MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Départementales

Yvette Duchemann lance SEPT, son parti politique


Figure emblématique de l’écologie dans la vie politique réunionnaise, Yvette Duchemann a décidé de franchir une nouvelle étape de sa carrière en lançant son parti politique baptisé SEPT, pour "Solidarité, Écologique Populaire pou nout Terre". Des termes qui seront le ciment (biologique) de cette nouvelle équipe.


Par - Publié le Jeudi 15 Avril 2021 à 17:29

"Un parti local, pour le local, par le local", voilà comment Yvette Duchemann défini SEPT, le parti politique qu’elle lance avec ses partisans. L’actuelle conseillère départementale désire par ce biais aller plus loin dans son engagement pour La Réunion.

Connue pour sa fibre écologique, Yvette Duchemann veut permettre aux Réunionnais de se reconnecter à la nature à travers un projet qui mêle le développement durable aux enjeux économiques et sociaux. "Beaucoup de choses disparaissent à La Réunion, autant les espèces vivantes que la solidarité", affirme-t-elle. Poussez par ses camarades, elle a donc décidé de fonder son parti pour affronter ce défi.

"Solidarité, Écologique Populaire pou nout Tèr" a donc été choisi comme nom, donnant l’acronyme SEPT.  "Nous avons créé ce parti pour aller plus loin, pour les citoyens et les générations futures, dans la lutte contre le changement climatique. Nous pouvons, avec un programme politique, lancer un projet et une dynamique locale. Il doit y avoir de l’espoir, car il y a des solutions. La Réunion a des solutions par elle et pour elle", explique Yvette Duchemann.

Porter la voix de l’écologie autrement 

La présidente du nouveau parti politique apprécie de voir que tous les partis politiques se sont saisis de la question environnementale, mais regrette le manque de cohérence politique sur le sujet. Selon elle, les actions se font, mais sans plan global pour aiguiller le tout. Surtout, elle affirme que la population se méfie aujourd’hui des partis historiques.

"Les partis politiques traditionnels sont essoufflés. Ils n’ont pas répondu aux crises économiques, sociales et écologiques. Peut-être qu’ils ne portent plus espoir à la population. Notre parti a des solutions. Ils s’accrochent aujourd’hui à l’écologie. Tant mieux ! Nous ne sommes pas sectaires. On fait des choses extraordinaires à La Réunion et cela doit être connu", proclame-t-elle.

Pour appuyer son propos, elle affirme que tous les projets de développement durable qu’elle a présentés lorsqu’elle siégeait à la CINOR ont réussi à être soutenus par tous les partis politiques, car cela "allait dans le sens commun".

Local et autonomie intellectuelle

Autre gène important de SEPT : l’aspect local de son projet. "Nous ne pouvons pas construire La Réunion sans connaître La Réunion. Nous sommes un parti local. Nous avons une capacité de créolisation. Nous pouvons travailler pour La Réunion sans être assujettis à un gourou ou un parti national. Cela ne doit plus exister. Nous pouvons avoir une autonomie intellectuelle. Nous pouvons construire cette intelligence, construire un vrai dynamisme écologique local. L’écologie, c’est l’affaire de tous", souligne-t-elle.

Pour répondre aux enjeux qu’entraîne le changement climatique, Yvette Duchemann estime que les remontées du terrain sont primordiales pour trouver des solutions. Elle compte également sur l’Université et les start-ups innovantes de l’île pour répondre aux défis de l’île. 

C’est également par ce même processus entre connaissance du terrain et dynamisme de la recherche que seront trouvées des solutions adaptées sur les questions économiques et sociales. "Il faut reconstruire un biotope économique avec une économie endogène. Il faut promouvoir une agriculture saine et bio, car la santé est une préoccupation. Nous avons nos projets en tête, nous avons une vision de La Réunion jusqu’en 2030-40-50", indique la conseillère départementale.

Un levier important passera par la formation, avec des outils adaptés. Elle souhaite voir un lycée de la Mer ou encore un lycée des sciences environnementales voir le jour sur l’île.

À la question de savoir si elle va se lancer dans les prochaines élections, Yvette Duchemann se donne encore un peu de temps. "Je compte m’entretenir avec mes forces vives à ce sujet toute la semaine. Nous verrons ce qui est le mieux. Nous l’annoncerons plus tard", indique-t-elle.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par dudule974 le 15/04/2021 18:06

Bof! beaucoup de bla bla. Rien de nouveau.
Touts les groupuscules parlent de leurs " forces vives" c'est quoi? c'est qui? et combien de personnes ??

2.Posté par klod le 15/04/2021 18:10

après s'être, si je ne me trompe pas , rapprocher du didier robert , elle crée son propre parti …………

c'est bien , prendre de l'autonomie par rapport au robert didier, est surement une bonne chose .

3.Posté par Jacques le 15/04/2021 18:16

Ce n’est pas de partis politiques que l’on manque mais de personnes compétentes et dévouées au bien public ! Les pires depuis 20 ans au moins sont bien les écologistes

4.Posté par Dimitile le 15/04/2021 18:43

Sept voix

5.Posté par Samem le 15/04/2021 18:43

Madame Duchemann a beaucoup de courage et de persévérance pour défendre une idée
écologique - hors paris - qui, je le souhaite, lui permettra de s'affirmer et d'être élus.

6.Posté par Un vieuxcréole le 15/04/2021 18:51

Pauvre France............C est qui cette dame, elle créé un parti politique c est bien mais après.....

7.Posté par Zordi le 15/04/2021 18:52

😂😂😂😂 Inutile, elle etait pas avec Gilbert Annette ?

8.Posté par aïl landeur le 15/04/2021 18:58

il y a un hic au titre. enfin il manque le hic..

9.Posté par Duel au sommet le 15/04/2021 20:01

Yvette et Vanessa aux régionales, ça promet un beau match entre deux belles femmes écolos. Qui va l'emporter ?

10.Posté par Raine claude le 15/04/2021 20:43

Ôteé la lé sérieux kisa y sa soutenir un moune lété avec Annette après didier Robert !!! Ma écoute Mme la un fois kozé ma di comment Kreol la vote pou sa !!! Arrêt fé honte St Denis et la réunion souplé. Mme arrêt fait la politique et apprend koz ek domoun !

11.Posté par bob le 15/04/2021 21:49

ELLE A VRAIMENT SON KI POU GRATTER !!!

12.Posté par GIRONDIN le 15/04/2021 22:03

Sept

Comme 7 paroles ?

13.Posté par Jean-Claude GENEST le 15/04/2021 22:38

En ce qui concerne l'environnement, on pourra commencer par se pencher sur l'ÉTAT LAMENTABLE actuel de l'aire de repos jamais nettoyée qui se trouve au PK 13,3 sur Saint-Denis, à la limite entre les quartiers de SAINT-BERNARD et de LA MONTAGNE, sur la route Départementale 41 .
Il y a pourtant tellement de PAYSAGES SUPERBES A VOIR sur et à partir de cette route. Malheureusement, par insuffisance criante de zones de stationnement aux endroits stratégiques (ravine Grande Chaloupe par exemple), le voyageur n'a à y admirer que des voitures épaves, des dépôts de remblais, un domaine FLEURIÉ sans arrêt de bus, réservé aux 4x4 comme le Colorado. et une aire de repos abandonnée par le CONSEIL DÉPARTEMENTAL actuel ( Unité Territoriale Routière Nord ) sur la ravine Grand-Fond, au pK 13,3 de la D41...

14.Posté par Zele le 16/04/2021 05:22

Encore un parti politique a la fin que du vent

15.Posté par Kaspalbol le 16/04/2021 05:52

Les SEPT péchés capitaux des écologistes !

1 - croire qu'ils sont le nombril de la société et que sans eux on est mort : comment ont fait nos anciens ?

2- croire qu'ils représentent le peuple des "écolos". On est tous des écolos heureux sans les écolos bobos

3- croire qu'ils portent les meilleures idées politico-sociétales sauf que leurs ambitions restent personnelles

4- croire qu'un mandat politique ne suffit pas pour agir (donc ils courent tout le temps "à pieds et à vélo" - ils ont de l'endurance)

5- croire que sans eux la terre est en danger après avoir cautionné depuis 40 ans les conneries en étant associés à l'absence de décision en matière écologique

6- croire que le kilo de tomates bio à 50,00€ sera à la portée de tous les Réunionnais

7- croire qu'ils soient l'avant garde de cette société de demain : dépolluée - solidaire...

Tant que l'écologie sera confisquée par une bande de penseurs pathétiques moins les idées écologiques avanceront.

Marchaud - Miranville - Défaud - Bareigts - Annette - Armand - Robert - Dindar... tous des écolos en campagne permanente sans pour autant apporter une lueur d'espoir à ceux qui du fait qu'ils n'ont pas de voitures, n'ont pas d'argent pour consommer à outrance, ceux qui plantent in paké brèd, in pié salade... si 1m² ce sont ces gens les VRAIS ECOLOS.

na in pé la besoin pous bèf moka dan la déssente pou konèt la douler !

16.Posté par Posé le 16/04/2021 10:52

Zot y critik , a zot premier le cochon ds le chemin . Faut soutenir les ecologistes mme ducheman une dame lé angagé benevolement comme ds son travail....

17.Posté par Citoyen le 16/04/2021 13:12

Je trouve ca assez sympa de prendre pour nom de parti le nombre de voix qu'elle récoltera aux élections.

18.Posté par Youplaboum le 17/04/2021 04:27

En souvenir de sa case rue Sainte-Marie ? Je sors...

19.Posté par caroline Embois le 17/04/2021 07:44

Il est interdit de rire

20.Posté par La vérité si je mens ! le 18/04/2021 11:17

Cette personne est conseillère départementale , canton 12 ( Sin Dni 4 ) , 2015 - 2021 .

Quel est son bilan avec Gérald Maillot , l'ex de la CINOR ?

En lice pour la mairie de Saint-Denis 2020 , résultat : 2,78 % exprimés sur 104 398 inscrits ...

Chercher l'erreur avec son 7

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes