Courrier des lecteurs

Yvette Duchemann : "Marchons tous et toutes pour le climat le 3 et le 15 mars"

Samedi 2 Mars 2019 - 13:44

Yvette Duchemann : "Marchons tous et toutes pour le climat le 3 et le 15 mars"
Pour lutter contre le changement climatique et le réchauffement climatique, le gouvernement a fait voter une loi qui s’appelle la loi de la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) suite aux accords de Paris de la COP 21.

Cette loi est une démarche de développement durable. Elle renforce le rôle des intercommunalités pour lutter contre les gaz à effet de serre (GES) et le réchauffement climatique. Depuis 2016, toute intercommunalité à fiscalité propre et de plus de 20 000 habitants, a l’obligation de mettre en œuvre ce plan qui doit absolument intégrer les enjeux de la protection de l’AIR.

Ainsi il s’agit de définir à l’échelle locale les actions qui pourraient être menées en partenariat avec l’ensemble des acteurs, institutions, associations, professionnels, usagers porteurs de projets...

Ce plan mis à notre étude en novembre 2017 et que nous venons d’entériner lors de notre dernier conseil communautaire CINOR du 21 février 2019 a donc été élaboré en concertation avec l’ensemble des partenaires et piloté par les élus.

Ce plan c’est l’occasion à tout un chacun de partager des idées, de proposer ce qui est souhaitable à faire à son niveau pour participer chacun à son niveau, à la lutte contre le réchauffement climatique. Dans ce cadre, ce document d’élaboration de notre PCEAT, le 1er de La Réunion, a été écrit, partagé, mis à disposition du public, a eu l’avis favorable de l’autorité préfectorale, avant le vote final des élu(e)s le 21 février 2019.

PROJET ET VOTE IMPORTANT POUR NOTRE AVENIR ET QUI TEMOIGNE D’UNE FORTE VOLONTÉ DES ELUES ET ELUS CINOR D’ACTER POUR LA PROTECTION DE NOTRE BIODIVERSITÉ EN METTANT EN OEUVRE LE DÉFI D’UNE SOBRIETE ENERGETIQUE SUR LE TERRITOIRE DE LA CINOR.

Cette forte volonté n’a pas été relayée par la presse...

Usagers, partenaires, élues, élus qui disposent donc maintenant d’une feuille de route sur 6 ans avec la déclinaison d’actions précises.

Il s’agit de travailler dans différentes thématiques exemple celle de la mobilité propre, dans le secteur de la production d’énergie propre, de la lutte contre le gaspillage énergétique, pour des actions pour préserver la biodiversité, et bien évidemment aussi des actions pour mesurer l’impact du réchauffement climatique notamment sur le trait de côte.

Mais une des dispositions essentielles et incontournables pour mener à bien ce plan dans lequel chacun devra se sentir concerné car il n’est pas question que celui-ci soit seulement porté par l’intercommunalité, est donc l’action qui vise à partager la GOUVERNANCE pour conduire à un changement de comportement de chacun d’entre nous.

En effet, la conscience et la vigilance de chaque usager sont donc sollicitées pour non seulement faire les gestes éco citoyens simples en faveur du tri des déchets, et surtout de manière générale, à AGIR en faveur de la protection de notre biodiversité. Biodiversité constituée bien entendu de notre environnement et de nous-mêmes.

C’est ensemble que nous pouvons réduire la quantité de gaz à effet de serre par rapport à nos émissions actuelles tel que nous demande la réglementation. C’est donc le début d’un moment important d’un travail ambitieux, mais il relève de notre responsabilité d’être visionnaires et ambitieux car le réchauffement climatique est en cours, nous le ressentons au quotidien à La Réunion.

Notre méthodologie inclut donc un fort partenariat, Mairies, Région, Département, Chambres consulaires, université, habitants, etc... Car il nous faut absolument viser une cohérence entre les actions de notre territoire en les passant ainsi au filtre climat-énergie, afin d’éviter des actions décloisonnées et éparses.

Les axes de ce PCEAT sont donc:
  • Engager la transition énergétique, exemple par la construction de bâtiments à Energie Positive, plantation d'arbres, etc
  • Encourager la mobilité durable, et donc développer les EnR (énergies renouvelables) ...
  • Préserver les milieux naturels et nos ressources,
  • Se mobiliser au travers d’une gouvernance partagée.
Cependant, il est intéressant à l’échelle de la CINOR, de prévoir aussi à court terme, la création d’un service public de l'accompagnement à la performance énergétique de l'habitat, déclinaison locale du plan de rénovation énergétique des bâtiments initié en 2014 par Nicolas Hulot. Celui-ci devrait avoir pour vocation d’accompagner les ménages, notamment les plus modestes, vers une construction ou une rénovation de leur habitation, optimale en matière d’économie d’énergie.

Alors oui: marchons toutes et tous pour le climat le 3 mars et le 15 mars et surtout soyons Actrices, Acteurs au quotidien, pour une sobriété énergétique heureuse.
Yvette Duchemann, élue écologiste
Lu 1014 fois



1.Posté par nono le 02/03/2019 16:21

donc nous a la Réunion avec notre petit million d'habitants nous allons sauver la planète et jouer un mauvais tour aux 1 milliard 500 millions de chinois (qui sont les plus gros pollueurs et qui s'en tape bien d’écologie et de sauvetage de la planète )????

2.Posté par Marcl le 02/03/2019 21:14 (depuis mobile)

On s'en tape de ce qu'elle raconte celle la depuis quand la cinor sauve le monde et grâce à elle d'ailleurs ils font quoi actuellement à la cinor?

3.Posté par Fredo974 le 03/03/2019 12:47

Sans moi , j'ai une entorse de la cheville .

4.Posté par L’Ardéchoose le 03/03/2019 14:19 (depuis mobile)

Vivement les élections de 2020 pour s’enthousiasmer sur les programmes de ces élus qui pensent à sauver le monde quand leurs voisins ont du mal à manger en fin de mois. C’est rassurant.

5.Posté par Atterré le 03/03/2019 14:49

Yvette, allez marcher don ! ! !

6.Posté par Louis Pariot le 03/03/2019 17:32

L'avenir direct c'est plutôt qu'on arrête de jeter des cochonneries partout et que les moustiques ne puissent plus pondre.

7.Posté par MICHOU le 03/03/2019 20:49

Exact c’est pourquoi j’espere que la même énergie aura été déployée pour participer à la marche initiée par l’ADEFAR, il n’y a pas si longtemps

8.Posté par Buddy le 04/03/2019 11:57

Quand on se prétend écologiste, et qu'on me parle de croissance verte et de développement durable, je vois rouge : où est la défense du climat dans une économie qui croît? Faut-il donc ne rien comprendre pour continuer d'ânonner de telles bêtises! Seule issue : une société de post-croissance que j'ai déjà décrite à La Réunion, où les combustibles fossiles seront abandonnés au profit d'énergies renouvelables, où les déplacements seront en mode doux, où la NRL sera utile pour permettre d'y voir pousser des plantes vertes, où le secteur primaire de l'économie retrouvera toute sa place dans une société agricole comme La Réunion, permettant l'auto-suffisance alimentaire. Il y aura des pleurs et des grincements de dents, des services publics disparaîtront, d'autres prendront place et seront délocalisés sur le territoire. Mais si vous persistez à braire pour une croissance verte, si vous continuez de croire que la marche pour le climat organisée par le SIDELEC (dont l'électricité réunionnaise est aux deux tiers d'origine fossile) est la deuxième à La Réunion (alors qu'elle n'est que la septième, il y en aura une huitième le 16 mars à Saint-Denis organisée par les citoyens pour le climat), alors je pense que notre société consumériste a encore quelques beaux jours devant elle avant son effondrement inéluctable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie