Revenir à la rubrique : National

Affaire Bettencourt : La milliardaire fortement handicapée par sa surdité en 2011

Le procès fleuve pour abus de faiblesse de Liliane Bettencourt se poursuit à Bordeaux. Selon les experts mandatés par la justice, l’héritière de L’Oréal était fortement handicapée en 2011 par sa surdité et incapable de répondre à des questions simples telles que son âge ou son programme de la journée. Dans leur rapport, les cinq […]

Ecrit par . – le lundi 16 février 2015 à 16H44

Le procès fleuve pour abus de faiblesse de Liliane Bettencourt se poursuit à Bordeaux. Selon les experts mandatés par la justice, l’héritière de L’Oréal était fortement handicapée en 2011 par sa surdité et incapable de répondre à des questions simples telles que son âge ou son programme de la journée.

Dans leur rapport, les cinq praticiens avaient estimé que la vulnérabilité de la vieille dame remontait à septembre 2006, date retenue pour le début des abus de faiblesse pour lesquels dix hommes sont jugés jusqu’au 26 février à Bordeaux.

À la barre, le psychologue Bruno Daunizeau a déclaré que Liliane Bettencourt « n’a pas été capable de répondre à la moindre question ».

De la même façon, la neurologue Sophie Auriocombe a fait état de la difficulté pour Liliane Bettencourt de comprendre des questions simples ou de répéter trois mots qu’elle vient de lire ou de lui répondre sur son programme de la journée.

Âgée de 92 ans, Liliane Bettencourt est la grande absente du procès.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La grande reporter Mémona Hintermann s’interroge sur une contagion calédonienne

Dans une chronique publiée dans la Dépêche, la Réunionnaise s’interroge sur une possible contagion de la situation en Nouvelle-Calédonie sur les autres territoires ultramarins. L’ancienne membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel dresse un tableau alarmant de la situation des Outre-mer, en taclant au passage le président de la République et les élus locaux.

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l’heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n’est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l’Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.