Revenir à la rubrique : National

Accusée de discrimination, une professeure de danse de Sciences Po Paris arrête ses cours

Des élèves se sont plaints de discrimination car leur professeure ne souhaitait pas que deux hommes ou deux femmes dansent ensemble. Cette dernière arrête de dispenser les cours.

Ecrit par C.L – le samedi 10 décembre 2022 à 14H24

Accusée de discrimination car elle avait refusé de faire danser ensemble des duos du même sexe, une professeure de Sciences Po Paris ne dispensera plus de cours au sein de l’école.

Tout a commencé quand la direction a demandé à l’enseignante de renommer les couples « leader-follower », la personne qui mène et celle qui suit, plutôt que d’imposer « homme-femme ». La professeure refuse ces nouvelles mentions et s’appuie sur le fait que dans la danse de salon, il y a une notion de séduction entre les couples d’hommes et de femmes. Elle ajoute trouver « moche » une chorégraphie entre deux femmes.

Des élèves qui se sentaient mal à l’aise se sont plaints auprès de l’administration. La professeure aurait même mise à l’écart une des élèves qui aurait porté plainte. Selon elle, ce qu’on lui reproche ne concerne qu’une mauvaise utilisation des termes.

Science Po confirme les plaintes des étudiants concernant des propos « sexistes, discriminatoires, dégradants et minimisant les violences sexistes et sexuelles, tenus de façon répétée par l’enseignante ».

Toutefois, l’établissement tient à préciser que la professeure aurait elle-même fait part de son intention de ne pas poursuivre ses activités au sein de l’institution. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La main de la Russie derrière une fausse vidéo de menaces du Hamas ?

Une vidéo mettant en scène un faux combattant du Hamas menaçant la France a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, révélant une nouvelle opération de déstabilisation attribuée à la Russie.
À deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, la France renforce ses mesures de prévention, redoutant des actions hostiles.

Emmanuel Macron repousse tout remaniement à « la mi-août », après les Jeux Olympiques

Face aux pressions de la gauche pour nommer Lucie Castets comme Première ministre, Emmanuel Macron a déclaré qu’aucun changement gouvernemental n’aurait lieu avant « la mi-août », après les Jeux olympiques. « J’ai choisi la stabilité avec des ministres qui ont eu un engagement remarquable », a affirmé le président, ajoutant que « nous ne sommes pas en mesure actuellement de changer les choses ».