MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Yves Drouhet, Redoutable et sensible…


- Publié le Jeudi 2 Février 2017 à 15:43 | Lu 488 fois

Yves Drouhet, Redoutable et sensible…
Le départ de Yves Drouhet, l’acteur du banquier de « la Sirène du Mississipi » ne peut nous laisser insensible, même s’il nous quitte à un âge honorable.

Difficile de parler de lui sans se souvenir de « cousine Claire », Claire Bosse qui nous fit hériter de Grand-Mère Kalle, avec laquelle il était bien proche.

Alors que j’étais tout jeune éditeur, Yves Drouhet nous recevait à chaque fois avec beaucoup de gentillesse ; vous savez ? la courtoisie créole qui devrait aujourd’hui être plus cultivée ?

C’est important lorsque vous vous lancez dans la vie professionnelle d’être reconnu dans votre possible devenir.
Mais c’était là, parfois un moment délicat, voire redoutable, le passage à l’oral, celui de la traversée du pont suspendu avec plus bas le vide de la grande ravine.

Une fois, je me rappelle, j’étais sûr de mon coup, dossier bouclé, parfait, politiquement correct, bien écrit, pas « la lettre à la poste » mais presque ? 

Il prit le « tacon » de feuilles dactylographiées, pas mal… me dit-il, puis il ouvrit l’ouvrage et hop, tomba sur une « fôte » d’orthographe ; il me la montra d’un doigt inquisiteur avec un sourire félin. Il avait un don cet homme, c’était un magicien ?
Peut-être le fait d’avoir eu le privilège d’avoir été le fils d’un imprimeur ?
Mais l’avantage avec Yves, les dossiers se concrétisaient.

Difficile là-aussi de penser au premier Drac, qui fut certainement l’un des plus prégnants, sans évoquer son duo à l’opposé des pôles, Marc Kichenapanaïdou, plus rond et plus jovial.

Ensemble et avec la bénédiction de Pierrot Vidot et du préfacier poète Boris Gamaleya, nous fîmes éclore et renaître de ses cendres comme le phénix, « Amour, oiseau fou » de Jean Albany sous le regard éberlué de la jeune et dynamique fonctionnaire, Marie Jo du « Yang Tsé Kiang » qui observait telle une ethnologue tout ce petit monde plutôt atypique ?
Avant ? C’est toujours le bon temps ?

Mais revenons à Yves Drouhet, sur la question alors brûlante du créole à l’écrit. Il restait diplomate, amusé, mesuré et nous regardait nous agiter avec bonhomie arborant cette fois-ci un petit sourire à l’anglo-saxon qui en disait long, très long.

Il avait de l’estime pour Jacques Lougnon. Yves était un être doté de sensibilité, très proche de Serge Ycard, plus volubile.
Il était souvent de bon conseil, me persuadant avec douceur et amitié de ne pas reprendre le manteau de la société Sciences et Arts, bien que prestigieuse et de trouver une nouvelle dénomination dans laquelle « les Arts » seraient à la proue du projet… C’est ainsi que naquit l’ARAL.

Un temps président par intérim de l’ancienne académie, aujourd’hui dirigée par Alain Vauthier.
Yves Drouhet nous a toujours témoigné en interne, dans une sympathique réserve car telle était sa nature, des pensées constructives et je crois bénéfiques.

La Réunion des lettres est en deuil à nouveau ; elle a perdu un de ses principaux correcteurs, osons l’écrire, éclairé.
A fa famille et à ses amis du Rotary, nous leur adressons toutes nos condoléances.

Christian Vittori
01/02/2017




1.Posté par sinsonido le 05/02/2017 10:21

A cet hommage mérité, il faut associer le regretté Marc KCHENAPANAIDOU, qui a été le bras droit efficace de M. DROUHET. S'il revenait à celui-ci la décision finale de valider des projets culturels, bon nombre de dossiers de subventions des années 80/90, ont été concrétisés, grâce à l'aide et au suivi assurés par Marc avec une compétence et un dévouement sans faille. Ancien du Jazz Club de la Réunion, je me souviens d'être resté dans son bureau jusqu'à 10 du soir pour pour finaliser une tournée à l'île Maurice. En association avec leur centre culturel français Charles Baudelaire. En raison du décalage horaire, nous sommes restés en liaison permanente avec le MEDETOM de métropole, pour régler un problème de certificat administratif, ladite tournée devant commencer le lendemain de ce jour là.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes