Revenir à la rubrique : International

Allemagne : Peut-on être soldat et avoir une vie sexuelle ?

Le débat sur le droit aux ébats des militaires outre-Rhin fait rage dans les rangs des politiques et du monde associatif du pays. A l'origine, le blâme infligé à cause de son profil Tinder à une lieutenante-colonelle de la Bundeswehr.

Ecrit par Nicolas Payet – le mardi 12 juillet 2022 à 12H44

L’armée allemande est dans l’actualité à cause du fonds spécial de 100 milliards d’euros que lui a alloué le Bundestag. Mais aussi en raison d’une affaire qui pose la question suivante : un soldat a-t-il droit à la même vie sexuelle que n’importe quel citoyen ?

Pour Anastasia Biefang, c’est non puisque le 25 mai dernier, le tribunal administratif fédéral a rejeté le recours déposé par la lieutenante-colonelle de 47 ans contre le blâme que lui avait infligé sa hiérarchie, en 2019, à cause de son profil Tinder.

Sur celui-ci, la quadragénaire se présentait ainsi : « Directe, sensuelle, trans, en relation ouverte, cherche sexe. Tous genres bienvenus. »

Commandante transgenre d’un bataillon de 1 000 soldats

Celle qui commandait à l’époque un bataillon de transmissions près de Berlin, avait été identifiée.
Précisons qu’Anastasia Biefang jouit d’une certaine notoriété en Allemagne depuis le documentaire intitulé » Ich bin Anastasia » –  « Je suis Anastasia » – qui raconte l’histoire de celle qui est devenue, en 2017, la première femme ouvertement transgenre ayant un grade d’officier supérieur dans l’armée allemande.

Dans son jugement, le tribunal administratif fédéral a estimé qu’un tel profil Tinder « contrevient au code de bonne conduite qu’une commandante de bataillon ayant environ 1 000 personnes sous ses ordres doit respecter en dehors de son service. »

Le jugement a suscité de nombreuses réactions, à la fois sur le plan juridique et politique, comme celle de l’avocat Patrick Heinemann, membre de la Société allemande de droit militaire et de droit international humanitaire : « Le tribunal ne se base pas à première vue sur l’orientation sexuelle de la gradée, mais sur le fait qu’elle ait plusieurs partenaires. Est-ce vraiment un hasard si c’est justement une officière plus connue que la moyenne et louée pour son engagement en faveur de la diversité qui se voit infliger une mesure disciplinaire pour avoir cherché à se divertir sexuellement sur un site de rencontre fermé ? »

« Ne venez pas dans nos lits »

La décision judiciaire a également fait réagir le monde politique plutôt divisé sur la question. Pour les chrétiens démocrates « un peu de retenue est nécessaire quand on exerce un métier avec de telles responsabilités », alors qu’au sein de la majorité, le parti libéral démocrate rappelle que le « privé, c’est le privé ; le service, c’est le service ».

Aujourd’hui chargée des opérations de planification au sein du commandement cyberespace et information de la Bundeswehr à Bonn, Anastasia Biefang n’entend pas en rester là. « Rien n’est encore décidé mais il est possible que je saisisse la Cour constitutionnelle fédérale parce que je continue de penser que le blâme que j’ai reçu porte atteinte à mes droits fondamentaux », a t’elle confié à nos confrères du journal Le Monde.

Pendant ce temps, l’association QueerBw, qui représente les personnes queer au sein de la Bundeswehr a diffusé sur les réseaux sociaux un photomontage d’une vingtaine de profils analogues avec ce message : « Le sexe une affaire privée. Ne venez pas dans nos lits ! » 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La main de la Russie derrière une fausse vidéo de menaces du Hamas ?

Une vidéo mettant en scène un faux combattant du Hamas menaçant la France a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, révélant une nouvelle opération de déstabilisation attribuée à la Russie.
À deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, la France renforce ses mesures de prévention, redoutant des actions hostiles.

Etats-Unis : Impressionnante éruption thermale dans le parc national de Yellowstone

Des dizaines de touristes ont été pris de panique suite à l’explosion d’un geyser habituellement calme dans le parc national de Yellowstone dans le Montana aux Etats-Unis. L’éruption thermale n’a fait aucun blessé, mais la zone de Biscuit Basin a été fermée par mesure de sécurité. L’observatoire volcanique de Yellowstone se veut rassurant et affirme qu’aucun changement géologique profond n’a été observé.

Apparition d’un nouveau virus mortel en Inde

Les autorités de l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde, intensifient les mesures préventives après le décès d’un garçon de 14 ans, victime du virus Nipah, et l’identification de 60 personnes à haut risque de contamination. Veena George, ministre de la Santé de l’État, a confirmé la mort du jeune garçon dimanche 21 juillet, suite à un arrêt cardiaque​.