Revenir à la rubrique : National

Affaire Lagarde/Tapie : Bernard Tapie attendu par la brigade financière

L’homme d’affaires Bernard Tapie doit livrer aujourd’hui aux policiers de la brigade financière sa version des faits dans l’arbitrage qui lui a permis en 2008 de toucher plus de 400 millions d’euros. Il peut être entendu librement ou placé en garde à vue, une mesure qui, du fait du contexte de « bande organisée », peut durer […]

Ecrit par S.I – le lundi 24 juin 2013 à 10H03

L’homme d’affaires Bernard Tapie doit livrer aujourd’hui aux policiers de la brigade financière sa version des faits dans l’arbitrage qui lui a permis en 2008 de toucher plus de 400 millions d’euros. Il peut être entendu librement ou placé en garde à vue, une mesure qui, du fait du contexte de « bande organisée », peut durer jusqu’à quatre jours.

Les juges d’instruction soupçonnent cet arbitrage d’avoir été biaisé à son profit. Ils veulent savoir comment l’homme d’affaires a plaidé sa cause à l’Elysée et au ministère de l’Economie et s’intéressent de près à ses liens avec les arbitres.

Dans cette affaire, le patron d’Orange, Stéphane Richard, qui était en 2008 directeur de cabinet de Christine Lagarde, [a été mis en examen pour « escroquerie en bande organisée »]urlblank:http://www.zinfos974.com/Affaire-Tapie-Stephane-Richard-et-Jean-Francois-Rocchi-mis-en-examen_a57930.html , tout comme l’ancien patron du Consortium de réalisation (CDR, chargé de gérer l’héritage du Crédit Lyonnais) Jean-François Rocchi, et l’un des juges arbitraux, Pierre Estoup.

Durant sa garde à vue, Stéphane Richard avait déclaré [qu’une réunion s’était tenue fin juillet 2007 à l’Elysée]urlblank:http://www.zinfos974.com/Affaire-Tapie-Selon-Stephane-Richard-l-homme-d-affaires-aurait-participe-a-une-reunion-a-l-Elysee_a57979.html entre le secrétaire général de l’Elysée de l’époque, Claude Guéant, du secrétaire général adjoint François Pérol, de Jean-François Rocchi, du conseiller justice de l’Elysée Patrick Ouart, mais également de Bernard Tapie.

Interrogé par Europe 1, ce dernier est persuadé que les juges ne trouveront rien. « Sur le fond, je ne suis pas inquiet. Je me demande bien ce qu’ils peuvent trouver », a-t-il déclaré, avant d’ajouter qu’il n’avait « rien à foutre » d’être convoqué.

Selon un de ses proches, Bernard Tapie est convaincu qu’à travers ses ennuis judiciaires, le gouvernement « se sert de lui pour éliminer Sarkozy ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme grièvement mordue par des loups dans un zoo

Une femme de 37 ans a été grièvement blessée tôt ce matin après avoir été mordue par des loups au zoo de Thoiry (Yvelines).
La victime, qui avait passé la nuit dans un hébergement hôtelier du parc, s’était levée tôt pour faire un footing et s’était introduite dans l’enclos des loups.

Nouvelle-Calédonie : 7 leaders indépendantistes arrêtés et transférés en Hexagone

En Nouvelle-Calédonie, onze militants indépendantistes kanaks, dont le porte-parole Christian Tein, ont été arrêtés la semaine dernière pour leur implication présumée dans les troubles liés à la réforme électorale.
Parmi eux, sept ont été transférés en métropole pour y être incarcérés, une décision qui a suscité une vive émotion au sein de la communauté kanak et des partisans de l’indépendance.