National

Nicolas Sarkozy condamné en appel dans l’affaire Bygmalion : Un an de prison, dont six mois avec sursis

Dans le cadre du procès en appel concernant le dépassement des dépenses de sa campagne présidentielle de 2012, surnommée "affaire Bygmalion", Nicolas Sarkozy a écopé ce mercredi d'une peine d'un an de prison, dont six mois avec sursis. La justice a conclu que l'ancien président de la République était au courant de l'explosion des coûts, en particulier liés à l'organisation de ses meetings.

En France, un ministre du gouvernement sur deux est millionnaire

Le gouvernement Attal de 34 ministres comptabilise au moins 17 millionnaires selon le quotidien L'Humanité, qui révèle un premier état des lieux de leur patrimoine, avant même la publication du rapport officiel de la Haute autorité de la transparence de la vie publique. Au sommet de la pyramide, le ministre du Commerce extérieur Franck Riester aurait ainsi déclaré 10 millions d'euros.

La Réunion va-t-elle se retrouver sans député européen ?

Le fonctionnement des élections européennes a changé. En juin 2024, les Réunionnais devront voter pour des listes nationalisées car la France est considérée comme une circonscription unique. Ainsi, si des candidats réunionnais n'arrivent pas à négocier une place aux avant-postes des listes électorales nationales, La Réunion pourrait perdre sa représentation au Parlement européen. Les élus politiques locaux assurent que des Réunionnais siègeront bien en Europe.

Les Forces vives de Mayotte réagissent aux annonces de Gérald Darmanin

Le collectif "Les Forces vives de Mayotte" déplorent le choix du ministre de l'Intérieur et des Outre-mer de s'attaquer à la suppression du droit du sol alors que les manifestants réclamaient en priorité la fin du "séjour territorialisé" et craignent "un détournement" de leur revendication majeure.

Fin du droit du sol à Mayotte : les réactions

L’annonce par Gérald Darmanin de la fin du droit du sol à Mayotte connait une caisse de résonance nationale. Toutes les chaines d’info en continu s’empressent de faire réagir leurs invités politiques sur cette mesure "radicale" comme l'a qualifiée le ministre des Outre-mer.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial