MENU ZINFOS
Economie

Zeop demande plus de temps pour trouver "un partenaire opérationnel"


Par Melanie Roddier - Publié le Mercredi 13 Octobre 2010 à 18:01 | Lu 1580 fois

Zeop demande plus de temps pour trouver "un partenaire opérationnel"
Le 25 août dernier, le PDG d'Intercable Guy Laflamme et son avocat Jean-Jacques Morel étaient présents au tribunal de commerce de Saint-Denis pour demander l'ouverture de la procédure de mise en redressement judiciaire de la société Zeop.

Aujourd'hui, Me Jean-Jacques Morel a demandé auprès du tribunal de commerce le maintien de la période d'observation de l'entreprise, sur environ six semaines. 

L'avocat de Zeop s'est appuyé sur deux points pour étayer son argumentation. D'abord, des discussions seraient en cours avec des sociétés locales pour trouver des partenaires opérationnels qui puissent entrer dans le capital et relancer l'activité. Pour le moment, l'identité de ces sociétés n'est pas dévoilée...

De plus, La banque mauricienne MCB, déjà actionnaire de l'entreprise, s'est engagée à garantir le financement nécessaire pour le fonctionnement de la société sur les deux mois à venir, en attendant que Zeop trouve des financements complémentaires.

"Une centaine d'emplois est en jeu. Nous avons bon espoir d'obtenir une réponse positive du tribunal. N'oublions pas que Zeop est une société porteuse d'avenir, peut-être a-t-elle même été en avance sur son temps", avance Me Jean Jacques Morel.

L'administrateur judiciaire, Me Badat, a donné un avis favorable au maintien de la période d'observation. Décision qui devrait être rendue à la mi-novembre.




1.Posté par Boyer le 13/10/2010 19:59

oui les privatisations sont un echec, il faut prendre la solution tres libérale que l'Irlande a appliqué avec ses banques: la nationalisation pour faire des économies d'echelle, la base de n'importe quel gestionnaire competent.

2.Posté par ilo le 13/10/2010 21:03

Attention vous vous appelez pas Caille alors circulez !!!! Le tribunal de commerce aura du mal à dire non après l'affaire déplorable de Caille ......

3.Posté par jemma le 14/10/2010 13:10

C'est trop vite oublier les coups foireux de l'opérateur historique à l'encontre des autres FAI ! Outre que l'histoire lui a refilé le capital technique de l'unique opérateur en téléphonie de l'époque: infrastructures de distribution, lignes filaires, centraux téléphoniques etc , ce "monopole' déguisé ne manque pas d'égratigner à distance ses concurrents !

4.Posté par jumeau_974 le 14/10/2010 16:12

En lisant l'article concernant la nouvelle stratégie d'Air France pour la desserte des DOM, je me demandais où était passé le dénommé Boyer, avec son apologie des nationalisations.
Oui, il y a des économies d'échelle, mais le plus souvent elles ne sont pas répercutés sur le prix final ...

Quant à Zeop, son idée était intéressante, mais cela n'a pas trouvé son public. Mais n'en douter pas, certains lorgnent déjà sur le réseau de fibre optique déployé, ainsi que la connexion satellitaire installée.
Il serait intéressant de voir la réaction de la Région qui a fait des TIC un volet important de sa mandature.
Je verrais bien un opérateur comme Free rachetait le compagnie et se déployer à a Réunion avec un forfait 4 en 1 .... Je sais : je rêve tout haut ^^^:D

PS : Quelqu'un peut me donner des renseignements sur le réseau déployé par la Région (géré par Mediaserv je crois), ainsi que le coût de connexion au câble SAFE ? Il me semble que ce dernier, géré par Orange est hors de prix. Qu'en est-il également à Maurice ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes