Culture

Ziskakan et Dédette St-Pierre au Bisik: une vague intense de merveilleux souvenirs…

Dimanche 12 Mai 2019 - 16:18

Ce vendredi 10 mai, le Bisik célébrait les quarante ans de scène de Ziskakan, groupe mythique de la Réunion s’il en est. Une soirée exceptionnelle et une ambiance maloya éclectique avec en ouverture de soirée le délicieux concert de Dédette Saint-Pierre et sa formation groove maloya.

"La bat tanbour sou pié flanbwayan ziskatar dan la nuit dann la kour Bisik" et une vague de merveilleux souvenirs, d’émotions intenses et de bonheur à l’état pur a submergé le public. Une nuit magique où le temps a une fois de plus suspendu son vol sous les étoiles, exactement… juste en dessous.
 
Première soirée à guichets fermés pour le Bisik, premier concert nocturne sous notre pied flamboyant côté jardin, premier rendez-vous avec Ziskakan au sein de notre café culturel, première procession de la fête 10 jours du temple voisin pendant les balances… Ce vendredi 10 mai revêtait, à bien des égards, des airs de baptême… Il s’agissait pourtant bien d’un anniversaire, et non des moindres, celui des quarante ans de scène de Ziskakan!

Alors que Blindoff, artiste visuel associé du Bisik, lançait la retransmission vidéo du concert côté cour (une autre première) afin de donner à chacun le loisir d’en profiter, Dédette Saint-Pierre et sa formation entraient en scène…

L’ancienne choriste de Ziskakan - accompagnée de sa sœur Patricia Philippe aux chœurs, d’Éric Malbrouck (n’goni, percussions), de Bertrand Nardi aux percussions et de Lionel Adavamis à la guitare - brise le silence avec "Temperaman"… Et le moins que l’on puisse dire c’est que la jeune femme n’en manque pas ! Sur des airs de salsa-maloya, "il fait chaud là"…
 

Ziskakan et Dédette St-Pierre au Bisik: une vague intense de merveilleux souvenirs…

Ziskakan et Dédette St-Pierre au Bisik: une vague intense de merveilleux souvenirs…
Un Temperaman" dofé !
 
Un début de concert caniculaire qui ouvre la voie à un riche dialogue avec le public nombreux déjà conquis, même si la plupart des spectateurs présents découvre l’artiste en solo.

Les titres et les émotions se succèdent… Les influences aussi… "Ti Kouli" une création signée Frédéric Pothin aux accents tamouls envoutants… "La Réunion" aux airs de Salegy, une ode au vivre ensemble tellement malmené par les temps qui courent ; "Moulir Séga" écrit par un certain Gilbert Pounia pour son ancienne choriste, un hommage à sa maman, Jeanne Philippe…

À n’en pas douter, la sève rebelle du maloya coule aussi dans ses veines et le succès est total… À peine le temps d’un changement de plateau que le charismatique Gilbert Pounia égrène déjà les premières notes de "4 Ti Mo"… Inoubliable!

La nouvelle génération du maloya à ses côtés : Daniel Riesser à la guitare flamboyante ; Wasis Loy, le fils de son père, à la basse groove et puissante et Frédéric Riesser, le frère de l’autre, à la batterie élégante, réinventent le répertoire de Ziskakan sans le dénaturer.

L’un des groupes pionniers du maloya électrique dans les années 70, comme on dit à l’époque, Gilbert Pounia a trouvé là matière à nourrir son cœur depuis quarante ans maintenant et continue à le faire avec la même énergie et la même passion communicative. Il faut dire que le public connaît par cœur tous les titres des 13 albums studios du groupe…
 

Ziskakan et Dédette St-Pierre au Bisik: une vague intense de merveilleux souvenirs…
"Romans pour le cœur"
 
Ziskakan a fait du maloya son cheval de bataille et de la défense de la culture créole son credo. Ses textes combatifs, des rythmes maloya, rock, indiens ou africaines révèlent l’irréfragable métissage culturel de notre île.

Le groupe hisse son pavillon maloya avec la même fierté… "Ral si ton Koukoun", emblématique ; "Bato Fou", prophétique ; "Kala", lumineux ; "Romans pour Rico", un texte en hommage à Rico Carpaye, mort le 14 mars 1978 à cause de la bêtise humaine, un texte écrit par Bernard Payet en 1978 et qui mérite sans doute le plus grand respect… C’est d’ailleurs ce prénom "Rico" qu’a choisi Gilbert Pounia pour nommer le prochain double album de Ziskakan à paraître…

Le concert se poursuit et Dédette Saint-Pierre rejoint la scène accompagnée de Patricia Philippe pour des retrouvailles explosives!

"Sanson Gazé (Bonbon)", "Saigon"… Aux chœurs, au Kayamn les deux sœurs déchaînées ravivent les souvenirs d’une des nombreuses pages de l’histoire de Ziskakan… Le public chante en chœur lui aussi, rappelle et se rappelle…
Tant de titres qui ont accompagné et accompagnent encore la vie de plusieurs générations de réunionnais… Un cadeau inestimable que chacun apprécie à sa juste valeur mais qui doit pourtant prendre fin après deux heures de spectacle total!

Le temps est venu des remerciements et des satisfécits, des échanges et des adieux… Après une longue absence des scènes de l’Est de La Réunion, Ziskakan a ravivé la flamme d’un amour brûlant qui ne s’éteindra jamais. Désolé, encore une fois, pour tous ceux qui n’ont pas pu assister à cet événement unique mais qui pourrons voir le groupe le vendredi 17 mai à 19h30 à la Foire de Bras-Panon si le cœur vous en dit.

Merci à tous de votre passion, merci de votre confiance et de vos talents… "Mersi bonpé" et rendez-vous au Bisik le 17 mai pour un (K)ozé riche en découvertes!

Ziska talèr !

Ziskakan et Dédette St-Pierre au Bisik: une vague intense de merveilleux souvenirs…

Zinfos 974
Lu 1572 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 10:14 Un livre, un auteur pays : Marie Claude Barbin

Dimanche 13 Octobre 2019 - 14:13 Concours de la correspondance : Semaine 8