Océan Indien

Wake-up Madagascar interpelle la francophonie sur la situation du peuple malgache

Lundi 21 Novembre 2016 - 04:45

Wake-up Madagascar interpelle la francophonie sur la situation du peuple malgache
C'est sous un jacaranda pleurant du jardin d'Antaninarenina, en plein centre d'Antananarivo, la capitale malgache, qu'une trentaine de personnes se sont réunies samedi pour interpeller la francophonie. A l'appel de Wake-up Madagascar, une communauté qui réunit près de 30.000 sympathisants sur Facebook, les courageux manifestants avaient décidé d'organiser un flash mob, une sorte de mobilisation express.  

"Honorables invités, le peuple malagasy se meurt. Soyez notre porte-voix auprès de nos dirigeants qui veulent absolument vous cacher nos réalités" pouvait-on lire sur une banderole installée au coeur du jardin situé à quelques dizaines de mètres du palais présidentiel. 

"Je suis celui qui n'a pas à manger"

La manifestation se voulait pacifiste. Chacun  arborait un message inspiré du fameux "je suis Charlie" mais entièrement adapté à la situation malgache :

"Je suis les 92% des malgaches qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté, je suis celui qui n'a pas à manger, je suis les 1.400.000 personnes qui sont en état d'insécurité alimentaire dans le sud, je suis les milliers de sans-abris..." 

Les élites et autres responsables politiques n'ont pas été épargnés par les slogans avec notamment "je suis la corruption à tous les niveaux..." Les manifestants n'ont par ailleurs pas manqué de pointer du doigt "la liberté d'expression bafouée" ou encore "le nouveau code de communication" que dénoncent quotidiennement les journalistes malgaches depuis son adoption il y a un peu plus de 4 mois. Aussi, certains n'avaient pas oublié d'évoquer "les arrestations de manifestants" ou encore la situation de  "Clovis Razafimalala, militant écologiste emprisonné..."

D'autres mobilisations sont prévues durant cette semaine pour alerter l'ensemble des invités qui participeront au sommet de la francophonie dans la capitale malgache. Les manifestants espèrent ainsi que l'OIF, l'organisation internationale de la francophonie, "ne se rendra pas complice". Vous pouvez suivre Wake-up Madagascar sur leur page Facebook ici...

Wake-up Madagascar interpelle la francophonie sur la situation du peuple malgache

Wake-up Madagascar interpelle la francophonie sur la situation du peuple malgache
Lu 3857 fois



1.Posté par Le Taliban. le 21/11/2016 06:20

Et, Dire qu'on est voisin.
C'est pas trop loin.

2.Posté par Fabiho le 21/11/2016 07:53

Madagascar est un pays souverain. Que peut faire le reste du Monde pour l'aider à s'en sortir ? Seuls les Malgaches peuvent agir ; malheureusement, un président corrompu en chasse un autre. Il faudrait peut-être élire le Père Pedro à la tête de ce pays ?

3.Posté par vanille le 21/11/2016 08:03

Ils ont voulu leur indépendance, ils l'ont.

4.Posté par Hélas! le 21/11/2016 08:29

Malheureusement , tous les repus et les ripoux présents à cette conférence le savent , connaissent la détresse extrême du peuple , mais justement , ils n'en font pas partie donc ils s'en foutent...
Nul doute qu'ils se goinfreront tranquillement pendant que dehors , les enfants fouilleront les poubelles pour trouver à manger ....
Les gros 4x4 blindés passeront , à tombeau ouvert et toute s vitres teintées et ils ne verront et ne voudront rien voir!

5.Posté par Gabriel le 21/11/2016 08:37

Merci chers amis , Une manifestation à rééditer si possible tous les jours au du moins chaque semaine . Pour la majorité des malgaches , c'est l'opacité la plus totale la préparation de cette francophonie et sa retombée est la plus hypothétique . L'état malgache va dépenser quelque chose comme 2 000 000 d'Euros pour la sécurité des invités , pourtant 850 000 personnes meurent de faim dans le sud dont le PAM et la PNUD demandent des aides d'urgence avant qu'il soit trop tard

6.Posté par citoyen le 21/11/2016 09:13

Où est ratsirak?? sous les palmiers malgache ou dans les quartiers huppés de Paris se la coulant douce, les poches remplis de dollars ! C'est bien celui qui a interdit la langue française à madagascar à l'avantage de staline, expropriant les braves Créoles de la sakay pour rendre ces régions à l'abandon. Ceux qui ont clamé : "Français dehors! nous savons valoriser ce pays mieux que vous ". Alors ces héros actuels qui n'ont même pas appris l'histoire mais ne font que revendiquer; ils doivent convenablement s'instruire pour légitimement contester

7.Posté par Kaflabutte le 21/11/2016 12:00

A Vanille Post 3 : Un relent nauséabond de colonisation, de colonisateur(trice) (s).

8.Posté par Fraud Didier le 21/11/2016 16:55 (depuis mobile)

Malheureusement ce sont nous qui sommes hors Madagascar a traversier les differents continents qui devons nous mobiliser pour que cela change.
Akory Canada

9.Posté par vanille le 21/11/2016 17:12

Post 7
ah bon ? Ça ne m'empêche pas de répéter que les malgaches ont voulu leur indépendance, ils l'ont et je n'ai, par conséquent, aucun état d'âme.
Sachez que je suis farouchement opposée à toute sorte de repentance, colonisation comprise.

10.Posté par Kaflabutte le 21/11/2016 19:12

Wouf, wouf, wouf ça schlingue, du décomposé déjà servi vanille

11.Posté par Bof le 21/11/2016 20:07

Difficile de penser que ces gens allongés sur le trottoir meurent de faim !!!!! Mais , comme dans les pays du Maghreb, la seule révolution possible ne peut venir que de l'intérieur. Fini les ingérences coûteuses et sans résultats finals. Ce pays décidément ne s'en sortira jamais et me fait penser à Haïti !

12.Posté par klod le 21/11/2016 20:22

tsy kivy Madagasikara !

13.Posté par Feng CHOU le 21/11/2016 20:24

Kaflabutte, c'est vrai vous avez raison c'est du réchauffé.
Normal cela à plus de 50 ans.
Citoyen rappelle quelques vérités "historiques", mais oublie que ce n'est pas que les habitants de la Sakay qui on-t été spoliés.
De nombres "petits créoles" de la Réunion ont subi le même sort dans bien d'autres régions de ce qui était il y a bien longtemps "l'Ile Heureuse".
Cela dit faut-il se désintéresser du sort des malgaches au simple motif qu'ils sont maintenant Malagasy ?
En 50 ans j'ai vu beaucoup (mais pas trop) d'initiatives pour aider des malgaches un peu partout.
Mais les efforts de bonne volonté sont trop souvent restés sans suite, parce que ce qui est donné n'a aucune valeur ! Ce qui est donné n'est jamais entretenu et après un cyclone tout est foutu et pas reconstruit localement, il faut trop souvent que le khon de vazaha redonne ce qui n’est pas entretenu ou détruit.
Aujourd’hui les malagasy pleurent le haut niveau de pauvreté du peuple. Mais il en est qui crient au scandale si des organismes donateurs veulent être partie prenante du devenir et de la surveillance des dons ! C'est une inimaginable immixtion dans les affaires intérieures d'un état souverain.
Alors qu'ils se nourrissent de leur souveraineté.
Quelle autre solution envisagez vous Kaflabutte ?
Continuer à verser de l'argent dans ce tonneau des Danaïdes qu'est devenu cet ancien beau pays ?

14.Posté par klod le 21/11/2016 20:24

ha , pour les malcomprenants qui ne font pas l'effort de traduire le Malgache : "Tsy Kivy Madagasikara ": "Debouté , tien bo larg pa Madagascar " ! ben .

15.Posté par Mehdi BOUACHRA le 21/11/2016 20:39

D'accord avec vanille; Madagascar et les Comores ont voulu etre indépendant , ils le sont...... A eux d'assumer.

Les Mahorais ont été moins con......lol


16.Posté par yann le 21/11/2016 20:50

j'ai bien cherché dans tous les dictionnaires francophones à ma disposition et je n'ai pas trouvé Wake-up ... S'agit-il d'un néologisme créole malgache ? Je vais demander à l'OIF par Zanar !

17.Posté par normal le 21/11/2016 20:54

Un pays riche, un peuple qui a froid sur une montagne de couvertures, et c'est bien sur la faute des autres..

18.Posté par Gabriel le 22/11/2016 07:00

A ceux qui disent que nous ne devrions pas demander notre indépendance , relisez vos cours de l'histoire de la colonie française d'Afrique et de l'Indochine . En 1895 , aucun malgache n"avait demandé à la France de le coloniser
Monsieur Fen CHOU , La Sakay n'a jamais appartenu aux réunionnais , c'était la faute à Debré et à Tsiranana , ce dernier avait accepté tout ce que La France avait proposé . Après la guerre du Viet Nam la France voulait installé des réfugiés vietnamiens à la plane de cafre , mais des élus réunionnais n'ont pas accepté
C'est vrai que Madagascar un pays riche en sous sol aurait dû s'en sortir tout seul , mais à chaque fois que ce pays change de président de la république , ce dernier ne pense qu' se remplir les poches sauf le Pr Albert Zafy , mais le pire est actuellement , et selon toujours le Pr Albert Zafy ce n'est pas Hery Rajaonarimampianina qui dirige ce pays mais son épouse , une ex serveuse de restaurant

19.Posté par Feng CHOU le 22/11/2016 17:42

Gabriel, vous êtes un peu à coté de la plaque dans votre commentaire. Voire hors sujetr en parlant des vietnamiens et la plaine des Cafres...
Au sujet de la Sakay, j'ai seulement mentionné que dans d'autres régions de Madagascar des "petits blancs" venant de la Réunion et d'ailleurs ont été spoliés. Mais c'est maintenant de l'histoire et c'est improductif de revenir là dessus.
Si vous relisez l'histoire vous réaliserez que Madagascar n'a pas eu à demander son indépendance, elle a été imposée à la France par les USA et la Grande Bretagne. (Cela explique pourquoi l'indépendance n'a pas été préparée et que l'administration malgache n'ait pas pu être bien formée.)
Je ne commenterai pas autrement la suite de votre commentaire, si ce n'est pas dire que mon avis correspond au votre, à savoir que la décrépitude de l'état Malagasy est uniquement de ressort de Madagascar qui ne sait pas se débarrasser des sangsues qui font crever ce pays qui était si beau.
Mais dans l'inconscient collectif, et dans la conscience de certains bien lotis, la faute de cet état est et sera pour longtemps encore la faute exclusive des frantsay parfois désignés frantay !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues