MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Zinfos Plus : Les cases créoles en voie de disparition


Par Melanie Roddier - Publié le Samedi 8 Mai 2010 à 17:03 | Lu 1886 fois

Pierrot Dupuy et Jismy Ramoudou évoquent la question des nombreuses cases créoles qui sont laissées à l'abandon ou détruites pour laisser place à des immeubles. Une partie du patrimoine réunionnais qui est sérieusement mis en danger.




1.Posté par André974 le 09/05/2010 07:49

Nul n'est obligé d'accepter un héritage!

2.Posté par fredboyer le 10/05/2010 08:22

Il faudrait se rapprocher de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles de la Réunion)directeur Jean Marc Boyer.Ou on peut se rapprocher directement de la SDAP (Service départemental de l'architecture et du patrimoine)pour y constituer un dossier de demande de protection et de classement en tant que monument historique.

Ce que vous dénoncez dans votre reportage est tout bonnement inadmissible ,l'adjoint de l'urbanisme qui reçoit des pots de vin? des destructions volontaires de case créoles pour laisser la place a des immeubles?
Si ces faits sont avérés ou sont les preuves ? ou sont les plaintes?

Existe il une organisation ou une association de défense du patrimoine réunionnais ou de la culture?
Mr Didier Robert fraichement élu avait fait de la restauration du patrimoine Réunionnais un de ses projets phares,peut est ce la l'occasion de respecter son programme?

3.Posté par Idéal le 10/05/2010 09:14

Peut-on trouver meilleur moyen pour nous priver de notre identité ? C'est un moyen comme un autre de "créer" un être unique, plus de spécificité, plus de différence, pour d'originalité, plus rien qui fera que je suis différence que les autres, que je suis "autre". Oui, personne n'est obligée d'accepter un héritage... mais on a la possibilité de transmettre cette héritage afin de la sauvegarder. Ca c'est un devoir de mémoire.

4.Posté par Idéal le 10/05/2010 09:33

Pour répondre au remarque de n°2 : il me semble qu'à Saint-Denis, il y a une association pour la sauvegarde du patrimoine à La Réunion. C'est une toute jeune association qui a besoin de l'aide et du soutien de toutes les personnes qui se sentent concernées par ce problème. Le seul contact que j'ai c'est : M. Robert GAUVIN à Saint-Denis. Prenez donc contact avec lui. Lui aussi dénonce la disparition des maisons créoles.
Merci.

5.Posté par kreol_la cour le 10/05/2010 11:29

on reconnait bien la le systeme francais et l'appui des hommes politiques peu scrupuleux : ecraser la culture reunionnaise en detruisant son patrimoine et en construisant des repliques des grandes villes francaises.

6.Posté par schuchu le 10/05/2010 12:56

bonjour
ben si il y a une case à démonter pour la sauver
je suis preneur et je m'engage à la remonter avec les techniques de l'époque

7.Posté par Tirouz le 10/05/2010 15:31

Salut,
c'est là le blog de l'association dpr974 :
drp974
Toute aide sera la bienvenue je pense.

8.Posté par goureg le 16/05/2010 17:13

pour répondre à Fredboyer post 2 il existe une association à l'entre-deux( ça s'appelle patrimoine et vous?) et une autre association à St louis ce monsieur est un Pro je peux vous assurer,alors renseignez vous,et bonne chance

9.Posté par fiuman le 06/06/2010 10:24

Il faut sauver ce qui est "sauvable" et ce qui comporte un intérêt architectural avéré! le reste il faut imposer aux propriétaires ,la démolition pour éviter les squats et à terme l'incendie ou l'entretien des lieux et locaux pour lutter contre l'insalubrité vecteur du chick, palu etc etc.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes