MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Zinfos Plus : Jacqueline Farreyrol, une bonne présidente pour l'IRT ?


Par Melanie Roddier - Publié le Dimanche 13 Juin 2010 à 08:02 | Lu 1978 fois

Pierrot Dupuy et Jismy Ramoudou reviennent sur l'élection de Jacqueline Farreyrol à la présidence de l'IRT et s'interrogent sur ses compétences pour assurer un tel poste...

Version bas débit





1.Posté par XIII le 13/06/2010 09:29

Des gens sures peut être, mais totalement incompétents! Qu'à fait madame Farreyrol au Tampon???
Monsieur Viroleau a t'il fait quelque chose de concret pour le tourisme au Tampon?
Si quelqu'un a des réponses...

2.Posté par Grand Citoyen le 13/06/2010 10:57

ça sent la banane gatée...

3.Posté par rolgin le 13/06/2010 11:27

Pour faire une bonne soupe grand-mère, il faut du thym, du romarin, du gingembre et de la ciboulette. Après, tout le monde peut avoir sa propre recette. Reste quand même que l'on ne s'improvise pas cuisinier du jour au lendemain, alors Jacqueline... Pourquoi pas libellule ou papillon... Doki, le cuistot, cumulard, CGSS, grande hôtellerie, pourquoi pas une de plus avec l'IRT, il manque Javel et d'autres Dalon la cour, innovateurs en diable. Le tourisme de demain dans les mains des dalons d'avant hier. Un fumet original. Cumulons les gars, cumulons, nous avons tellement de succès à notre actif,surtout n'entre baillons pas la porte. La nouveauté fait peur, courage, amassons.........

4.Posté par inconnu le 13/06/2010 12:58

Paul Caro encore la? scandaleux le mot est faible.Jacqueline fera une bonne ambassadrice pour la Réunion, mais comment va fonctionner ce pole de competence et d'expertise touristique?sont ils bénévoles eux???le tampon demenage, il n y a cas voir le cabinet de Région, mais comme vous le dites Didier Robert s'entoure de personnes de confiance, nous ne pouvons pas lui en tenir rigueur.Au moins on entend parler d'eux, ce qui n'est pas le cas de certains élus qui ont disparu depuis la victoire...kbidi, vidot, doxiville, ramassamy...ou sont ils et que font ils?alors si il y en a qui veulent bosser comme jacqueline il faut les laisser faire meme si ils sont agés, ils sont la au moins

5.Posté par jiji le 13/06/2010 13:01

Je ne connais Mme Farreyrol qu'à travers son parcours artistique. Je ne saurais donc préjuger de l'efficacité de son travail à la tête de l'IRT. Aussi, je préfère attendre pour voir.

Quant à savoir s'il faut être obligatoirement un professionnel du tourisme pour occuper ce poste, je n'en suis pas persuadé.

Tout observateur attentif, s'il a un peu voyagé, est capable de voir ce qui se fait dans les pays dits touristiques et saura cerner ce qu'il est possible de transposer chez nous, compte tenu des richesses naturelles, architecturales et humaines de l' île.

Cependant, cet observateur devra avoir une connaissance parfaite de la Réunion, ce qui suppose qu'il a déjà visité toutes les communes de l'île, parcouru tous les sentiers de randonnées, découvert tous les sites naturels ainsi que le patrimoine architectural (même ceux en ruine ou à l'abandon), fréquenté de nombreux gîte, tables d' hôtes et hôtels.

Ainsi, riche de cette expérience, il pourra se mettre à la place des touristes potentiels et savoir ce qu'il convient de créer ou d'améliorer sur place pour que chaque visiteur garde le meilleur souvenir de son voyage, en parle autour de lui et donne envie aux autres de venir chez nous.

Le rôle du président devrait donc consister simplement à coordonner tous les acteurs de la filère (collectivités locales, ONF, hébergeurs, artisans, commerçants, transporteurs, sociétés de loisirs, associations culturelles, artistes, agences de voyages, Cies aériennes etc...) pour que ceux-ci mettent en place des offres combinées, diversifiées et accessibles à tous les touristes qu'ils soient extérieurs ou locaux) selon leurs moyens et la durée de leurs séjours.

C'est seulement lorsque l'on aura créer une offre cohérente, comme celle que nous attendons nous même lorsqu'il nous arrive de voyager, que l'on pourra aller vendre la Réunion sur les marchés nationaux ou internationaux.

Si nous continuons à mettre la charrue avant les boeufs nous serons condamnés malheureusement à accueillir que les quelques touristes afinitaires, seuls prêts à se risquer sur
les routes mal indiquées, les sentiers devenus dangereux car non entretenus et mal balisés, avec même pas la possibilité le soir de se détendre dans un restaurant offrant une ambiance originale et folklorique.

6.Posté par mamodo le 13/06/2010 18:43

Il fallait mettre une personne proche du Président car il y a un gros paquet de fric ...;même Mr Caro est toujours là il fait parti des amis.De toute façon les postes se partagent entre les copains et copines car il faut bien remercier tous les gens qui ont fait campagne.....ça sent la banane, le cumin et la vanille....

7.Posté par tcherno-Bill le 13/06/2010 19:23

Post 5 jiji Je ne crois guère à un miracle économique grâce au tourisme pour notre île .
Nous ne sommes pas concurrentiels dans le domaine des plages , ni du service , avec notre voisin Mauricien qui bénéficie d'avantages irratrapables en potentiel de plages et en qualité ( quantité ? ) de service en raison de coûts salariaux très inférieurs aux notres!
Chercher les Mauriciens sur le terrain des grands hotels ne peut mener à rien , sauf à travers des offres combinées intelligentes. ( ? )
La bonne démarche consisterait à exploiter nos points forts , variété et splendeur des paysages , de la cuisine , des musiques , des danses et des activités de jour ( de nuit à Maurice il n'y a rien non plus , on est facilement meilleurs ! )
Dans cette optique la démarche que tu expliques dans ton post est l' ABC de ce qu'il faut faire !
On peut optimiser le magnifique potentiel de La Réunion , mais je doute que nous puissions y trouver un vecteur de développement à la hauteur de ce que certains voudraient croire !

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/06/2010 19:55 (depuis mobile)

Vu que les elus sont infoutus de valoriser le patrimoine local, sans doute ne veut on que donner a voir que desruines pei..

9.Posté par pistac le 13/06/2010 20:19

Je crois qu'il faut lui laisser sa chance à Jacqueline. De quoi a t-on peur ? De son statut d'artiste ? De son âge certain ? De toutes façons, elle a un comité directeur et l'opposition veille... .

10.Posté par labuse le 13/06/2010 20:43

c'est l'UNESCO qui va se marrer la reunion au patrimoine mondiale pour sa beauté ,ils vont etre surpris quand ils vont voir la première image,ah!ah!ah
on est pas sortie de l'auberge avec ces vieux croutons,ces nominations me laisse imaginer
ALICE SAPRITCH avec BLAZE dans la folie des grandeurs
http://www.youtube.com/watch#!v=IxsbQ2U0bq4&feature=related
tu imagines la tete des futurs touristes en voyant la tete de ces croutons sensés représenter l'image de la reunion ,moi à leurs place je préfererai aller directement sur l'ile de Pedos ou lesbos
allons soyons serieux à part de gros buveurs de biere en savate avec chaussettes jusqu'aux genoux ,en short à carreaux
que veux tu qu'ils amènent comme touristes

11.Posté par on se rit de nous le 13/06/2010 22:26

On doit bien se moquer de nous à l'extérieur avec la nomination de Farreyrol à l'IRT.

A 72 ans ? c'est sûr elle a de l'avenir ....

12.Posté par Le maillon faible le 14/06/2010 04:17

Qui est le maillon faible ? Le choix est compliqué dans cette équipe !

13.Posté par GRV le 14/06/2010 08:29

le changement dans la continuité, depuis deux décennies (de jaquet Hoareau à P. Verges) on a toujours mit à ce haut niveau des incompétents. Résultat: Le tourisme stagne voire baisse. Il faudrait à ce poste quelqu'un qui ne soit issu du copinage mais capable d'apporter un projet, et surtout ayant une obligation de résultat. Mais croyez moi ce n'est pas demain la veille. On en parle aujourd'hui mais dans quelques jours on aura vite oublié, et les touristes aussi nous auront oubliés.

14.Posté par germignon le 14/06/2010 11:18

C'est plutôt une bonne idée d'avoir Jacqueline Farreyrol pour représenter notre ile

15.Posté par jiji le 14/06/2010 11:42

A tcherno-Bill

Je vous rejoins sur le fait que la Réunion ne pourra jamais concurrencer Maurice ou les Seychelles sur le créneau des plages et des hôtels de luxe.

Et effectivement, nous devons baser nos projets sur la valorisation de tous nos sites exceptionnels qui par bonheur sont répartis sur l'ensemble des communes, mais aussi sur la réhabilitation des nombreux vestiges retraçant l'histoire de la Réunion et qui pourraient abriter alors des musées, des boutiques artisanales ou des restaurants de charme par exemple.

Pour cela, nous devrions nous inspiré de ce qui se fait dans toutes les régions de métropole. Là bas non plus ce n'était pas gagné d'avance et pourtant aujourd'hui la France monopolise à elle seule 10 % du tourisme mondial.
Elle a réussi cette prouesse simplement parce qu'aussi bien les collectivités que les investisseurs privés y ont cru à un moment donné et ont mis les moyens pour attirer chez eux le plus de visiteurs possible (restauration de citées et d'ouvrages anciens, création de musées, de stations de ski, de parcs de loisirs, mise en scène de spectacles originaux, diversification du mode d' hébergement etc...)

En dehors des sports d'hiver, nous avons tout ce qu'il faut pour créer ici, à une moindre échelle, quelque chose de comparable, avec en plus un climat qui permet d'en profiter toute l'année.
Ainsi, nous n'avons pour ainsi dire aucun musée alors que la Réunion a quand même connu la marine à voile, les chars à boeufs, la machine à vapeur, le chemin de fer, la culture du café, du géranium, de la vanille. Elle a connu la présence également de nombreux corps de métiers. Beaucoup de choses peuvent donc être crées autour de ces thèmes, il suffit d'avoir la volonté.
Il nous arrive en métropole de faire un détour rien que pour voir un moulin à vent. Il n'y a pas de raison qu'un visiteur qui débarque ici n'aille pas voir comment fonctionne un alambic.

D'ailleurs les études montrent que les touristes sont de plus en plus avides de découverte et ont tendance à délaisser les plages. (Les pays nordiques enregistrent une des plus fortes progressions dans ce secteur)

La Réunion a donc une carte à jouer en matière de tourisme. Il convient plus que jamais d'y croire car il faudra bien de toute façon diversifier nos activités afin d'offrir une perspective à tous ces jeunes qui arrivent sur le marché de l'emploi.

De plus, le développement de ce secteur ne peut que nous conduire à prendre conscience de la valeur de notre patrimoine et de l'impérieuse nécessité de le préserver. Cela entrainera forcément un aménagement plus harmonieux du territoire et la création d'équipements diversifiés dont nous seront les premiers à bénéficier..

16.Posté par Tcherno-Bill le 14/06/2010 12:43

post 15 jiji Associer développement de l'activité touristique et préservation + mise en valeur du patrimoine culturel ( au sens large ) ! ........Puissiez-vous être entendu !

Certaines régions de Métropole ou des Caraïbes ont perdu leur âme originelle en raison d'un développement anarchique . Il semble heureusement que , comme vous le soulignez dans votre post , les études montrent une tendance à une " recherche grandissante de l' authenticité " chez les touristes; Profitons en !

17.Posté par grangaga le 04/07/2010 20:12

Activité touristique rime aussi avec "sourire lé doux", "chez nous, vous ètes chez vous", le plus gros travail est à faire à ce niveau a mon avis.

18.Posté par Grand Zoreil du SUD le 04/07/2010 21:28

Queque soit la personne etant a la direction du tourisme,il'(ou elle)ne trouvera la solution pour faire venir les touristes dans notre belle Reunion . A moins de s'attaquer serieusemnt au prix des billets d'avion. La solution est surement de ce cote.Avec une moyenne de 1500 euros A;R. c'est exorbitant et hors de portee de beaucoup de gens.Pourtant notre belle ile fait rever beaucoup de monde,soyez en sur!! Cordialement.

19.Posté par Violaine le 05/07/2010 03:17

Effectivement, en métropole, nous faisons la promotion permanente de notre île dans nos manifestations, je ne rentrerai pas dans les détails, elle ne manque pas d'atout , que ce soit les gens, l'exotisme authentique de certaines de ces régions etc ... etc ... n'ayez aucun doute, nous attirons toujours un public nombreux et beaucoup de collectivité également nous demande de venir en faire la promotion et je parle en tant que personne de terrain. Mais certes le gros problème est le COÛT du billet d'avion, inaccessible pour beaucoup et n'en parlons pas quand il s'agit de famille !!! Les seychelles et les maldives arrivent à être moins chers de nos jours et je ne vous parle pas des prix "bradés" de l'île Maurice.

En tous les cas Jacqueline FARREYROL est une passionnée de son île, on ne peut lui enlever cette qualité qui a manqué a beaucoup, son égo est déjà bien mieux évalué ailleurs et depuis bien longtemps, elle a pris un grand risque d'accepter ce poste, et je la salue. Elle est mieux placée pour plaider cette condition principale de prix qui écarte les gens de la Réunion, car sa condition d'artiste lui donne un lien plus direct avec le public et moins bureaucratique.

Quant aux allusions à son âge, que je trouve déplacée et vulgaire, j'espère qu'à son âge vous aurez cette allure !! mais y arriverez vous ? on dit que la jalousie tue - qu'en pensez vous ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes