MENU ZINFOS
Economie

Zéro Gaspillage dans les champs avec E.Leclerc Réunion


"Zéro Gaspillage" : c'est l'opération lancée ce 3 avril par E.Leclerc Réunion dans le cadre de la crise sanitaire dans notre île liée à l'épidémie
de Covid-19. Cette initiative va permettre aux producteurs locaux d'écouler leur production dans les magasins de l'enseigne. Cinq producteurs ont déjà répondu à l'appel et témoignent...

Par . - Publié le Vendredi 3 Avril 2020 à 19:25 | Lu 6904 fois

L'opération "Zéro Gaspillage" répond à une réelle urgence pour remédier aux perturbations actuelles dans la chaîne d'approvisionnement. Elle permet aux producteurs locaux d'écouler leur production et aux consommateurs d'avoir accès à des fruits et légumes frais et bons marché tout en évitant le gaspillage de denrées alimentaires.

Écouler 12 tonnes de chouchous en une semaine

C'est l'objectif conjoint que se sont lancé E.Leclerc Réunion et Didier Cerveau, producteur de chouchous à Salazie, dans le cadre de l'opération " Zéro Gaspillage ". Ce dernier est le premier producteur à avoir répondu à l'appel lancé par Pascal Thiaw-Kine, Président du Mouvement E.Leclerc Réunion.

"Depuis une semaine, nous avons mis en place un process interne pour inciter les petits producteurs à se rapprocher directement des magasins E. Leclerc et à mettre en place un partenariat pour écouler leur production", explique Pascal Thiaw-Kine. Depuis ce vendredi, les chouchous de Didier Cerveau sont disponibles à 0,99€/kg dans tous les magasins E.Leclerc.

En plus de Didier Cerveau, quatre autres producteurs se sont rapprochés des magasins E. Leclerc Réunion : Fabry Begue va ainsi pouvoir écouler 5000 salades, Pierre Hoareau plus de 300 ananas, Jean Jismmy Desruisseaux, 1 tonne de bananes et Patrick Joseph 1 tonne de bananes bio. Des produits qui seront dans les rayons de certains magasins E. Leclerc Réunion à la disposition des clients de l'enseigne à partir de la semaine prochaine.

5000 salades écoulées dans les magasins E.Leclerc Réunion

Fabry Bègue se trouve dans une situation de crise, accusant une perte de près de la moitié de sa récolte à cause de la crise du Coronavirus. Ce dernier nous a avoué  rencontrer des soucis pour écouler son stock : il livre les marchés forains et vend à E.Leclerc Réunion, sous forme de vente "au pied" sa production dans le cadre de l'opération "Zéro Gaspillage". Faute d'acheteurs sur les marchés, il continue néanmoins à aller sur son exploitation en précisant bien qu'il prend des mesures de sécurité en s'équipant d'un masque, de gants et en se lavant les mains régulièrement.

"E.Leclerc Réunion sauve mon exploitation, ça a été une vraie surprise de comprendre que ce plan allait me soulager..."

Pierre Hoareau est un exploitant agricole spécialisée dans la production d’ananas dans le Sud. Il témoigne: " j'ai beaucoup perdu à cause de la crise. Sans l’intervention de E.Leclerc Réunion et de l’opération Zéro Gaspillage j'aurais dû mettre la clé sous la porte! ". Il poursuit: " j'ai perdu un millier d’ananas. Ma culture aujourd’hui repose essentiellement sur l’aide que m'apporte l’enseigne, notamment en m'achetant la production au prix du détail ( ndlr: prix de l’ananas au marché forain) ". Cet habitué des marchés forains et de la vente aux particuliers a ainsi pu vendre 300 ananas cette semaine. " Mon défi maintenant est de ne pas lâcher l’exploitation et de continuer mon travail. E.Leclerc Réunion sauve mon exploitation, ça a été une vraie surprise de comprendre que ce plan allait me soulager".

" Un rapprochement est également en cours avec les coopératives pour identifier leurs besoins en volume "

Cette démarche, inscrite dans la politique responsable de l’enseigne annoncée l’année dernière, s’accentue dans le contexte de la crise Covid-19, avec une série de mesures de soutien aux producteurs locaux. "Une demande a été formulée à la Chambre d’Agriculture pour qu'elle entre en contact avec les producteurs indépendants afin de recenser leurs besoins d’écoulement. Un rapprochement est également en cours avec les coopératives pour identifier leurs besoins en volume", précise Pascal Thiaw-Kine qui était déjà intervenu pour expliquer la démarche.




1.Posté par lud le 03/04/2020 21:12

Bravo, Enfin la solidarité pour les producteurs locaux, que cela continue.... Les Réunionnais devraient réfléchir désormais ou aller faire leurs courses par solidarité avec nos producteurs locaux... au lieux des autres grands groupes pour pomper nos frics... Pour moi c'est claire.....

2.Posté par Tito le 03/04/2020 21:59 (depuis mobile)

Si lé prix son convenable pourquoi pa? Il a fallu une crise sanitaire...parce qe 0.99€ le chouchou ça metonne le plu ba était a 1.90€

3.Posté par tyler le 03/04/2020 22:18

ils ont des chapeaux ronds

4.Posté par Kiki le 04/04/2020 00:05 (depuis mobile)

Sousou matin, midi et soir ! la vessie sera bien nettoyée au moin pou tout le confinement ! Lol !

5.Posté par Candide le 04/04/2020 07:43

Même si Leclerc vend à prix coûtant, c'est une bonne opération pour l'enseigne. Cela va amener des clients qui feront aussi d'autres courses, cela fait une bonne publicité à moindre coût et cette opération est limitée dans le temps. Toutes les enseignes auraient dû avoir cette idée. Et si, en plus, cela permet aux agriculteurs (les vrais, pas les planteurs de canne subventionnés) de limiter les perte, c'est très bien.

6.Posté par MICHOU le 04/04/2020 13:06

bravo et mettez en place un service de livraison pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des enseignes dans leur petite ville

7.Posté par Bras Panon E Leclerc le 04/04/2020 13:21

Au E.Leclerc de bras Panon, je suis passé la semaine dernière, il n'y avait pas de chouchou et pas trop de légumes non plus l'Est est toujours oublié. Dans les journaux TV un producteur de bringelle montre qui à arracher 5000 plants de bringelle j'ai vu dans un espace fraîcheur le kilo à 4 € s'est exagéré, je pense que les agriculteurs préférés laisser leurs légumes pourris au champ que vends à bas prix.

8.Posté par Leclerc... le 04/04/2020 14:21 (depuis mobile)

Il a fait une bonne pub Leclerc c'est bien.... !

9.Posté par li le 04/04/2020 15:57

Et les oignons ?

10.Posté par C''est bien le 04/04/2020 20:21 (depuis mobile)

Bonne idée ! vu les salades à Leclerc ms pas les chouchous.
post 7 vu aussi le gars arracher ses pieds choquant ....perdu pour perdu récolte et fait un don aux assos ! Et après c''est appel aux consommateurs devant les magasins pr faire des dons !

11.Posté par Rajao le 04/04/2020 22:17

Et les oignons et l'ail?

12.Posté par Choupette le 05/04/2020 10:01

Pourquoi ne pas limiter les oignons et aulx à 1 kg par famille pour les premiers et 500 pour les seconds, pour 1 mois ?

Des mal élevés qui ne pensent qu'à leur ventre se sont rués sur ces assaisonnements et tant pis pour les autres !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes