mise à pied mercredi, de la main d’un huissier, alors qu’il était en arrêt maladie”. Jean-Pierre Lallemand dénonce un abus de pouvoir et d’autorité.
“Le dossier de M. Imara devrait également être transmis au conseil de discipline. C’est un règlement de compte. Nous n’allons pas laisser faire d’autant que M. Imara n’a fait que répondre à la provocation de Nassimah Dindar”.
“C’est elle qui a brutalisé, humilié et insulté M. Imara. Elle a d’abord arraché notre banderole pour la brandir sous le nez de notre collègue. Puis, elle lui a dit je ne vous reconnais pas comme syndicat. Enfin, elle l’a traité de “gratèr d’ki”.
“Face à de une telle brutalité, de telles insultes et une telle humiliation subies devant ses collègues, il est vrai que Johny Imara s’est emporté, mais à aucun moment, il n’a provoqué cette altercation”.
“Alors pourquoi l’avoir suspendu ? Qu’est-ce qui attend notre collègue en conseil de discipline ?”
Selon Jean-Pierre Lallemand, “on veut empêcher Johny Imara de se présenter aux élections professionnelles du 6 novembre, ainsi il ne sera plus un travailleur protégé lorsqu’il sera convoqué en conseil de discipline”.
“Nous allons nous battre pour que Johny Imara soit rétabli dans ses droits et pour qu’il continue à nous représenter au SAFPTR”.
Le SAFPTR a déposé un recours en référé hier pour casser la mise à pied. Le syndicat prépare également un dossier avec une dizaine de témoignages “qui confirment que c’est Nassimah Dindar qui a déclenché ce pugilat”.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.