Sport Réunion

Yves Ethève élu : Une élection sans procès-verbal

Mercredi 9 Août 2017 - 14:36

L’élection d'Yves Ethève s'est-elle passée de manière régulière ? En demandant au CNOSF d’émettre un avis sur la question des fameuses procurations, un candidat malheureux a eu la confirmation qu’aucun procès verbal n’a retracé le déroulement de l’élection qui s'est tenue fin 2016.


"La FFF a failli à sa mission" selon Yves Dupuy (photo : Pierre Marchal - Anakaopress)
"La FFF a failli à sa mission" selon Yves Dupuy (photo : Pierre Marchal - Anakaopress)
Le 16 décembre 2016 se jouait à la Nordev l'assemblée générale ordinaire et élective de la Ligue Réunionnaise de Football. Au menu de la matinée à laquelle les présidents de clubs étaient conviés, le vote pour les trois listes en course : celle du revenant Yves Etheve, celle du sortant Noël Vidot et celle du troisième homme : Yves Dupuy.
 
Ce dernier a découvert il y a deux mois, sans le vouloir, que l’assemblée générale élective de décembre 2016 n'avait jamais donné lieu à la rédaction d'un procès verbal électif.

Le candidat malheureux - arrivé en troisième position le jour du scrutin - avait effectué des démarches au mois de mai, persuadé que l'élection était entachée d'irrégularités, concernant les procurations données à la liste Ethève.
 
Parmi les griefs exposés par l’ex-candidat Yves Dupuy, l'utilisation des procurations - au nombre de 99 pour 200 clubs présents ou représentants et dont 25 d'entre elles sont sujettes à contestation : absence de signature, absence de cachet formalisant la  procuration, non identification du mandant ou mandataire, et pour couronner le tout : la validation du vote du président de la JSSP, pourtant suspendu à titre conservatoire de toutes fonctions le 8 décembre 2016, après avoir participé au match officieux de la finale de la Coupe régionale de France au Stade Michel Volnay.
 
Au vu des éléments en sa connaissance, Yves Dupuy, tête de liste "horizon 2020", sollicite alors le 19 mai dernier le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) pour une conciliation. Dans sa requête, Yves Dupuy parle clairement d'un litige l'opposant à la Ligue Réunionnaise de Football via la Commission Régionale de Surveillance des Opérations Électorales (CRSOE), et la Fédération Française de Football via la délégation fédérale.

La délégation de la FFF confirme au candidat Yves Dupuy qu'"à sa connaissance un PV a été établi", celui de Noël Vidot ?
La délégation de la FFF confirme au candidat Yves Dupuy qu'"à sa connaissance un PV a été établi", celui de Noël Vidot ?
Le PV signé par Noël Vidot ne peut pas être celui de l’élection, Vidot étant lui-même candidat à l’élection
 
Rappelons en effet qu'une délégation fédérale de quatre représentants de tout premier ordre, composée de Jean-Pierre Meurillon (président de la Commission Fédérale de Révision des Textes FFF), Jean Lapeyre (directeur général adjoint et directeur du Service Juridique), Thomas Cayol et Joachim Bernard (du Service Règlements et Contentieux Sportifs), avaient été dépêchés à la Réunion par le Comité Exécutif de la FFF pour superviser le bon déroulement du scrutin après des années de turbulences. Force est de constater que la présence de cette armada d'experts n'aura rien changé à l'affaire tant le déroulement de l’élection aura été marqué par des couacs.

Suite à sa requête, le président de la Conférence des Conciliateurs du CNOSF, Bernard Foucher, répond à Yves Dupuy le 14 juin dernier. A la grande surprise d’Yves Dupuy, le président des Conciliateurs indique au candidat que sa demande arrive hors délai. Les règlements sont clairs en effet : tout recours doit intervenir dans un délai de 15 jours suivant l'établissement du procès-verbal de l'assemblée élective.
 
Mais Bernard Foucher, dans ses motifs de refus, s'appuie sur le procès-verbal publié sur le site de la ligue dès le 28 décembre 2016 et rédigé par… Noël Vidot.

Le CNOSF demande à la Ligue de lui transmettre le PV électif et la Ligue lui transmettra le PV de l'AG ordinaire...
Le CNOSF demande à la Ligue de lui transmettre le PV électif et la Ligue lui transmettra le PV de l'AG ordinaire...
Yves Dupuy tombe des nues. Il comprend alors que le procès-verbal électif n'a jamais existé. Même Yves Etheve, répondant aux injonctions du CNOSF de fournir le PV de l’élection, n'a eu d'autre solution que de transmettre le même procès-verbal établi par Noël Vidot.
 
Dans son procès-verbal de l’AG ordinaire précédant l’AG élective, le président de la Ligue de 2015 à 2016 avait pris soin de désigner Jean Pierre Meurillon, chef de la délégation de la FFF et Ismaël Locate, président de la CRSOE, comme co-présidents de l’assemblée générale élective du 18 décembre 2016.
 
"A ce jour, la Ligue Réunionnaise de Football est gérée par un président et un comité directeur qui n'ont pas d'existence légale puisque aucun document officiel n’apporte les preuves du contrôle des listes d'émargement, des identités des votants et des résultats du vote lors de l’assemblée générale élective du 18 décembre 2016", en conclut Yves Dupuy.
 
Yves Dupuy : " la délégation fédérale a failli dans sa mission "
 
Aujourd'hui, il pointe avec véhémence la responsabilité de la délégation fédérale, composée d'experts juridiques de la Fédération, au premier rang desquels le directeur juridique Jean Lapeyre. "Comment a-t-elle pu commettre autant de bévues. Que s'est-il passé ? C'est étonnant quand on connaît leurs compétences et expérience. Un quart des procurations est erroné, le vote d'un président suspendu et un procès-verbal électif inexistant", énumère-t-il dans les points les plus litigieux.
 
"Par ses déclarations, la Fédération Française de Football voulait que cette élection soit un modèle de transparence et qu'elle ne souffre d'aucune contestation.  En terme de transparence on peut mieux faire ! Les meilleurs d’entre eux étaient présents à La Réunion pour superviser l’élection", affirme-t-il. Il se questionne par ailleurs sur les motivations du Comité National Olympique et Sportif Français qui protège, selon lui, l’énorme bourde des quatre superviseurs de la FFF à La Réunion. La FFF n’a pas répondu, pour le moment, à nos questions. Les acteurs locaux reviennent sur l’événement.

Yves Dupuy : "Comment la Délégation fédérale a-t-elle pu commettre autant de bévues ?"
Yves Dupuy : "Comment la Délégation fédérale a-t-elle pu commettre autant de bévues ?"
"De notre côté nous avons fait les choses dans les normes", explique Noël Vidot, président de séance de l’assemblée ordinaire avant de passer la main pour l’AG élective à laquelle il était candidat. "Mon procès-verbal a été publié sur le site de la Ligue le 28 décembre je crois. Le PV reprenait mot à mot ce qui avait été dit, fautes comprises" rigole-t-il, très pointilleux qu'il était en ce jour de décembre 2016. Dans son PV justement, l’ex-président désigne clairement Jean-Pierre Meurillon et Ismaël Locate comme les deux présidents de l’AG élective. Sur ce qui s’est passé lorsqu’il redevient simple candidat, Noël Vidot préfère ironiser : "Il y a bien eu un PV électif, le mien !", laissant entendre que son PV de l’AG ordinaire a été présenté comme un PV électif par ceux qui voulaient bien le faire passer pour un PV électif. Lassé par cet énième couac lors d’une élection à la LRF, il préfère prendre ses distances. "Je n’ai pas à émettre de réserves face à ce qui s’est passé. Je suis spectateur. Je laisse faire", dit-il, préférant soulever les premières conséquences des premiers mois de son successeur. "Ce sont nos enfants que l’on continue de pénaliser", regrette-t-il, faisant référence au changement de calendrier. Une autre histoire.

Désigné comme co-président de la séance élective par le PV de Noël Vidot, Ismaël Locate nous répond également. "C’est M. Meurillon qui a présidé la séance, c’est lui qui a proclamé les résultats. Il m’a donné la parole en début de séance mais c’est lui qui a présidé les débats. Notre rôle a nous a été d’examiner les listes en amont de l’élection et il revenait à la Fédération d’organiser l’élection. Dès que la délégation est arrivée à La Réunion, on a fait une réunion de travail avec eux. Nos rôles étaient complémentaires je dirais. Notre rôle, au CRSOE, le jour du scrutin, a été un rôle de surveillance mais pas celui d’organisation" affirme-t-il, prenant manifestement ses distances lui aussi face aux couacs soulevés par l’équipe d’Yves Dupuy.

Dans son PV, Noël Vidot désigne deux présidents d'AG élective mais aucun des deux ne se souvient avoir signé de PV électif
Dans son PV, Noël Vidot désigne deux présidents d'AG élective mais aucun des deux ne se souvient avoir signé de PV électif
Après mûre réflexion, Yves Dupuy a décidé de ne pas saisir le Tribunal de Grande Instance, comme l’autorise pourtant toute procédure en terme d'élection. "Ce n’est pas que je doute de la solidité de mon  dossier. Tout ce qui est avancé est prouvé avec des documents à l'appui. Mais le football réunionnais a trop souffert des procédures administratives au détriment des clubs, car il faut se rappeler que des sommes colossales - la presse a parlé de 200 000 /300 000 euros - ont été utilisées par la Ligue en frais de justice sur la mandature 2012/2016, souvent à son désavantage. Ne parlons pas des adversaires qui, eux, doivent faire face personnellement aux frais de justice. C'est pour cela qu'il reste un goût d'amertume face à la Délégation fédérale. Elle n'a pas su enrayer cette spirale de défiance dans le football réunionnais. Pourquoi ne l'a t-elle pas fait ? Mieux encore elle la renforce", déplore-t-il.
 
Yves Dupuy s'interroge aussi sur l'impact que peut avoir cette  situation de la ligue Réunionnaise de Football. Étant une association loi 1901 et dans l'incapacité de fournir un document officiel apportant les preuves de la réalité de l'élection du Comité directeur, du Président et des délibérations adoptées, à savoir les résultats du vote, la Ligue reçoit pourtant des deniers publics venant des subventions des différentes collectivités et de l’État.
 
C'est de ce côté qu'il dit vouloir continuer sa mission. Il se laisse le temps de déterminer quelles sont les actions qu’il compte mener.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4024 fois



1.Posté par Président le 09/08/2017 15:22

L'élection d'Yves ETHEVE s'est elle passée de manière régulière ?
La réponse est NON !

2.Posté par Hercule le 09/08/2017 15:32

Et dire que ETHEVE est un grand patron d'assurances, cinémas...S'il gère ses boîtes comme la FRF!

3.Posté par Ben voyons! le 09/08/2017 16:04

Normal non? On réélit le Grand mamamouchi , le bon Iznogoud qui est redevenu calife à la place du calife , et on voudrait qu'il respecte les statuts!
Allons allons , le foot , même local n'est plus qu'un ramassis de profiteurs qui se la jouent sur le dos des gosses qui croit encore à ce sport vérole jusqu'à la moelle

4.Posté par yabos le 09/08/2017 16:08

Quelle pétaudière !!!!

5.Posté par GIRONDIN le 09/08/2017 16:10

I recommence avec sa !!!!!

6.Posté par magouille and co le 09/08/2017 16:27

comme c'est bizarre mais de fait aucune surprise
que les autorités cautionnent ça là il y a un BIG probleme!!!!!!

7.Posté par ste suzanne le 09/08/2017 17:42

cette institution est devenu comme nos MARIE un foi élu ils veulent faire un empire
depuis se jour il avait trouver toute sorte d irrégularité
POURQUOI IL A PAS BOUGER
qu est ce qu on attend pour virer une bonne foi pour toute se manipulateur accompagné de ses complices

8.Posté par Damien le 09/08/2017 18:33

Courageux le président de la CRSOE quand il dit : "C’est M. Meurillon qui a présidé la séance, c’est lui qui a proclamé les résultats. Il m’a donné la parole en début de séance mais c’est lui qui a présidé les débats.
Notre rôle, au CRSOE, le jour du scrutin, a été un rôle de surveillance mais pas celui d’organisation." Qu'est-ce qui l'entend dans la"surveillance"? Sa commission avait-elle une fonction d'une "équipe de vigiles". Puisque y il avait un quart de procurations erronées et le vote d'un président de club suspendu. Il oublie que statutairement
c'est sa commission qui est légitime, non le Délégation Fédérale qui est une décision du comité exécutif de la FFF. Le président déclare "Nos rôles étaient complémentaires je dirais." Non Monsieur n'inversait pas le rôle qui revenait à la Délégation Fédérale. Une équipe à la Ligue illégitime.

9.Posté par pos le 09/08/2017 19:13 (depuis mobile)

Je suis dans le foot je ne dirais pas ou mais etheve à acheter les présidents ou dirigeants qui ont procéder au vote ça a toujours été comme ça avec lui ,il faut changer tout ça ,mr vidot ou mr dupuis vous voyer pas le foot n''avance plus à la réunio

10.Posté par pos le 09/08/2017 19:16 (depuis mobile)

Etheve se sert de sa relation par rapport au foot pour créer d'autres salle de cinéma comme celui de st pierre pour les connaisseurs de foot ,il a mi le maire de st pierre contre vidot pour la coupe exelcior st pierre je dirais pas plus

11.Posté par Toulite le 09/08/2017 20:24

A GIRONDIN , y recommence pas avec sa, mais la jamais terminé... Quand ou voit Le GRAET y viens à la Réunion fait son campagne ici en janviér, venir quémander (quit à cautionné son directeur juridique 30 voix, nou pé dire que lo football lé comme poisson y pourrit par la tête. Lé grave lé gas, sé comme si un maire, un député lé élu et n'a point document y confirme lo résultat de son zélection. Lé grave, la ligue y reçoit l'argent public té. Etheve y vient de dire dans son PV comité directeur la Région Réunion (son ami Didier Robert) la débloque 150 000 euros d'aide. Si quel document y atteste que li la président là été élu. Dessus cel de VIDOT. Lé pas logique les gas Vidot la été candidat, li pé pas certfié un zaffaire li la pas piloté, dans les 2 présidents cité, na point un la pose son signature. Nana rien nous même po croire çà..Band boug la FFF y prend à nous po un band de perdro quoé.Qui conné rienk. Etheve y fo ou di que lé illégal, même si c'est pas out faut.

12.Posté par Mystere le 09/08/2017 20:27

Mr
Les élus(Maire,conseillers municipaux,régionaux,départemental,etc ........)
Direction Jeunesse et Sport
Cros
prefecture
Députés
Ministre des Sports
Membres élus de la LRF
FFF
logiquement la LRF ne peut plus agir ,
le président n'a pas aucun pouvoir
Que comptez vous faire
c'est une dictature de ne pas remédier à la situation
vos silences ne font que confirmer la complicité de tous........... c'est dommageable pour notre jeunesse
j'attend vos réactions......si il y en a ............
UNE EQUIPE AU SERVICE .....

13.Posté par Dolly Prane le 09/08/2017 20:43

DUPUY - VIDOT - LOCATE et consorts laisse gramoun travail souplé

14.Posté par GIRONDIN le 09/08/2017 20:50

11.Posté par Toulite
Merci pour votre post!

Perso je suis pour que chacun s'occupe de ses affaires !
Que les footeux fassent tourner leur boutik et les politiques les leurs mais qu'on arrête de financer avec de l'argent public!

15.Posté par Dazibao le 09/08/2017 22:56

"A ce jour, la Ligue Réunionnaise de Football est gérée par un président et un comité directeur qui n'ont pas d'existence légale puisque aucun document officiel n’apporte les preuves du contrôle des listes d'émargement, des identités des votants ..........."
...............................

Ca ressemble drôlement à la France. On a un président élu par une minorité de français,un gouvernement choisi par le président de cette minorité etc.....

16.Posté par kaloupillé le 10/08/2017 00:50

L ' élection D' Yves ETHEVE à l' île de la Réunion S' est - elle Passé de Manière Régulière ? OUI ...

Vous me direz Pourquoi ? C 'est tout Simple La L.R.F. Ligue Réunionnaise de Football Dirigé par Yves ETHEVE et Gilbert ANNETTE .... Depuis 1956 .... est Devenue depuis 1992.... Une ASSOCIATION de la CAF ....
( Confédération Africaine de Football ) avec ses 30 441 Licenciés.... Mais qui ne font pas Parti de la FIFA .... mais Affiliée à la FFF.... Membre Associé de la CAF ... dont la Ligue Réunionnaise de Football ( LRF qui aujourd'hui depuis 1992 est une Association Regroupant les Clubs de Football de la Réunion

LA CAF ....Fondée en 1957 ....à KHARTOUM / SOUDAN / est une Organisation Internationale NON Gouvernementale Dotée de la Personnalité Juridique et Morale ....

Le Siège de la CAF .... est au CAIRE / EGYPTE / il Joint de Tous les Avantages et Prérogatives Accordés Aux Organisations Internationales .... LA CAF à pour BUTS de Développer le Football en AFRIQUE .....à bon entendeur !!!

17.Posté par Geronimo le 10/08/2017 07:59

Toutes les décisions prises depuis l assemblée générale élective seraient elles donc nulles et non avenues ? Quid du nouveau calendrier sur six mois ? Biens mal acquis ne profitent jamais.

18.Posté par un pote le 10/08/2017 08:49

Noel tu es bien courageux pour remettre en cause ce panier de crabe ; bravo encore mais fais gaffes à ta santé.

Un pote

19.Posté par Ramses le 10/08/2017 13:38

M Ludovic Grondin,
Vous devez savoir que c'est m Noel Vidot,président de la ligue ,avec son équipe qui a organisé l’élection des membres de l'actuel conseil d'administration présidé par Yves Ethève, c'est toujours M Vidot qui aurait du faire les PV et les transmettre aux différents organismes.
Adressez vous donc à M VIDOT QUI a quitté la ligue,non pas le jour de l'élection mais seulement 8 jours après comme l'exige la loi.
Un ami de DUPUY

20.Posté par Cirdec Foot le 10/08/2017 22:12 (depuis mobile)

Mettre en doute une institution nationale comme la FFF!! Vous êtes trop fort !!!
Ironisme mis à part...
Laissez le Football reprendre sa place dignement svp...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie