Océan Indien

Yéménia, deux ans déjà : Saïd Larifou a écrit à Nicolas Sarkozy

Vendredi 24 Juin 2011 - 15:41

Alors que les familles des victimes commémoreront le 30 juin prochain la mémoire des disparus du crash de la Yemenia Airways, l'avocat des familles de victimes, Maître Saïd Larifou, a écrit à Nicolas Sarkozy. Il espère que le chef de l’État interviendra pour obtenir les documents "nécessaires à la manifestation de la vérité".


Yéménia, deux ans déjà : Saïd Larifou a écrit à Nicolas Sarkozy
 
Le 30 juin 2011, les familles de victimes du crash du vol Yemenia Airways commémoreront la mémoire des disparus. "Deux ans déjà, et les familles des victimes ne connaissent toujours pas les causes exactes de cet accident", s'insurge Saïd Larifou dans un courrier envoyé hier à Nicolas Sarkozy.

L'avocat des 87 familles des victimes du crash veut notamment que le chef de l’État intervienne pour que la compagnie aérienne transmette différents documents concernant cet accident. Il s'agit en particulier du cahier de maintenance de l'appareil, des contrats d'assurance et des licences des pilotes. "Sans ces documents, les familles des victimes ne peuvent engager, avec certitude et efficacité, des actions en indemnisation de leur préjudice dans le délai de deux ans prévu par les conventions applicables en pareille circonstance. (...) Les familles ont le sentiment d’être abandonnées à leur triste sort. Elles ont le sentiment qu’elles n’obtiendront jamais d’informations fiables et exactes sur l’état technique de l’appareil accidenté et sur la formation et la compétence des pilotes", précise l'avocat dans son courrier.

Selon lui, la première conséquence de cette situation concernera les indemnisations "qui ne seront pas fixées à hauteur des fautes et négligences commises et de leur préjudice".

La compagnie Yemenia continue à opérer

Dans son courrier, Saïd Larifou dénonce également la situation de la compagnie au regard des règles internationales de l'aviation civile : "la compagnie Yemenia continue à opérer sans contrainte en France alors qu’elle viole en toute impunité les règles de l’Organisation internationale de l’aviation civile, l’OIAC, qui pourtant oblige toutes les compagnies aériennes, en cas de survenance d’accident, à fournir aux enquêteurs les documents permettant d’en déterminer en toute objectivité les causes exactes".

Devant l'inaction des autorités nationales et internationales de l'aviation civile, l'avocat a finalement déposé plainte au parquet de Bobigny "pour mise en danger de la vie d’autrui et obstacle à la manifestation de la vérité". A travers sa démarche auprès de Nicolas Sarkozy, il espère débloquer la situation. Au nom des familles des victimes, il a demandé au chef de l’État "d’intervenir pour mettre fin à l’impunité et à la tolérance dont bénéficie Yemenia".
Lilian Cornu
Lu 1967 fois



1.Posté par Pas Glops le 24/06/2011 17:55

Je comprends pas , pourquoi mr larifou voudrait que la France et son représentant se manifeste pour une affaire Comorienne ? Non à l'ingérence , on donne assez en afghanistan, lybie, tchad , côte d'ivoire pour rajouter des problèmes qui ne sont en aucun cas les notres !!!

2.Posté par timagnola le 24/06/2011 20:18

Il aurait été plus logique qu'il envoie sa missive à ali abdullah Sayeh, président depuis 32 ans de cette "république populaire du Yemen" avec copie à Sarko. Mais pas fou le bougre !

3.Posté par Anti cons et connes le 24/06/2011 22:53

Que maître Saïd Larifou révise sa géographie et son droit, puis qu'il écrive la même lettre au président de l'Udzima wa Komori جزر القُمُر . Certaines notions simples qui lui restent à assimiler devraient lui être utiles pour atteindre son objectif d'être le président de l'union des Comores.
Qu'il s'excuse auprès du président de la république française de l'erreur de destination de sa lettre, et qu'il profite de l'occasion pour lui demander de rendre Mayotte et ses habitants à ce pays. Il pourra alors être président d'un Etat plus grand et plus riche.

4.Posté par A 1/2/3 le 25/06/2011 06:22

1, 2 et 3 vous n'êtes vraiment pas malin, ne saviez-vous pas que la grande majorité des passagers qui étaient dans cet avion étaient soient des comoriens séjournant en France de manière permanente soient des comoriens naturalisés français. Sans parler de l'avion qui était un Airbus. Il est donc logique que Larifou s'adresse à Sarkozy pour faire avancer l'enquête.
Plus globalement, je trouve que le niveau de médiocrité et souvent de méchanceté des commentaires postés sur ce site nuit véritablement à sa qualité et à son image. La liberté d'expression ne doit pas nécessairement signifier droit à la bêtise.
A bon entendeur .

5.Posté par dossier le 25/06/2011 07:41

Pépé Vergers s'occupe t-il de l'affaire?

6.Posté par Pas Glops le 25/06/2011 18:45

Et alors post 4, ce n'est pas parcequ'un émigré a un accident dans une toyota , qu'il faut écrire au 1° ministre japonais ??

7.Posté par karikodo le 27/06/2011 12:59

il faut plutot qu'il voit avec les comoriens pour qu'il arrete ce vol, p etre vs n'etes pas au courant de ce qui c'est passé y a une semaine il faudra d'abord arrete cette compagnie, et voir avec le president de l'union qu'e'st ce que sarko va faire meme si c'est un airbus mais c'est pas celui ki dessert l'union europeenne il faut l'oublie la A310 ne desset que les comores djibouti mais jamis a dubai et malaisie............. (...)

8.Posté par karikodo le 27/06/2011 13:00

je suis d'accord avec post 6, c'esdt une affaire entre comorien et yemenites (...)

9.Posté par Pour les porteurs d ombre le 30/06/2011 20:48

vous devriez avoir honte de vos parole parce que français ou pas ce sont des être humains la douleur les questions subsiste toujours ,j’espère ne jamais rencontrer des personnes comme vous malheureusement il n'y que ça

10.Posté par calmez vous le 01/07/2011 19:41

Les boites noires doivent etre analysées au BEA...et y avait des francais dans le vol , et le vol partait de Paris , ca me semble bcp plus concerner la France que ce qui se passe en Lybie ou en Afghanistan il me semble...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter